L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Jean-Charles de Castelbajac pose sa griffe sur des logements

Par C.G
,
le 18 septembre 2013
Coloramor
Coloramor © Coloramor / ND Promotion
Avec ses couleurs vives et sa façade insolite, Coloramor devrait détonner dans le paysage urbain montpelliérain. Cette résidence de 24 logements signée par le créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac devrait rapidement faire parler d'elle. Détails.
À Montpellier, couture peut parfois rimer avec architecture... C'est en tout cas, ce qu'illustre l'immeuble Coloramor qui sera prochainement implanté à proximité du quartier de Port Marianne.
Habillé par Jean-Charles de Castelbajac, ce bâtiment portera la marque de fabrique du créateur de mode à savoir les couleurs vives : rouge, jaune et bleu avec lesquelles il travaille régulièrement. D'ailleurs, il n'hésite pas à dire à propos de ces œuvres : "Certains vivent d'amour et d'eau fraîche. Je garderai pour ma part l'amour et la couleur !". Outres ces teintes primaires, le couturier a également dessiné des visages d'ange, symboles qu'il affectionne tout particulièrement, pour les façades. Quant aux intérieurs, ils n'ont pas été oubliés et porteront, eux aussi, la griffe du couturier.

Entre art et logements

Véritable hybride, cette résidence se veut à mi-chemin entre l'œuvre d'art esthétique avant-gardiste et le logement. Un projet dont Cédric Gonzalez, fondateur de NG Promotion, n'est pas peu fier : "J'ai souhaité travailler avec ce créateur, en premier lieu parce que son travail me plaît, ensuite marier l'art et l'architecture, bousculer les codes, correspond à ma vision de la promotion immobilière. J'aime l'idée de proposer des appartements de standing à prix modérés", souligne-t-il.

Un "pure player" pour la vente

Car en effet, si l'originalité a souvent un prix, le promoteur responsable du projet ambitionne de proposer des appartements à des coûts jusqu'à 20 % inférieurs à ceux du marché. Et les futurs acquéreurs auront le choix puisque la construction abritera 24 logements allant du T1 au T4 duplex (de 30 à 160 m²) répartis sur quatre étages. Enfin, le projet sera original jusqu'au bout puisque celui-ci sera commercialisé sur internet via la marque e-nest, pure player* de l'univers de l'immobilier. Et pour les plus pressés, des ventes privées seront organisées sur la toile. Pour découvrir le projet de Jean-Charles de Castelbajac, il faudra patienter jusqu'au 4ème trimestre 2014. Quant à Montpellier, après avoir confié l'habillage de certaines lignes de tramway à Christian Lacroix, la ville poursuit doucement son aventure haute-couture !
Pure player : entreprise qui commercialise exclusivement ses produits sur le web
Jean-Charles de Castelbajac pose sa griffe sur des logements
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic