L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Faire mesurer les ondes électromagnétiques chez soi

Par Augustin Flepp
,
le 10 mars 2014
Depuis le 1er janvier 2014, un dispositif propose aux particuliers de mesurer le niveau d'exposition aux ondes électromagnétiques de leur logement (radio, télévisions, mobiles, antennes relais). Comment fonctionne le dispositif ? Pourquoi réaliser ce type de mesure ? Quels sont les risques pour la santé ? Explications.
A moins d'habiter dans une yourte au fin fond de la Mongolie, échapper au contact des ondes électromagnétiques est presque devenu impossible. Postes de radio, télévisions, mobiles, antennes relais... Les appareils électriques qui transmettent des ondes sans fil se sont multipliés ces dernières années.
La communauté scientifique internationale, qui a mené plusieurs études sur l'exposition aux ondes électromagnétiques, évoque des effets "potentiellement" dangereux pour la santé, et notamment une hausse des risques cancérogènes.
Les autorités sanitaires et politiques (ministère de l'écologie et du redressement productif) entendent donc limiter ces risques en sensibilisant les particuliers. Depuis le 1er janvier 2014, un nouveau dispositif permet à toutes les personnes de faire mesurer l'exposition de son domicile (appartement, maison, bureaux...) aux ondes électromagnétiques.
La procédure est relativement simple et gratuite. Un simple formulaire est à remplir et à renvoyer pour demander l'intervention d'un technicien à domicile. Le particulier pourra ainsi connaître le niveau global de l'exposition de son logement et l'origine des ondes électromagnétiques. Mieux sensibilisé, il pourra alors adopter de meilleurs réflexes.

Découvrez toutes les informations essentielles de ce nouveau dispositif...

Qu'est-ce que les ondes électromagnétiques ?

Le terme peut paraître barbare. Les ondes électromagnétiques sont issues du champ électromagnétique. Ce dernier définit les propriétés électriques, c'est à dire la charge électrique autour d'une prise de courant par exemple, et également magnétiques, autrement dit le courant électrique qui passe dans un fil, d'un point à un autre.
En résumé, les ondes électromagnétiques sont une forme d'énergie électrique transportée sans support matériel. Exemple : une télécommande actionne l'allumage de la télévision à distance.

Pourquoi réaliser des mesures d'ondes électromagnétiques ?

Le phénomène est assez paradoxal. Les Français possèdent de plus en plus d'appareils électriques et, pourtant, ils s'inquiètent de l'exposition aux ondes électromagnétiques et de ses effets nocifs sur la santé.
"La préoccupation des personnes vis-à-vis des antennes relais et autres appareils mobiles est palpable", remarque l'ANFR, l'Agence Nationale des Fréquences Radio. "Les ondes sont invisibles et donc difficiles à appréhender".
Le nouveau dispositif espère mieux informer la population sur les niveaux plus ou moins fort d'exposition et inciter à davantage de précautions concernant l'utilisation de certains appareils tels que les mobiles.

Comment faire réaliser une mesure des ondes électromagnétiques à son domicile ?

Dans un premier temps, les particuliers téléchargent et impriment un formulaire sur le site www.service-public.fr. Le nom du formulaire est le suivant : "demande de mesure d'exposition aux champs électromagnétique".
On doit fournir ses coordonnées (nom, prénom, adresse), la localisation du logement et le type de mesure que l'on désire effectuer.
"Les demandeurs ont le choix de mesurer le niveau global de l'exposition du logement ou la localisation des bornes d'exposition ou, enfin, le niveau d'exposition par borne de fréquence" explique Dorothé Quicker-Menzel, juriste en droit de l'environnement pour la CLCV. Le demandeur ne pourra cocher qu'une seule case car le dispositif ne permet pas, pour des raisons de coût et de matériel, de réaliser l'ensemble des mesures possibles pour un même logement.
Le formulaire doit être ensuite envoyé à un organisme agrée comme la mairie, la préfecture et même la CLCV (Association Nationale de Défense des Consommateurs).
Ces organismes vont alors vérifier si aucune information n'a été oubliée. Une fois validée, la demande écrite sera retournée et il n'y aura plus qu'à le transmettre à l'Agence Nationale des Fréquences Radio.
L'établissement public désigne enfin les laboratoires agréés (Exem et Aexpertise) qui réaliseront les mesures au domicile des particuliers. "A l'aide d'une sonde, l'expert technique se positionne près de la fenêtre car c'est à cet emplacement que les fréquences de transmission sont les plus fortes", indique Joel Parmentier, spécialiste technique au sein de la CLCV. Selon l'ANFR, l'intervention sur place dure entre 1 et 3h.
Le particulier reçoit ensuite sous une quinzaine de jours un rapport technique complet sur les résultats obtenus et les différents seuils d'exposition tolérés par les instances européennes.

Quels sont les risques pour la santé des ondes électromagnétiques ?

Les risques potentiels des ondes électromagnétiques sur la santé sont encore non avérés. Pourtant, ces dernières années de nombreuses études et rapports ont été menés par des experts scientifiques français, européens et internationaux.
L'agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (AFSSET) a publié en octobre 2009 un rapport, actualisé en 2013 (lien) qui a permis de guider les politiques publiques en matière de recherche et d'orientation.
Selon le site du gouvernement, radiofrequence.gouv, les premiers résultats des études sur les effets biologiques des radios fréquences sont de l'ordre thermique.
Une personne trop exposée aux ondes électromagnétique connaîtra une hausse de la température de ses tissus musculaires.
Du côté de l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation), les rapports émis n'émettaient pas d'effets sanitaires avérés. L'agence évoque néanmoins une possible augmentation de risque de tumeur cérébrale, sur le long terme, pour les utilisateurs intensifs de téléphones portables.
Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a, quant à lui, tout de même classé les champs électromagnétiques de radiofréquences « cancérogènes possibles » en juin 2011. Les autorités sanitaires recommandent une utilisation modérée des téléphones mobiles.
C'est d'ailleurs pour prévenir ces effets que des valeurs limites d'exposition ont été élaborées.
L'association Les Robins des Toits lutte, qui lutte depuis plusieurs années contre la propagation des ondes électromagnétiques, se montre davantage alarmiste sur les dangers pour la santé.
Elle évoque des risques de perturbations physiologiques comme des troubles du sommeil, des maux de tête, des altérations de la peau et, dans le pire des cas, des cancers du cerveau.
L'association met d'ailleurs à disposition sur son site un état des lieux complet sanitaire et juridique sur les technologies sans fil(Le pack Robin + la "TROUSSE").

Quelles sont les limites d'exposition en vigueur pour chaque appareil ?

Les valeurs limites d'exposition définies dans la réglementation française sont fondées sur les recommandations des instances internationales et européennes. Au-delà de ces limites, les risques d'effets nocifs sur la santé sont accrus.
La mesure de l'exposition aux ondes électromagnétiques s'effectue via l'unité de mesure V/m, le volt par mètre. Dans son salon, sa cuisine ou sa chambre, chaque appareil électrique possède ce que l'on appelle une valeur limite d'exposition.
Sachez par exemple que le poste de radio ne doit pas dépasser les 28 V/m, le mobile pas plus de 59 V/m. Pour la télévision, l'exposition tolérée en vigueur s'échelonne entre 31 et 41 V/m.

Combien coûtent les mesures des ondes électromagnétiques ?

L'ensemble du dispositif est entièrement gratuit pour le consommateur. Le financement des mesures de radiofréquences repose sur un fond public alimenté par une taxe payée par les opérateurs de téléphonie mobile. La taxe est gérée de manière indépendante par l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR).

Les solutions alternatives pour mesurer les ondes électromagnétiques

Toutefois, il existe des solutions alternatives au dispositif mis en place par le gouvernement. On peut recourir à des organismes indépendants comme la CRIIREM, Centre de recherche et d'Information Indépendant sur les Rayonnements Electromagnétiques, qui propose également le même type de mesures à domicile.
L'association les Robins des toits, en liaison avec CQFD, cabinet indépendant de mesures d'ondes électromagnétiques, réalise aussi des interventions dans tous types d'habitats. En revanche, ce dispositif est payant.

Comment connaître la localisation et la fréquence des antennes-relais ?

L'Agence Nationale des Fréquences Radio (ANFR) propose une carte complète et ludique, Cartoradio, qui permet, d'une part, de connaître l'emplacement des stations radioélectriques et, d'autre part, d'avoir accès, pour un site donné, aux résultats des mesures de champs électromagnétiques synthétisés par une fiche de mesures.

Pour en savoir plus...

Tout savoir sur le dispositif
Tout savoir sur les ondes électromagnétiques
Tout savoir sur la mesure et la localisation des antennes-relais:
Tout savoir sur le déroulement d'une mesure à domicile
Tout savoir sur l'étude et les recommandations de ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail)
Faire mesurer les ondes électromagnétiques chez soi
Nous vous recommandons

Matériaux, couleurs, styles... Découvrez quelles sont les grandes tendances de la salle de bains cette année.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic