L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Par C.Chahi Bechkri
,
le 22 juillet 2010
Les frères Bouroullec exposent actuellement quelques-unes de leurs créations dans l'un des appartements restaurés de la fameuse Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille. Une occasion unique de redécouvrir une réalisation emblématique de l'architecture contemporaine à laquelle le public n'a habituellement pas accès.
L'Appartement n°50 fait partie de ces lieux mythiques de l'architecture contemporaine que tout le monde rêve de visiter un jour. Et pour cause : l'endroit est l'un des mieux conservés de la fameuse Cité Radieuse à Marseille, unité d'habitation édifiée par Le Corbusier, entre 1946 et 1952, à la demande du ministre Raoul Dautry. Si la visite reste un doux rêve pour autant de personnes, c'est qu'étant actuellement habité, l'espace n'ouvre qu'exceptionnellement ses portes au public, essentiellement à l'occasion d'événements particuliers. "Il n'est pas question d'utiliser ce lieu de vie en musée mais, au contraire, de l'utiliser pour faire dialoguer l'architecture de Le Corbusier avec des créations contemporaines", justifient les propriétaires via leur site Internet.
Pour la deuxième année consécutive, un designer a donc été invité à prendre possession de l'appartement le temps d'un été. Un immense honneur réservé en 2010 aux frères Bouroullec, présentés aux propriétaires par le précédent occupant des lieux, Jasper Morrison. "Nous avons décidé d'installer quelques-uns des objets de notre collection dont l'usage semblait être une juste association avec cet appartement et la manière que ses deux propriétaires ont d'y vivre", expliquent les designers.

La face cachée de la Cité Radieuse

Appartement 50 + Frères Bouroullec
Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
 Pour faire écho au mobilier dessiné par Charlotte Perriand et Jean Prouvé, Ronan et Erwan Bouroullec ont ainsi sélectionné des éléments - table, chaises et étagères - de la collection "SteelWood" dont la particularité est d'associer l'acier et le bois. Par ailleurs, connaissant le goût de Le Corbusier pour les tapisseries, ils ont eu l'audace d'accrocher sur les murs des "Clouds", leurs fameuses "tuiles" textiles protéiformes élaborées pour Kvadrat. Mais ce n'est pas tout ! La sélection comprend également le tapis "Zip" et deux lampes, la "Lampalumina" et la "LightHouse", des pièces qui s'intègrent tellement bien dans le décor, que l'on en oublierait presque qu'il a été imaginé dans les années 50.
Outre les pièces, ce qui fait l'intérêt de la visite, c'est l'appartement lui-même, un lieu auquel le public n'a pas accès habituellement. Etant le seul parmi les trois cent trente logements que compte l'unité d'habitation à être resté en parfait état de conservation, il donne en effet un excellent aperçu du travail d'aménagement intérieur réalisé par Le Corbusier. Bref, une occasion unique de découvrir la face cachée de la Cité Radieuse, réalisation décriée au moment de sa construction mais considérée, aujourd'hui, comme l'un des chefs-d'œuvre de Le Corbusier.

Haut degré de confort

Construite après la seconde guerre mondiale, dans le cadre de la reconstruction de la France, elle se présente sous les traits d'un immeuble de 135 mètres de long par 24 mètres de large et 56 mètres de haut juché sur pilotis. Un vaste ensemble destiné à comprendre à la fois des commerces, des équipements publics et des logements ayant la particularité d'avoir été pensés comme de véritables petites maisons individuelles, comme en témoigne la configuration originale de l'appartement 50. Au lieu d'être de plain-pied, ce dernier se déploie sur deux niveaux avec, au premier étage, une cuisine agrémentée d'un coin repas et à l'étage inférieur un salon/séjour, une salle de bain et deux chambres. Du jamais vu pour l'époque !
Appartement n°50 Le Corbusier
Appartement n°50 Le Corbusier © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
 Soucieux de le rendre le plus agréable à vivre possible, Le Corbusier est même allé jusqu'à installer une grande baie vitrée de 3,66 de large par 4,80 mètres de haut dans le salon, de manière à favoriser les apports de lumière naturelle. Inutile de dire que, là encore, à l'époque la chose était plutôt rare ! Egalement très préoccupé par l'aspect fonctionnel, l'architecte a doté le logement de nombreux placards et rangements. Une présence massive qui, aujourd'hui encore, saute aux yeux. Toujours dans la même perspective, Le Corbusier a fait appel à Charlotte Perriand pour dessiner la cuisine. La pièce ayant conservé tous ses éléments d'origine, à l'exception de la glacière remplacée en 1985 par un lave-vaisselle, elle constitue, à cet égard, l'une des étapes incontournables de la visite.
Pour découvrir l'appartement n°50 agrémenté des pièces conçues par les Bouroullec, cliquez sur suivant.
Et pour en savoir plus sur les frères Bouroullec, cliquez ici.
Exposition Ronan & Erwan Bouroullec à la Cité Radieuse
Jusqu'au 15 août 2010
Unité d'habitation Le Corbusier
Appartement 50, 5e rue
280 boulevard Michelt
13008 Marseille
Plus de renseignements sur le : www.appt50lc.org
Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Installation éphémère - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Les frères Bouroullec
Les frères Bouroullec © Studio Bouroullec
Les frères Bouroullec exposent quelques-unes de leurs créations jusqu'au 15 août dans l'Appartement n°50, logement conçu par Le Corbusier dans le cadre du projet de la Cité Radieuse.
Installation éphémère - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Vaste ensemble - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Appartement n°50 Le Corbusier
Appartement n°50 Le Corbusier © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
L'appartement est situé dans un immeuble de 135 mètres de long par 24 mètres de large et 56 mètres de haut juché sur pilotis. Un vaste ensemble destiné à comprendre à la fois des commerces, des équipements publics et des logements.
Vaste ensemble - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Configuration originale - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Configuration originale - Appartement 50 + Frères Bouroullec
Configuration originale - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
L'appartement présente une configuration originale puisqu'au lieu d'être conçu de plain-pied, il se déploie sur deux niveaux. Au premier étage : une cuisine et un coin repas.
Configuration originale - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Etage inférieur - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Etage inférieur - Appartement 50 + Frères Bouroullec
Etage inférieur - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
L'étage inférieur, quant à lui, abrite un salon/séjour, une salle de bain et deux chambres séparées par une cloison coulissante. A noter que l'accès se fait par un escalier conçu par le célèbre Jean Prouvé.
Etage inférieur - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Intégration parfaite - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Intégration parfaite - Appartement 50 + Frères Bouroullec
Intégration parfaite - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
Dans le salon trônent exceptionnellement quelques-unes des créations des Bouroullec. Des pièces contemporaines qui s'intègrent tellement bien dans le décor, que l'on en oublierait presque qu'il a été imaginé dans les années 50.
Intégration parfaite - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"LightHouse" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"LightHouse" - Appartement 50 + Frères Bouroullec
"LightHouse" - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
En bas à droite : la "LightHouse", pièce conçue par les Bouroullec pour Established & Sons et Venini.
"LightHouse" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Les "Clouds" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Les "Clouds" - Appartement 50 + Frères Bouroullec
Les "Clouds" - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
Connaissant le goût de Le Corbusier pour les tapisseries, les deux frères ont eu l'audace d'accrocher sur les murs des "Clouds", leurs fameuses "tuiles" textiles protéiformes élaborées pour Kvadrat.
Les "Clouds" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"Juste association" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"Juste association" - Appartement 50 + Frères Bouroullec
"Juste association" - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
"Nous avons décidé d'installer quelques-uns des objets de notre collection dont l'usage semblait être une juste association avec cet appartement et la manière que ses deux propriétaires ont d'y vivre", expliquent les designers.
"Juste association" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Les chambres - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

Les chambres - Appartement 50 + Frères Bouroullec
Les chambres - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
Chacune des chambres de l'appartement n°50 comprend un lit, un coin de travail ou de jeux, un lavabo et une armoire de rangement.
Les chambres - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"SteelWood" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"SteelWood" - Appartement 50 + Frères Bouroullec
"SteelWood" - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
La collection "SteelWood" dont la particularité est d'associer l'acier et le bois est particulièrement bien représentée. Ici, un modèle de chaise.
"SteelWood" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"Lampalumina" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse

"Lampalumina" - Appartement 50 + Frères Bouroullec
"Lampalumina" - Appartement 50 + Frères Bouroullec © Studio Bouroullec + FLC ADAGP
Un exemplaire de la lampe "Lampalumina", créée pour Bitossi est exposé dans la chambre.
"Lampalumina" - Dans l'intimité de la Cité Radieuse
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic