L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Pentagone à la française se dévoile

le 22 juin 2010
Le ministère de la Défense veut rassembler son personnel parisien en un seul et même site à l'horizon 2015. Mais avant de rapatrier les employés d'une douzaine de sites à Balard, dans le sud de Paris, 4 ans de travaux de démolition et reconstruction seront nécessaires. Le ministère travaillera avec trois groupes de BTP en partenariat public-privé, et des grands noms de l'architecture afin de donner avec ces nouveaux aménagements un "geste architectural fort". Visite.
Objectif : réunir en un seul lieu tous les services parisiens du ministère de la Défense, aujourd'hui éparpillés sur une douzaine de sites. L'opération Balard 2015, date à laquelle le site unique sera mis en service, a déjà commencé dans le quartier de Balard, dans le 15e arrondissement de Paris, par la destruction de plusieurs équipements sur les deux parcelles de 16,5 hectares au total, séparées par l'avenue de la Porte de Sèvre. Les lieux, qui regrouperont dans quelques années l'Etat-major des armées (EMA), les états-majors des armées de Terre, Air et Marine, la Direction générale pour l'armement (DGA) et les directions et services du Secrétariat général pour l'administration (SGA), soit quelque 10.000 personnes, seront bientôt transformés pour montrer une "empreinte originale forte". En effet, selon Bruno Vieillefosse, délégué pour le regroupement des Etats-majors et des services centraux de la Défense, cet ensemble, parce qu'il sera "l'outil central d'une fonction régalienne de l'Etat, impose un geste architectural exceptionnel".

Trois groupes

Un an après le lancement de la procédure, trois candidats ont été retenus afin de réaliser l'opération en partenariat public/privé (PPP), ce qui permet de "dégager des recettes annexes" et de faire "un grand geste architectural sans le cadre rigide du concours international d'architectes", assure Bruno Vieillefosse. Les trois candidats, Eiffage, Bouygues et Vinci, ont dû proposer chacun trois projets. A cette issue, les trois équipes retenues sont Eiffage avec Fosters and partners, Vinci avec Dominique Perrault, et Bouygues avec Nicolas Michelin pour le bâtiment principal du ministère et Jean-Michel Wilmotte pour les immeubles de la corne ouest.
Sur la parcelle est (8,5 ha), qui accueille actuellement la Cité de l'Air, la déconstruction d'une dizaine de bâtiments (22.000 m2 au total) a commencé. Certains seront reconstruits, et un autre, de 110.000 m2, doit être réhabilité. Sur la partie ouest, de nombreux bâtiments devenus obsolètes depuis de nombreuses années étaient déjà désaffectés. Tous doivent être démolis, sauf celui construit par Auguste Perret entre 1928 et 1931 et qui est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques ; celui-ci sera réhabilité. En 2015, les personnes travaillant sur le site disposeront de 300.000 d'équipements, dont trois crèches pouvant accueillir 180 enfants, et une piscine de 25 mètres qui sera accessible aux habitants du quartier à certains moments de la semaine. A noter que 30 places de crèche seront également ouvertes aux habitants du XVe arrondissement. En outre, des immeubles de bureaux confiés au secteur privé seront construits à l'extrême ouest du site.

600 millions d'euros

L'offre finale des trois groupes doit être déposée en janvier 2011 pour des contrats de PPP signés au printemps suivant. Le coût d'investissement devrait s'élever à 600 millions d'euros. Quant au loyer comprenant le financement des investissements, l'entretien et la maintenance, il sera de 100 millions d'euros par an, pour une durée de 30 ans à partir de la livraison, en 2014. La majorité des sites actuels du ministère doint ensuite être vendue, à l'exception des Invalides, de l'Ecole Militaire, du Val-de-Grâce, de l'Hôtel de Brienne et de l'Hôtel de la Marine, chargés d'histoire. La recette issue de la vente des autres sites devrait avoisiner 700 à 800 millions d'euros.
Le Pentagone à la française se dévoile

Site de Balard

Site de Balard - ministère défense balard
Site de Balard - ministère défense balard © DRESD
Le site actuel de Balard, dans le sud de Paris, était le plus approprié pour envisager le rapprochement de tous les services du ministère de la Défense, car il est bien desservi et contient assez de place pour la construction de nouveaux bâtiments.
Site de Balard

Cité de l'Air

Cité de l'Air - ministère défense balard
Cité de l'Air - ministère défense balard © MD - Batiactu
Entrée actuelle de la Cité de l'Air. La déconstruction et la rénovation de certains bâtiments a déjà commencé.
Cité de l'Air

16,5 hectares pour rassembler 10.000 personnes

16,5 hectares pour rassembler 10.000 personnes - ministère défense balard
16,5 hectares pour rassembler 10.000 personnes - ministère défense balard © BA117
Le futur site de 16,5 hectares est composé de deux grandes parcelles, dans le XVe arrondissement de Paris.
16,5 hectares pour rassembler 10.000 personnes

Plan de masse

Plan de masse - ministère défense balard
Plan de masse - ministère défense balard © BA117
Plan de masse

Tour A - Le Pentagone à la française se dévoile

Tour A - ministère défense balard
Tour A - ministère défense balard © Cabinet Di Fiore Architectes et associés
Sur la parcelle Est, deux immeubles de grande hauteur, les tours A et F (50.000 m2 au total) dont la rénovation a été lancée il y a plusieurs années seront livrés dès 2012.
Construite à la fin des années 1970 dans l'enceinte de la Cité de l'Air, pour accueillir la Direction générale de l'armement (DGA), la tour A est l'oeuvre de Pierre Large, alors architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux.
Tour A - Le Pentagone à la française se dévoile

Tour F - Le Pentagone à la française se dévoile

Tour F - ministère défense balard
Tour F - ministère défense balard © Groupement AIA
Voici ce à quoi ressemblera la tour F après rénovation. L'opération de restructuration, qui doit commencer en juillet pour courir jusqu'en avril 2012, porte sur le désamiantage, le changement de façade, la mise aux normes incendie et le réaménagement des espaces de travail. C'est le cabinet Di Fiore Architectes & associés qui a été désigné pour être le maître d'oeuvre du projet, pour donner une deuxième vie à ce bâtiment construit en 1971, également par Pierre Large.
la maîtrise d'oeuvre de ce projet est assurée par le Groupement AIA (Architectes-Ingénieurs-Associés) et Franck Hammoutène.
Tour F - Le Pentagone à la française se dévoile

Répartition du personnel

Répartition du personnel - ministère défense balard
Répartition du personnel - ministère défense balard © IDE - DRESD
Répartition des effectifs sur les parcelles Est et Ouest.
Répartition du personnel
Nous vous recommandons

Habilement transformé, cet ancien couvent où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic