L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Observatoire 2015 de la chambre d'enfant : un espace resté ancré dans les traditions

le 8 octobre 2015
En partenariat avec Kidexpo, salon dédié à la famille qui s'ouvrira à la porte de Versailles à partir du 17 octobre, Maison à part a réalisé une grande enquête afin d'en savoir plus sur la chambre des enfants. Comment est-elle aménagée, décorée et, surtout, utilisée par nos bambins ? Retour sur les principaux enseignements de l'étude.
Nouvelles technologies omniprésentes, marketing intensif, temps scolaire et péri-scolaire réorganisé, hyperstimulations.... Parce que les modes de vie évoluent et que nos enfants en sont les premiers touchés, il est intéressant de se pencher sur leur espace personnel. Résiste-t-il à ces changements ? Quels impacts sur l'agencement, la décoration, le mobilier ? Maison à part a mené l'enquête* auprès de ses lecteurs et vous dévoile le portrait-robot de la chambre d'enfant en 2015. Découvrez-le en pages suivantes...
*Enquête réalisée du 16/09/2015 au 05/10/2015 auprès de 297 lecteurs de Maison à part.com

Kidexpo, le salon 100% famille

du 17 au 21 octobre
Paris, Porte de Versailles
Plus d'informations sur www.kidexpo.com
Observatoire 2015 de la chambre d'enfant : un espace resté ancré dans les traditions

1-Priorité non pas à l'espace mais à la lumière et la fonctionnalité

Pour les parents, le plus important est d'installer leurs enfants dans une pièce lumineuse, fonctionnelle et calme. La surface n'est donc pas un critère de choix prioritaire. Pour preuve, elle dépasse d'ailleurs rarement les 15 m2. Dans le détail, pour 66% des répondants, la superficie moyenne de la chambre est entre 10 et 15m2 et pour près d'un quart, elle fait même moins de 10m2.
1-Priorité non pas à l'espace mais à la lumière et la fonctionnalité

2-Un mobilier simple avec rangements intégrés

Tables de chevet originales pour une chambre d'enfant
Tables de chevet originales pour une chambre d'enfant © Conforama
Concernant le mobilier de la chambre d'enfant, le maître mot est la simplicité. D'ailleurs, le lit simple arrive en tête des équipements de couchage. Il détrône le lit en mezzanine et le lit évolutif.
Par ailleurs, toujours pour illustrer cette idée de simplicité, les rangements intégrés, plus fonctionnels, sont préférés aux bacs et aux armoires. 32% des répondants les plébiscitent contre respectivement 21% et 18% pour les deux autres types de rangements.
Mais la simplicité est également de mise au niveau de la décoration. Pour 43% des répondants, elle se résume d'ailleurs à une couleur phare dans la chambre. Ils sont seulement 14% à avoir imaginé un décor complet autour d'un thème précis (sport, musique, super-héros, etc.). Et 36% avouent même n'avoir donné aucun thème particulier à la décoration de la chambre.
2-Un mobilier simple avec rangements intégrés

3-Une décoration personnalisée par les enfants eux-mêmes

3-Une décoration personnalisée par les enfants eux-mêmes - Tables de chevet originales pour une chambre d'enfant
3-Une décoration personnalisée par les enfants eux-mêmes - Tables de chevet originales pour une chambre d'enfant © Cocktail Scandinave
Toujours concernant la décoration, les enfants y prennent très souvent une part active. Ils choisissent surtout les objets de déco (69%), les affiches/tableaux (66%), la couleur (47%), le lit (31%), les luminaires (27%) et le bureau (23%). Une décoration choisie mais, lassitude enfantine oblige, souvent remplacée : 50% des répondants confient la changer régulièrement.
A noter : les parents ne rechignent pas à mettre la main au porte-monnaie. Ils sont plus de 36% à dépenser entre 100 et 200 € par an et 34% disent même dépenser plus, voire beaucoup plus pour les 6% qui "ne regardent pas à la dépense".
3-Une décoration personnalisée par les enfants eux-mêmes

4-Exit les ordinateurs et autres écrans, place aux livres

4-Exit les ordinateurs et autres écrans, place aux livres - Tables de chevet originales pour une chambre d'enfant
4-Exit les ordinateurs et autres écrans, place aux livres - Tables de chevet originales pour une chambre d'enfant © Gautier
Un ordinateur posé sur le bureau, une tablette sur le lit et un téléviseur sur la commode : vous imaginez la chambre de nos bambins ultra-connectée ? Et bien pas du tout ! Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, elle ne l'est pas. Et pour cause : 85% des parents sont contre l'introduction de ces nouvelles technologies dans les chambres de leurs enfants. La conséquence bénéfique directe de ce rejet c'est que les livres restent et sont amenés à rester très présents dans les chambres des enfants. Pour 96% des répondants, ils y seront toujours dans l'avenir parfaitement légitimes, tout comme les jouets traditionnels d'ailleurs : peluches (92%), poupées (90%), jeux de construction (90%), petites voitures (85%), etc.
4-Exit les ordinateurs et autres écrans, place aux livres
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic