L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Covid-19 : quelles règles respecter si un dépanneur doit intervenir chez moi

Par Stéphanie Thibault
,
le 25 mars 2020
Covid-19 : quelles règles respecter si un dépanneur doit intervenir chez moi
Covid-19 : quelles règles respecter si un dépanneur doit intervenir chez moi © iStock
Fuite d'eau, fuite de gaz, panne de chaudière... Vous avez besoin d'un dépannage en urgence ? Voici les règles sanitaires à respecter dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus pour une intervention la plus sécurisée possible.
Comment faire intervenir un dépanneur chez soi alors que le gouvernement a imposé des mesures strictes de confinement ayant pour objectif de ralentir la propagation du coronavirus ? Si la circulation des personnes s'en trouve fortement entravée, c'est aussi le cas de la poursuite d'un grand nombre d'activités. De nombreux métiers ont en effet été contraints de se mettre à l'arrêt, d'autres de fonctionner au ralenti. Cela concerne donc un grand nombre d'artisans, qui n'assurent plus que les interventions d'urgence.

Votre chaudière vient de tomber en panne, vous constatez une fuite d'eau ou une fuite de gaz ? Rassurez-vous, vous pourrez être dépannés sans attendre, mais pour que l'intervention se déroule dans des conditions de sécurité sanitaire optimales, il est impératif d'observer et d'appliquer le plus strictement possible les gestes barrières énoncés par les pouvoirs publics. Afin d'assurer la sécurité des techniciens, mais aussi celle des particuliers, le Synasav, le Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique, a précisé la marche à suivre pour toutes les interventions à domicile.

Qulles interventions sont considérées comme urgentes ?


"Seules les interventions d'urgence sont maintenues" insiste Patrick Carré, le président du Synasav. "Pour le reste, les opérations de maintenance et les visites d'entretien qui avaient pu être programmées sont différées jusqu'à la levée des mesures de confinement". Qu'entend-on précisément par urgence ? "Il s'agit des fuites d'eau ou des fuites de gaz, des pannes de chaudière, pannes d'eau ou de chauffage, des pannes de caissons de VMC, ou encore la suspicion de présence de monoxyde de carbone".

A noter : les pannes de lave-linge ou de lave-vaisselle, par exemple, ne sont en revanche pas considérées comme des urgences. "C'est embêtant mais cela ne met pas la vie de l'usager en péril" ajoute Patrick Carré.

Les gestes barrières à respecter


Les gestes barrières doivent bien sûr continués d'être appliqués. Pour faciliter les interventions, un protocole détaillé à destination des entrepreneurs et techniciens a été diffusé par le Synasav. Ces derniers doivent donc observer des règles d'hygiène strictes, qu'il vous appartient d'appliquer également et surtout de ne pas entraver.
  • Avant l'intervention, le dépanneur prendra contact avec vous par téléphone, afin de s'assurer qu'il n'y a pas de personne fragile ou infectée dans le logement, mais aussi pour vous informer des conditions particulières d'intervention ;
  • Il vous préviendra ensuite de son arrivée par un nouvel appel et vous demandera de lui ouvrir la porte et de libérer le passage afin d'éviter tout contact ;
  • Laissez-le travailler seul dans la pièce ou le local nécessitant son intervention, sans le déranger. "Il est important de laisser au dépanneur le libre accès à la zone d'intervention et de le laisser le plus libre possible" insiste Patrick Carré ;
  • Une fois son travail terminé, le technicien sortira de chez vous en vous laissant le soin de refermer la porte. Il vous informera par téléphone les éventuelles consignes pour la suite.

De leur côté, les dépanneurs doivent eux aussi appliquer un certain nombre de gestes destinées à garantir des conditions sanitaires optimales pour tout le monde. "Appliquer les gestes barrières, c'est vraiment la base" rappelle Patrick Carré. "Cela passe aussi par ne pas partager son stylo par exemple, ou même, pour les particuliers, sortir complètement de son appartement le temps de l'intervention pour limiter les contacts".
  • Les dépanneurs doivent en effet avoir à disposition dans leur véhicule de l'eau, du savon et des essuie-mains jetables, ou du gel hydroalcoolique, afin de pouvoir se laver les mains avant et après l'intervention.
  • Ils doivent également disposer de gants de protection à enfiler avant de pénétrer dans le logement.
  • Les appareils nécessitant un dépannage devront être désinfectés à l'aide d'une lingette avant et après l'intervention.

Les magasins de bricolage à votre secours grâce au drive


Pour le reste, il vous faudra attendre la fin du confinement pour faire réparer vos appareils, mais pour les petites pannes du quotidien sachez que Leroy Merlin, Castorama et Brico Dépôt viennent de mettre en place un système de clic & collect. Bricomarché, Brico Cash et Bricorama proposent également aux particuliers et aux professionnels des articles de bricolage de première nécessité, disponibles en livraison ou en retrait sur le parking du magasin. Arès avoir passé commande sur internet, il vous sera possible de récupérer le matériel directement en magasin à un horaire précis.

Attention, cela ne signifie pas que les magasins, fermés jusqu'à nouvel ordre, vont rouvrir. Le retrait des marchandises, dont l'offre a été réduite aux essentiels (électricité, plomberie, chauffage...), se fera sur le parking. Le client reste dans son véhicule pendant qu'on lui amène ses achats, à la manière d'un drive classique. Les délais annoncés sont de deux heures chez Leroy Merlin, et de 48 heures chez Castorama et Brico Dépôt.
Covid-19 : quelles règles respecter si un dépanneur doit intervenir chez moi
Articles qui devraient vous intéresser
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic