L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Vitrage chauffant, exemple d'intégration dans une véranda

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 16 octobre 2017
Pour profiter de la terrasse été comme hiver, les propriétaires de ce manoir ont opté pour une véranda en acier... pas comme les autres : elle est équipée de vitrages chauffants, qui chauffent par rayonnement les 58 m2 de l'extension sans perte de place ni de luminosité. Découverte.
Notre-Dame-d'Estrées, dans le Calvados. Le petit village situé au coeur du Pays d'Auge recèle un splendide domaine du XVIIIe siècle, à l'architecture typiquement normande. Baptisé La Croix aux Liards, le lieu a été transformé en maison d'hôtes avec salle de réception, et offre une apaisante vue sur la campagne verdoyante.
Pour mieux profiter de la grande terrasse existante, les propriétaires souhaitent en protéger une partie. Ils choisissent de faire bâtir une véranda qui s'ouvre sur les lames de la terrasse par le biais de grandes portes. Pour chauffer ce nouveau jardin d'hiver, extension directe de la salle de réception du manoir, ils se renseignent sur une toute nouvelle solution : le vitrage chauffant...
Vitrage chauffant, exemple d'intégration dans une véranda

Avant : un manoir ouvert par de grandes baies vitrées

La terrasse et la façade avant les travaux
La terrasse et la façade avant les travaux © CalorGlass®
La bâtisse, à la très belle architecture normande, s'ouvrait sur la terrasse en bois patiné par le biais de grandes baies vitrées. Souhaitant augmenter la surface de la salle de réception (90 m2) qui se trouve derrière ces ouvertures aux montants bleus, les propriétaires optent pour une véranda de 58 m2.
Avant : un manoir ouvert par de grandes baies vitrées

Le vitrage chauffant pour une véranda à la bonne température

Schéma du fonctionnement des vitrages chauffants CalorGlass®
Schéma du fonctionnement des vitrages chauffants CalorGlass® © CalorGlass®
En se penchant sur les innovations du secteur, les propriétaires découvrent le vitrage chauffant. "Depuis quelques temps déjà, les fabricants appliquent des particules métalliques sur le vitrage pour obtenir un verre à basse émissivité, qui protège des rayons du soleil, nous explique Michel Mortier, responsable de la marque CalorGlass®, qui a suivi le chantier. L'un d'entre eux a imaginé faire circuler un courant électrique à travers ces éléments conducteurs, pour produire de la chaleur par rayonnement".
Pour éviter que cette chaleur ne s'échappe, le double ou triple vitrage, déjà isolant grâce à un gaz présent entre les différents verres, est traité en surface côté extérieur. Le résultat est double : non seulement le froid ne rentre plus en hiver, mais la chaleur pénètre moins en été.
Le vitrage chauffant pour une véranda à la bonne température

Une vitre intelligente qui chauffe et contrôle la température

Un vitrage chauffant et intelligent grâce à des sondes
Un vitrage chauffant et intelligent grâce à des sondes © CalorGlass®
Le vitrage chauffant est aussi intelligent. Une sonde, placée côté intérieur, mesure la température ambiante, et une autre, la température de l'air côté extérieur. "Comme un thermostat connecté, la sonde extérieure déclenche le chauffage lorsque la température baisse beaucoup à l'extérieur", détaille Michel Mortier.
Le système est également contrôlable, comme n'importe quel radiateur, à l'aide d'un thermostat classique.
Une vitre intelligente qui chauffe et contrôle la température

Les travaux de montage de la véranda acier

Construction de la véranda acier
Construction de la véranda acier © CalorGlass®
Les propriétaires font appel à l'entreprise Seigneurin pour la conception et la pose d'une véranda en acier*. "Le métal se marie très bien au bois de l'architecture normande", souligne Michel Mortier. Les artisans travaillent avec Riou Glass, fabricant des vitrages chauffants CalorGlass®.
* Notez que l'installation de vitrages chauffants est possible sur n'importe quelle ouverture (fenêtre, porte-fenêtre, etc.)
Les travaux de montage de la véranda acier

Des vitrages électrifiés en toute discrétion

Montant de la véranda acier
Montant de la véranda acier © CalorGlass®
Pour le montage, la seule différence avec une véranda classique est le système électrique raccordé au tableau. "Les vitrages sont électrifiés à l'aide de deux électrodes, les fils sont soudés aux montants, et les câbles courent le long des menuiseries", précise Michel Mortier. Et rien de tout ceci n'apparaît dans le résultat final : le vitrage est, bien sûr, parfaitement transparent.
Des vitrages électrifiés en toute discrétion

Une très grande véranda avec deux parties vitrées en toiture

Deux futurs puits de lumière dans la véranda
Deux futurs puits de lumière dans la véranda © CalorGlass®
Pour apporter de la lumière en tout point de l'extension, la véranda est équipée de deux parties vitrées en toiture. Un rappel des lignes architecturales de la bâtisse.
Une très grande véranda avec deux parties vitrées en toiture

Après : une véranda en acier parfaitement intégrée

La vérande en acier terminée, en harmonie avec la nature
La vérande en acier terminée, en harmonie avec la nature © CalorGlass®
La véranda terminée s'intègre parfaitement, d'une part avec la nature très présente sur le domaine, d'autre part avec le bois foncé de la terrasse. C'est le choix d'un acier à l'aspect patiné qui permet de réussir ce mariage.
Après : une véranda en acier parfaitement intégrée

Véranda acier et colombage traditionnel

Les colombages et la véranda, vue de côté
Les colombages et la véranda, vue de côté © CalorGlass®
Ce modèle est également en totale harmonie avec les colombages, encore visibles sur le côté de la bâtisse.
Véranda acier et colombage traditionnel

Un jardin d'hiver dans la véranda acier

Comme un jardin d'hiver ouvert sur la terrasse
Comme un jardin d'hiver ouvert sur la terrasse © CalorGlass®
Grâce à deux grandes portes, ce tout nouveau jardin d'hiver s'ouvre largement sur la terrasse, l'été. Une manière d'optimiser la surface disponible afin de profiter de la lumière du soleil tout en restant protégé de la pluie.
De l'extérieur, impossible de deviner que la véranda est équipée d'un vitrage chauffant...
Un jardin d'hiver dans la véranda acier

Pas de perte de place ni de sensation de froid

A l'intérieur, une grande salle de réception chauffée par les vitres
A l'intérieur, une grande salle de réception chauffée par les vitres © CalorGlass®
... et de l'intérieur aussi ! Les vitres parfaitement transparentes offrent une vue splendide sur la campagne normande.
"Les propriétaires ont tout de suite compris l'intérêt du vitrage chauffant pour ne pas perdre d'espace dans la salle de réception", se souvient Michel Mortier. Et pas seulement parce que ce système de chauffage n'a pas d'emprise au sol : les clients qui s'assoient à proximité de la baie vitrée n'ont plus la désagréable sensation de froid inhérente à tous les vitrages. Pas de perte de place, tous les mètres carrés sont utilisés.
Pas de perte de place ni de sensation de froid

Deux ouvertures en toiture pour plus de lumière

Des puits de lumière en vitrage classique
Des puits de lumière en vitrage classique © CalorGlass®
Dans la véranda, deux puits de lumière ont été installés en toiture. Pas question, ici, de vitrage chauffant, qui serait superflus : "nous les proposons uniquement pour les toitures vitrées en montagne, pour se débarrasser de la neige", précise Michel Mortier. Dans le cas du manoir normand, les 48 m2 de vitrage chauffant suffisent largement à obtenir une température idéale dans la véranda.
Deux ouvertures en toiture pour plus de lumière

Une véranda en toute harmonie avec l'existant

Mélange de matériaux bruts
Mélange de matériaux bruts © CalorGlass®
Quant aux colombages de la façade existante, ils apparaissent partiellement à l'intérieur de la véranda. Visuellement, le mélange de briques rouges, d'acier et de bois est étonnamment chaleureux. Brut mais accueillant.
Une véranda en toute harmonie avec l'existant

Une solution coûteuse pour un résultat haut-de-gamme

Vue de l'angle de la véranda
Vue de l'angle de la véranda © CalorGlass®
Si le prix est encore peu concurrentiel (environ 1.000 €/m2 de surface vitrée, pour une puissance de 250 W/m2 en double vitrage et 310 en triple vitrage, hors prix de la véranda), le résultat est probant pour les propriétaires du manoir : "Les verres chauffants ont supprimé l'effet paroi froide de l'ancienne baie, offrant un réel confort à nos clients", témoignent-ils.
Une solution coûteuse pour un résultat haut-de-gamme
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic