L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Voyage au coeur du textile méditerranéen

Par Pauline Polgar
,
le 1 octobre 2009
Les éditions du Chêne nous convient à la découverte du patrimoine textile exceptionnel de la Méditerranée du Sud avec l'ouvrage Tapis et Textiles de Méditerranée, du Maroc à la Syrie. Un voyage passionnant à la découverte d'un monde nomade, empreint de traditions.
Tout part d'une collection unique, amassée au fil du temps - quinze ans - et des voyages, par deux passionnés, paysagistes de profession, Arnaud Maurières et Eric Ossart... Près de 2.000 pièces extraordinaires, autant de témoignages de la tradition du tissu dans le bassin méditerranéen, de l'Afrique du Nord, du Proche-Orient et du Yémen. Un patrimoine qu'ils ont voulu faire connaître à travers de nombreuses expositions, acquis dernièrement par le Musée Bargoin de Clermont-Ferrand, "afin d'en assurer la pérennité et la diffusion auprès de tous."
Aujourd'hui, un ouvrage, Tapis et Textiles de Méditerranée, du Maroc à la Syrie, publié aux éditions du Chêne, co-écrit par ces mêmes Arnaud Maurières et Eric Ossart (accompagnés de la directrice du Musée Christine Bouilloc et sa chargée de collection textile Marie-Bénédicte Seynhaeve), propose de nous emmener en voyage à travers tous ces territoires, grâce au prisme textile. L'occasion également d'une rencontre avec les populations nomades méditerranéennes, à la découverte de leurs traditions séculaires.

Un ouvrage complet et enrichissant

Tapis et Textiles du Maroc à la Syrie, éd. Chêne
Tapis et Textiles du Maroc à la Syrie, éd. Chêne © Tapis et Textiles du Maroc à la Syrie, éd. Chêne
 "Cet ouvrage est une nouvelle invitation au voyage, préface Serge Godard, le maire de Clermont-Ferrand, au cœur d'une aire géographique qui s'étend du Maroc à la Syrie et dont le patrimoine textile, qu'il soit d'éléments d'architecture, mobiliers ou vêtements, témoigne des usages, des savoir-faire et des échanges de ces populations nomades dont les bouleversements géopolitiques présagent un devenir incertain." Abondamment illustré, riche d'explications et de fiches techniques, l'ouvrage nous offre un panorama loin des clichés, au cœur de la vie quotidienne des nomades méditerranéens. Tentes de montagne ou de désert, tapis et kilims, ornements de palanquins, vêtements... l'identité de chaque région se révèle ainsi par son textile.
Cet ouvrage n'est pas un de ceux réservés aux passionnés de tissus, aux érudits du filage... Non seulement il contentera ceux-là, mais il offre également l'opportunité d'une découverte exceptionnelle pour tous les autres.
Pour découvrir un aperçu de la richesse de cet ouvrage et par là même, de ce patrimoine textile, cliquez sur suivant.
Tapis et Textiles du Maroc à la Syrie - Editions du Chêne, 2009
Arnaud Maurières et Eric Ossart, Christine Bouilloc et Marie-Bénédicte Seynhaeve
256 pages, 195 mm x 250 mm
29,90€
A noter que le Musée Bargoin devrait exposer prochainement la collection Ossart-Maurières, de "L'Egypte à la Syrie", après avoir déjà fait découvrir en 2007 une première partie "du Maroc à l'Egypte".
Voyage au coeur du textile méditerranéen

Une présentation claire

Tapis et Textiles de Méditerranée p.37
Tapis et Textiles de Méditerranée p.37 © ph. Rémi Boisseau/Musée Bargoin
Chaque région ou pays est présenté en plusieurs sections, présentant tour à tour l'architecture textile, le mobilier, les vêtements, le tout entrecoupé de fiches techniques. Maroc, Algérie, Tunisie et Libye, Egypte et Israël, Syrie et Jordanie, sont ainsi abordés l'un après l'autre.
Une présentation claire

Des fiches techniques complètes

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 118
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 118 © Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne, page 118
Ici (extrait), les auteurs nous expliquent le tissage en tapisserie, comment il est réalisé, quelles en sont les techniques, etc.
Des fiches techniques complètes

Illustration du tissage de haute laine

Tapis et Textiles de Méditerranée p.25
Tapis et Textiles de Méditerranée p.25 © ph. Rémi Boisseau / Musée Bargoin
Pour saisir l'extrême complexité de ce tissage à l'occasion d'une fiche technique, rien de mieux qu'un détail d'un tapis de prière, venu de Syrie.
Illustration du tissage de haute laine

Tapis de sol en Algérie, région du Djebel Amour

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 95
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 95 © ph. Rémi Boisseau / Musée Bargoin
Les femmes algériennes réalisaient à la fin du XXe des tapis noués sous la tutelle d'un maître tisserand, le reggam, qui restait à demeure avec la famille, le temps de réalisation de la pièce. Notamment, le frach, ou tapis de couchage, un tapis de tente, tissé sur métier vertical.
Ici, il s'agit d'un tapis de sol, zerbiya, datant du milieu du XXe siècle qui, malgré un vocabulaire décoratif proche des frach, "s'en éloigne par sa composition, sa taille et ses couleurs". Les auteurs pensent qu'il a été tissé probablement "par des femmes seules sans reggam". Destiné à l'ornement de la tente ou vendu à des sédentaires, son usage reste incertain.
Tapis de sol en Algérie, région du Djebel Amour

Femme d'Alger alanguie sur une battanya gafsi

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p114
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p114 © Phototèque Hachette
La battanya gafsi est une couverture de mariage, tissée pour les mariés. Dans tout le Magrehb oriental, elle est connu sous ce nom. Elle a été la principale production de la ville tunisienne de Gafsa. L'ouvrage nous permet de nous familiariser avec les traditions de tous ces pays.
Femme d'Alger alanguie sur une battanya gafsi

Kilim de Tunisie, région du Djerid

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 123
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 123 © Ph. Jean-Michel Geugnot / Musée Bargoin
Le kilim ou klim tunisien est "à l'origine un tapis de réception, nous explique les auteurs, réservé à l'invité, lequel l'occupera pour converser ou partager le repas d'accueil." Il peut également être utilisé pour le couchage en matelassage des nattes d'hiver ou comme tenture murale pour décorer.
"Ce kilim, expliquent les auteurs à propos de celui présenté ci-contre (milieu XXe siècle), dont le décor évoque les ornements de briques des façades de la médina de Tozeur, témoigne d'une ancienneté et d'une qualité certaine."
Kilim de Tunisie, région du Djerid

Tapis-couverture de Lybie, Tripolitaine

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p 133
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p 133 © Rémi Boisseau/Musée Bargoin
Appelé mergoum, et grand de plus de 4m de long, sur près d'1m50 de large, il est "le textile le plus remarquable de ces régions". Pour les sédentaires, il est utilisé en tenture murale, nous expliquent les auteurs et pour les nomades, il était l'un des éléments essentiels "du trousseau de la mariée et recouvrait le palanquin des noces (sorte de siège monté sur un dromadaire, NDLR) avant de servir de couverture ou de tapis de sol".
Tapis-couverture de Lybie, Tripolitaine

Tapis ou tenture d'Egypte saharienne, région de Marsa Matrou

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 175
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne page 175 © Rémi Boisseau /Musée Bargoin
"Composé par l'assemblage de quatre bandes tissées sur métier horizontal(...)", un tissage typique de la région, sur la côte nord-ouest de l'Egypte, "où il est exécuté par des nomades sédentarisés."
Tapis ou tenture d'Egypte saharienne, région de Marsa Matrou

Tenture de mariage de Syrie, de la région d'Alep

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p 205
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p 205 © Rémi Boisseau/musée Bargoin
"Composé de bandes assemblées pour constituer une pièce de grande dimension, le cicim est l'élément représentatif des tissages kurdes de la région." Cette tenture, tissée par la mère de la mariée, est ensuite utilisée pour "isoler la couche nuptiale du reste de la famille."
Tenture de mariage de Syrie, de la région d'Alep

Palanquin - Voyage au coeur du textile méditerranéen

Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne  p222
Tapis et Textiles de Méditerranée - Ed. du Chêne p222 © Photothèque Hachette
"Seuls les hommes montent le dromadaire. Les femmes voyagent dans des palanquins fixés sur le dos de l'animal, constitués d'une nacelle en bois recouverte de textiles."
Illustration : Litière des femmes chez les Bédouins Chammar, Syrie, 1900.
Palanquin - Voyage au coeur du textile méditerranéen
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic