L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des "bouilles" du quartier des Halles en mode graffiti

Par C.G.
,
le 1 octobre 2012
Dulux Valentine continue de vouloir mettre de la couleur dans notre quotidien. Pour la deuxième année consécutive, le spécialiste de la couleur soutient l'opération "Être aimés" qui redonne vie à des lieux tombés dans l'oubli. En 2012, c'est le quartier des Halles qui est à l'honneur avec des graffitis à l'effigie des personnalités marquantes du 1er arrondissement. Découverte.
Un boucher, une retraitée, un épicier... tous sont des figures emblématiques du quartier des Halles. Depuis le 22 septembre, les habitants et promeneurs peuvent voir sur les murs des portraits de deux mètres de haut de ces personnalités fortes du 1er arrondissement de Paris. Croqués par quatre artistes de la scène graffiti - El nino de las pinturas, Ali Atma, Axel Void et Macs - les individus ont été choisis par les riverains qui ont eu une liste dans laquelle ils ont sélectionné leurs candidats préférés.

Une opération pour redonner vie à un lieu

Cette opération, baptisée "Les bouilles des Halles", est portée par le jet-setteur Emmanuel de Brante et Nobulo, organisation dédiée à la promotion de la culture et de l'art au niveau international, mais aussi par Dulux Valentine dans le cadre de son mouvement Let's color.
"La couleur a un impact positif sur l'état d'esprit des gens. A travers Let's Color, nous voulons ré-enchanter l'espace urbain. C'est dans cet objectif qu'on s'est associé au projet 'Être aimés'", souligne Ludovic Savary, chef de groupe Dulux Valentine en marketing. Et d'ajouter : "Ici, il s'agit d'une action populaire, dans le sens pour la population". Au total, la marque a offert 500 litres de peintures, 51 couleurs ainsi que du matériel. Et le résultat est là : huit portraits sont visibles jusqu'à la fin de l'année sur des sites tombés dans l'oubli. L'événement a été relayé sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Facebook du groupe Dulux Valentine, et avait le soutien de France 3, 20 minutes, Nova et Technikart.
Découvrez quelques-un de ces portraits en pages suivantes
Des "bouilles" du quartier des Halles en mode graffiti

Les bouilles du quartier des halles

épicier
épicier © DR-Dulux Valentine
L'opération "Etre aimés" met en scène des graffitis de personnes emblématique du quartier. Après le 6ème arrondissement, c'est au tour des figures du quartier des Halles d'être peintes. Ci-dessus : un épicier.
Les bouilles du quartier des halles

Tsilla Chelton - Des "bouilles" du quartier des Halles en mode graffiti

tilda swanton
tilda swanton © DR-Dulux Valentine
Tsilla Chelton, la plus célèbre des taties* acariâtres, prend place au dessus de la mairie du 1er arrondissement de Paris.
* Tatie Danielle
Tsilla Chelton - Des "bouilles" du quartier des Halles en mode graffiti

Les figures du quartier des halles

boucher
boucher © DR
Boucher, épicier, retraitée etc. Les figures emblématiques du quartier des Halles ont été dessinées par des graffeurs et seront visibles jusqu'à la fin de l'année.
Les figures du quartier des halles

Une figure du quartier et son portrait

Bouilles de halles
Bouilles de halles © DR-Dulux Valentine
Une figure du quartier et son portrait

Boulanger - Des "bouilles" du quartier des Halles en mode graffiti

Boulanger - Bouilles de halles
Boulanger - Bouilles de halles © DR-Dulux Valentine
Boulanger - Des "bouilles" du quartier des Halles en mode graffiti

Graffeur en plain travail

Graff
Graff © DR-Dulux Valentine
Graffeur en plain travail

Des portraits, des "gueules"

portrait
portrait © DR-Dulux Valentine
Les différentes personnalités graffées ont été choisies par des riverains grâce à un vote.
Des portraits, des "gueules"
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic