L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Carin Smuts : l'architecture participative récompensée

Par C.G.
,
le 29 septembre 2008
Le prix international d'architecture durable, lancé conjointement en 2007 par la Cité de l'Architecture et du Patrimoine et l'Etablissement Public d'Aménagement du Mantois Seine-Aval, a été remis à la sud-africaine Carin Smuts. La jeune architecte a été récompensée, entre autres, pour sa démarche participative. Interview de la lauréate 2008.
L'architecte Carin Smuts a reçu lundi le prix international d'architecture durable 2008 lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à la Villa Savoye. Le jury présidé par le gagnant de l'édition précédente, Hermann Kaufmann, a tenu à récompenser la démarche de la jeune sud-africaine. "Elle travaille avec les problèmes de son pays, avec les matériaux de son pays et avec la population de son pays", a expliqué le président lors de l'attribution du prix, avant de souligner que son œuvre s'appuyait "sur les racines de sa région". Prochaine étape pour Carin Smuts : la construction d'un programme où se mêleront commerces et logements de fonction. Le tout sera réalisé dans le village de Follainville-Dennemont (78). Comment va-t-elle s'y prendre ? Quelles sont ses premières réactions à l'issue de la remise des prix ? Réponses.
carinsmuts
carinsmuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
 
Maison à Part : Vous avez dédicacé votre prix à votre pays, l'Afrique du Sud. Pourquoi ?
Carin Smuts : Il n'est pas toujours facile de travailler en Afrique du Sud. Le pays qui a connu la guerre civile, a une histoire forte. Le mélange des communautés, une population souvent pauvre... font partie intégrante des caractéristiques à prendre en compte. Toutefois, les habitants sont très créatifs. C'est pourquoi, nous les faisons collaborer à nos projets. Nous les incluons complètement dans notre démarche.

Maison à Part : Comment travaillez-vous ?

Carin Smuts : Dans un premier temps, nous observons et nous écoutons. Nous établissons un dialogue avec la population qui nous donne son avis, nous dit ce qu'elle souhaite. Par la suite, nous essayons de trouver un consensus, un équilibre entre ce que veut la population et ce qui est faisable. Côté matériaux, nous privilégions ce que nous trouvons sur place : des briques, de la tôle ondulée...
Mais à Part : Comme tous les vainqueurs de ce prix, vous allez devoir réaliser un projet en France, comment allez-vous vous y prendre ?
Carin Smuts : Nous allons suivre le même procédé qu'en Afrique du Sud. Nous allons regarder comment la population vit, ses attentes... Et nous espèrons partager notre expérience et échanger avec les habitants.
Pour découvrir les différents projets cliquez sur suivant.
"Global Award for Sustainable architecture"
Créé en 2007, le "Global Award for Sustainable architecture" récompense chaque année "un(e) architecte engagé(e) dans la recherche d'une architecture contemporaine intégrée à une société éthiquement et socialement consciente, innovante dans le domaine des énergies, de l'écologie, des matériaux et des technologies, progressiste par sa recherche de nouveaux standards d'habitat et d'équipement." Par la suite, le lauréat se voit confier la réalisation d'une maison construite en Seine-Aval, dans le cadre de l'Opération d'Intérêt National (renouveau urbain, environnement, emploi et transports) conduite dans la région. Les maisons édifiées dans chacune des 51 communes associées au projet constitueront, à terme, en 2058, une "Collection manifeste", un musée à ciel ouvert façon "jeu de piste" de l'architecture du XXIe siècle.
Carin Smuts : l'architecture participative récompensée

Portrait Carin Smuts

carinsmuts
carinsmuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Carin Smuts est née à Pretoria en Afrique du Sud. Elle a fondé son agence CS Studio en 1989. A travers son entreprise, elle souhaite développer des projets pour aider les quartiers les plus défavorisés. Elle a réalisé une centaine de projets depuis l'ouverture de son agence.
Portrait Carin Smuts

Centre communautaire Eerste Treetjies de Kommagas, Namaqualand, Northern Cape (Afrique du Sud), 1990

carin smuts
carin smuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Ce centre communal, offert par la ville, est réalisé à l'aide d'une structure en acier et de briques séchées au soleil.
Centre communautaire Eerste Treetjies de Kommagas, Namaqualand, Northern Cape (Afrique du Sud), 1990

Centre communautaire Eerste Treetjies de Kommagas, Namaqualand, Northern Cape (Afrique du Sud), 1990

Centre communautaire Eerste Treetjies de Kommagas, Namaqualand, Northern Cape (Afrique du Sud), 1990 - carin smuts
Centre communautaire Eerste Treetjies de Kommagas, Namaqualand, Northern Cape (Afrique du Sud), 1990 - carin smuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Des femmes ont contribué au projet en fabriquant des tapis qu'elles ont tissé à la main. On peut voir ci-dessus ces tapis accrochés aux murs. Carin Smuts aime utiliser les compétences de populations locales et plus particulièrement les arts de ces populations.
Centre communautaire Eerste Treetjies de Kommagas, Namaqualand, Northern Cape (Afrique du Sud), 1990

Centre pour enfants d'Ulwazi, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 1991

Centre pour enfants d'Ulwazi, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 1991 - carinsmuts
Centre pour enfants d'Ulwazi, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 1991 - carinsmuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Le sol du foyer, une véritable création artistique. Ce sol a été réalisé par des jeunes encouragés et soutenus par leurs professeurs d'art.
Centre pour enfants d'Ulwazi, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 1991

Marché central dédié à la viande de Gugulethu, Western Cape (Afrique du Sud), 1997

carin smust
carin smust © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Carin Smuts a élaboré ce projet grâce aux débats participatifs, ce qui a permis de déterminer les attentes des populations. Ils ont ainsi réclamé un toit en forme de vague. A l'intérieur du marché, l'espace se veut convivial et capable d'accueillir des rassemblements.
Marché central dédié à la viande de Gugulethu, Western Cape (Afrique du Sud), 1997

Espace polyvalent d'Unobuntu, Western Cape (Afrique du Sud), 1997

Espace polyvalent d'Unobuntu, Western Cape (Afrique du Sud), 1997 - carin smust
Espace polyvalent d'Unobuntu, Western Cape (Afrique du Sud), 1997 - carin smust © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Ce centre offre la possibilité de faire du sport, de se réunir... Il est situé en plein milieu de prairie. L'architecture de Carin Smuts se veut flexible et extensible de manière à proposer une certaine modularité des espaces et des volumes.
Espace polyvalent d'Unobuntu, Western Cape (Afrique du Sud), 1997

Centre d'art et de culture de Guga S'thebe, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 2000

Centre d'art et de culture de Guga S'thebe, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 2000 - carin smusts
Centre d'art et de culture de Guga S'thebe, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 2000 - carin smusts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Entrée principale. La façade du centre a été réalisée de façon artistique avec des céramiques multicolores.
Centre d'art et de culture de Guga S'thebe, Langa, Western Cape (Afrique du Sud), 2000

Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001

Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001 - carinsmuts
Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001 - carinsmuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001

Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001

Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001 - carin smuts
Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001 - carin smuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Intérieur du centre. Mise en œuvre de la modularité du lieu. Il peut aussi bien accueillir des manifestations que des réunions ou encore des représentations de spectacles...
Espace polyvalent Zolani, Nyanga, Western Cape (Afrique du Sud), 2001

Ecole primaire Wesbank de Delft, Western Cape (Afrique du Sud), 2000

Ecole primaire Wesbank de Delft, Western Cape (Afrique du Sud), 2000 - carin smusts
Ecole primaire Wesbank de Delft, Western Cape (Afrique du Sud), 2000 - carin smusts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
"L'objectif dans ce projet était de tenir compte des contraintes et des problématiques du lieu. Il s'agissait donc de protéger les enfants contre les menaces de type drogues, banditisme... Aujourd'hui les populations sont très respectueuses de l'école et se rendent compte de l'importance de l'établissement", se félicite Carin Smuts.
Ecole primaire Wesbank de Delft, Western Cape (Afrique du Sud), 2000

Salle polyvalente Laingsburg, Western Cape, 2004

carin smut
carin smut © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
La communauté voulait un "bâtiment wagon" en mémoire de l'histoire du lieu qui abritait auparavant une voie ferrée. Ce train héberge un restaurant-cafétaria. Des jeunes soudeurs et électriciens ont participé au projet.
Salle polyvalente Laingsburg, Western Cape, 2004

Salle polyvalente Laingsburg, Western Cape, 2004

Salle polyvalente Laingsburg, Western Cape, 2004 - carin smut
Salle polyvalente Laingsburg, Western Cape, 2004 - carin smut © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
Afin de réaliser cette rambarde, de la vieille ferraille été récupérée un peu partout dans la région. Par la suite, les jeunes artisans ont réalisé une création audacieuse pleine d'imagination.
Salle polyvalente Laingsburg, Western Cape, 2004
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic