L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une brique en argile pour améliorer le confort été/hiver

Par G.N.
,
le 22 mai 2014
Afin de résoudre la problématique de faible inertie thermique des bâtiments durables en bois, une société française propose de les cloisonner avec des briques en argile brut. Le matériau naturel, dense, participe à la régulation de la température dans la construction grâce à ses propriétés hygrométriques. Explications avec Philippe Josse, dirigeant de la société éponyme.
La question du confort d'été se pose de façon plus pressante dans les constructions bois, qui manquent d'inertie thermique. La société Josse propose une solution naturelle à ce problème : la brique de cloisonnement en argile "Argibrique". Rencontré sur le salon Ecobat, Philippe Josse explique les avantages de ce produit : "La brique pleine est constituée d'argile brute. Ce matériau à énergie passive fait office de climatiseur naturel".

Un matériau à changement de phase

Les propriétés avantageuses de l'argile résideraient en fait dans sa structure permettant à l'eau contenue de changer de phase (passer réversiblement de l'état liquide à l'état gazeux) à température ambiante.
Lorsque l'air se réchauffe, en journée, l'eau contenue dans les briques absorbe une certaine quantité de cette chaleur en s'évaporant (phénomène endothermique) : l'atmosphère intérieure est donc rafraîchie.
Réciproquement, la nuit, lorsque la température ambiante redescend, l'humidité de l'air se condense dans la terre des briques et restitue alors la chaleur emmagasinée pour réchauffer l'intérieur. Par ces changements de phase, le matériau régule la température et amortit ses variations journalières. "Une énergie passive, propre et gratuite", fait valoir Philippe Josse.
Découvrez les caractéristiques de la brique argile dans les pages suivantes.
Une brique en argile pour améliorer le confort été/hiver

Tradition et modernité

Tradition et modernité - Argibrique
Tradition et modernité - Argibrique © Société Josse
D'autant que la production d'Argibrique se fait en France, aux Rairies (Maine-et-Loire), une commune ayant une longue tradition dans la briqueterie. La société a d'ailleurs reçu le label d'Etat "Entreprise du Patrimoine Vivant" en 2012.
Pour autant, la brique d'argile ne néglige pas les aspects modernes : son profil a été étudié fin de faciliter la mise en œuvre. Les briques, d'un peu plus de 3,6 kg, sont pourvues sur leur face supérieure de bossages longitudinaux qui viennent s'emboîter dans la rainure de la face inférieure de leurs voisines. Un espace de 25 mm de diamètre est même ménagé au cœur des deux rangées de briques afin de permettre le passage de gaines électriques ou de petites canalisations.
Suite de l'article en pages suivantes.
Tradition et modernité

Une bonne qualité acoustique

Une bonne qualité acoustique - Argibrique
Une bonne qualité acoustique - Argibrique © Société Josse
La mise en œuvre en elle-même reste simple : les briques de soubassement (cuites) sont positionnées et scellées avec un mortier classique. Les briques suivantes sont ensuite fixées avec un mortier-terre de scellement spécifique (avec une dose d'adjuvant latex). L'excédent de mortier est découpé et les joints sont finis au fer.
Le mur, une fois monté, doit sécher avant d'être recouvert d'une peinture d'argile, en deux couches, permettant de laisser "respirer" le matériau. Détail d'importance, le fait que la brique soit à la fois dense, et non cuite, lui apporte un autre avantage : elle constitue un bon isolement phonique en affaiblissant plus fortement les sons qu'une cloison creuse.
Une bonne qualité acoustique

Habitat mais aussi ERP

Habitat mais aussi ERP - Argibrique
Habitat mais aussi ERP - Argibrique © société Josse
Selon ses concepteurs, même avec une petite surface de cloison, de l'ordre de quelques m², les effets de briques argile seraient perceptibles. Placées derrière un poêle à bois, elles stockeraient une partie de la chaleur rayonnée pour la restituer ultérieurement, permettant d'éviter des déperditions et de réaliser des économies.
Installées face à des vitres orientées au sud ou à l'ouest, les cloisons joueraient également ce rôle de régulation thermique. Outre le résidentiel neuf ou en rénovation, d'autres applications sont possibles : des projets d'ERP ont été réalisés, notamment une bibliothèque à Morlaix (Finistère) et une médiathèque à Saint-Etienne-de-Montluc (Loire-Atlantique). Les deux tirent notamment parti des qualités acoustiques du produit. Reste que le prix d'Argibrique est assez élevé à plus de 140 €/m² (comprenant les mortiers, l'adjuvant et la peinture spécifiques).
Habitat mais aussi ERP

Argibrique en quelques chiffres :

Argibrique en quelques chiffres : - Argibrique
Argibrique en quelques chiffres : - Argibrique © société Josse
Dimensions : L 25 x l 10 x h 7 cm
Poids : 196 kg/m² de cloison (54 briques à 2 kg/Dm3)
Chaleur spécifique : 900 J/kg/K
Conductivité thermique : 1,1 W/m/K
Résistance au feu : M0
Perméance : 10
Diffusivité : 0,000363
Argibrique en quelques chiffres :

Exemple de réalisation

Exemple de réalisation - Argibrique
Exemple de réalisation - Argibrique © société Josse
Les mètres carrés de cloison apporteront leur masse afin d'améliorer l'inertie thermique de la construction.
Exemple de réalisation
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic