L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La villa Arpel de Jacques Tati : du mythe à la réalité

Par Céline Chahi
,
le 17 avril 2009
La mythique villa Arpel, imaginée comme principal décor par Jacques Tati pour son film Mon Oncle, vient d'être reconstituée grandeur nature au Centquatre, à Paris. Elle offre un regard décalé sur l'architecture moderne des années 50.
La Bastide Neuve dans La Gloire de mon Père, le Café des Deux Moulins dans Amélie Poulain... Comme les répliques, certains décors de film restent profondément gravés dans nos mémoires. C'est le cas de la Villa Arpel dans le film Mon Oncle, troisième long métrage et premier film en couleurs du cinéaste Jacques Tati. Du fait de l'importance de cette maison dans l'œuvre du cinéaste et à l'occasion de la rétrospective de ses films actuellement organisée à la Cinémathèque française, le Centquatre a décidé de la reconstituer grandeur nature. Une initiative originale qui, jusqu'ici, n'avait eu qu'un seul précédent, en janvier 2007, lors du salon Futur Intérieur où elle fut déjà montrée à l'échelle réelle à une poignée de visiteurs.

La modernité selon Tati

Conçue en collaboration avec le décorateur Jacques Lagrange et montée en 1956 aux Studios de La Victorine, près de Nice, la maison, bien que très caricaturale, est emblématique de l'architecture dite "moderne". Inventée dans les années 50, elle se caractérisait par son idéal de pureté et sa volonté de créer uniquement des volumes et des formes. Un style épuré qui ne plaisait pas à Jacques Tati, comme le prouve ces propos tenus en 1958 : "je ne suis pas contre l'architecture moderne, mais je crois que l'on devrait faire passer non seulement un permis de construire mais également un permis d'habiter".
Au Centquatre, la maison de M. et Mme Arpel, les personnages principaux du film de Jacques Tati, est donc passée du mythe à la réalité. Depuis le jardin "rectiligne rose et bleu" avec son plan d'eau garni de nénuphars en plastique jusqu'à la cuisine "entièrement robotisée" en passant par le "vaste salon et son canapé haricot", tout est comme au cinéma !
Pour avoir un aperçu de la villa Arpel conçue par Jacques Tati en 1956 pour son film Mon oncle, cliquez sur suivant.
La Villa Arpel de Jacques Tati - Centquatre
Jusqu'au 3 mai 2009
104, rue d'Aubervilliers
75019 Paris
Renseignements : www.104.fr
La villa Arpel de Jacques Tati : du mythe à la réalité

La jardin et la garage

La jardin et la garage - Jacques Tati - Villa Arpel
La jardin et la garage - Jacques Tati - Villa Arpel © Benoit Fougeirol
Jusqu'au 3 mai, le Centquatre, nouveau lieu parisien dédié àla création artistique, propose une reconstitution grandeur nature de la Villa Arpel de Jacques Tati.
La jardin et la garage

Terrasse - La villa Arpel de Jacques Tati : du mythe à la réalité

Terrasse - Jacques Tati - Villa Arpel
Terrasse - Jacques Tati - Villa Arpel © Benoit Fougeirol
Conçue par Jacques Tati en 1956, la Villa est comme l'explique Jean Nouvel "une douce caricature" de l'architecture moderne des années 50.
Terrasse - La villa Arpel de Jacques Tati : du mythe à la réalité

Entrée - La villa Arpel de Jacques Tati : du mythe à la réalité

Entrée - Jacques Tati - Villa Arpel
Entrée - Jacques Tati - Villa Arpel © Benoit Fougeirol
Cette architecture, qui ne plaisait pas à Jacques Tati, se caractérisait par son idéal de pureté et sa volonté de créer uniquement des volumes et des formes.
Entrée - La villa Arpel de Jacques Tati : du mythe à la réalité
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic