L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Vivre en ville : les français partagés

Par MC avec L C-M
,
le 11 septembre 2008
Saint Etienne
Saint Etienne © Ville de Saint-Etienne
Alors qu'un sondage commandé par le ministère du logement montre que les familles trouvent la vie plus agréable à la campagne, celui de l'Association des Maires de Grandes Villes de France nuance ces statistiques. Une question de point de vue ?
A l'occasion de la première édition des "Matinales du ministre" tenue jeudi 4 septembre par Christine Boutin, le ministère du Logement et de la Ville a publié les résultats d'un sondage consacré à la vie des familles en ville. D'après ce sondage, 65 % des Français préfèreraient vivre à la campagne.

Logements moins chers à la campagne

Une envie qui ne serait pas seulement motivée par des idéaux écologiques ou par la douceur de vivre mais, en premier lieu, par le coût des logements. Grande surprise, ce ne sont pas l'environnement et la pollution (31%) ni même la sécurité (34%) qui attisent la critique mais le coût de la vie et en particulier des logements. Les personnes interrogées sont en effet 67% à considérer que le prix des appartements nuit à la qualité de vie des familles en ville. Parmi les sondés, les personnes âgées, les familles de plus de trois enfants et celles qui ne perçoivent que de faibles revenus sont les plus critiques et trouvent les villes "mal adaptées" à leur situation.

L'accès aux soins rend les villes attractives

De son côté, l'Association des Maires de Grandes Villes de France(AMGVF) a elle aussi fait réaliser un sondage pour connaître la perception des français sur les grandes agglomérations. Sans véritablement remettre en cause les chiffres du ministère, ceux de l'AMGV viennent toutefois les nuancer. À la question de savoir quels éléments sont les plus appréciables dans les grandes villes, les personnes interrogées sont 48 % à parler de l'accès aux soins, 43 % évoquent l'emploi et le dynamisme économique et 42 % les apprécient pour leur dimension culturelle. Certes, parmi, les principaux enjeux auxquels les grandes villes devront répondre dans les années à venir, le logement inquiète 40 % des sondés. Il n'en demeure pas moins qu'ils sont 52 % à rester optimistes quant à l'amélioration des conditions de vie urbaine.
Bref, si les prix des logements ont tendance à rendre la campagne plus attractive, la ville conserve néanmoins de véritables atouts.
Vivre en ville : les français partagés
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic