L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Plus d'un Français sur deux a froid dans son logement en hiver

Par C.Chahi Bechkri
,
le 17 février 2016
Maison sous la neige
Maison sous la neige © Visuel d'illustration - PP - MAP
D'après un sondage OpinionWay pour le site Internet Monexpert-isolation.fr, plus de 56% des Français a froid en hiver dans son logement. Une situation inconfortable qu'ils ne cherchent pas à régler de manière pérenne. Peu envisagent de réaliser des travaux d'isolation alors qu'ils disposent du budget nécessaire pour les entreprendre...
Le récent sondage* OpinionWay réalisé pour le site Internet monexpert-isolation.fr, lève le voile sur une réalité aussi inquiétante qu'insoupçonnée. Plus d'un Français sur deux souffrent du froid en hier dans son logement. Et pour faire face au problème, pas de solution pérenne, place à la débrouille : on multiplie les couches de vêtements, on s'enveloppe dans un plaid, on boit des boissons chaudes... Bref, des solutions précaires qui ne règlent pas durablement la situation. Pire, 22% augmentent le chauffage c'est-à-dire préfèrent dépenser plus d'énergie donc plus d'argent pour avoir un peu plus chaud.
Le constat est d'autant plus surprenant que lorsqu'on évoque la possibilité de réaliser des travaux d'isolation, les Français sont pourtant prêts à y consacrer un budget conséquent : plus de 1.000 euros en moyenne. "Exactement la somme nécessaire pour isoler 60 m2 de combles non aménagés", commente Matthieu Paillot, directeur général de Monexpert-isolation.fr. Et l'enveloppe est encore bien supérieure chez les séniors - 4.162 en moyenne - et les CSP+ : 2.948 €.

Le montant des aides de l'Etat sous-estimé

Dès lors, si l'argent n'est pas un frein, pourquoi les Français ne passent-ils pas à l'action ? D'après l'étude OpinionWay/Monexpert-isolation.fr, l'une des raisons pouvant expliquer cette passivité est que les Français sont un peu perdus dès lors qu'il s'agit d'identifier les zones de déperdition de chaleur. 65% incriminent les fenêtres et 31% les portes alors qu'en réalité, c'est le toit qui est le point le plus critique du bâti.
L'étude dévoile également que si les Français connaissent les aides de l'Etat - crédit d'impôt de 30% sans plafond de ressource, Eco-PTZ, TVA réduite -, ils sont nombreux à mal en évaluer le montant. "58% des Français sous-estiment la prise en charge de l'Etat", révèle-t-elle. Parmi eux : une majorité de propriétaires, beaucoup de personnes âgées mais aussi des particuliers vivant en maison, bref ce sont les personnes les plus concernées par les travaux d'isolation qui sont le moins bien informées. De quoi inciter les professionnels à renforcer la pédagogie et à mettre en place, comme le propose le site Monexpert-isolation.fr, des procédures d'accompagnement avec, notamment, mise à disposition d'outils gratuits de simulation.
*Etude réalisée entre les 20 et 21 janvier 2016 auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L'échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socio-professionnelle, de catégorie d'agglomération et de région de résidence.
Plus d'un Français sur deux a froid dans son logement en hiver
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic