L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison individuelle conçue pour être partagée

Par Carine Lauga
,
le 25 mars 2016
Habiter une maison familiale, tout en optimisant son taux d'occupation, en y logeant des étudiants ou des personnes âgées ou encore en y exerçant son activité professionnelle, et pourquoi pas en en retirant des revenus locatifs... Voilà les enjeux du concept Cispéo, né de l'imagination du constructeur Les Demeures de la Côte d'Argent et de quelques partenaires industriels. Explications.
A l'origine, la perspective du Challenge des maisons innovantes qui se déroulait fin novembre dernier en Croatie... Ainsi, dès juin 2015, le constructeur de maisons individuelles Demeures de la Côte d'Argent (groupe Geoxia) se réunit avec ses partenaires industriels pour imaginer un projet ou plutôt un concept.
Après de longues séances de recherche et de brainstorming, Cispéo voit le jour, basé sur quatre piliers fondamentaux : sociétal, mode constructif, santé et bien-être, énergie et environnement. "L'idée était d'avoir une vision de la maison de demain et d'y inclure les valeurs de notre entreprises notamment sur l'aspect sociétal", explique Rémi Fromaget, directeur des travaux chez Geoxia Aquitaine.
Découvrez la suite de l'article en pages suivantes.
Une maison individuelle conçue pour être partagée

Cispéo : lutter contre les mètres carrés perdus

Cispéo : lutter contre les mètres carrés perdus - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : lutter contre les mètres carrés perdus - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
"Cispéo est conçue pour être partagée", s'amuse Rémi Fromaget, directeur de travaux chez Goexia, à l'origine du projet. Qui fait le constat suivant : "Une maison individuelle, familiale, n'est jamais à la bonne dimension et pas constamment occupée. Compte tenu des problématiques de logements vacants et autres mètres carrés perdus, nous voulions faire en sorte que les gens acceptent de partager leur habitat tout en gardant bien sûr leur intimité".
Au-delà de l'aspect sociétal et de l'évolution de nos modes de vie, le partage peut générer des revenus locatifs et financer ainsi l'acquisition de son bien. Des simulations et calculs de revenus locatifs pourront être réalisés grâce à une application dédiée et de monter son projet en toute sérénité, assure le constructeur.
Par un jeu de modules qui peuvent s'ajouter ou se retirer, la maison Cispéo peut ainsi accueillir, selon les besoins et l'évolution de la famille, des étudiants, des personnes âgées, des professions libérales... Et ainsi répondre aux enjeux sociétaux de demain : entraide, maintien à domicile, budget étudiant réduit, travail à domicile, location de vacances. La maison est à la fois une résidence hôtelière, un espace de co-working...
Cispéo : lutter contre les mètres carrés perdus

Cispéo : la maquette numérique utilisée en soutien

Cispéo : la maquette numérique utilisée en soutien - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : la maquette numérique utilisée en soutien - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Le concept Cispéo veut également réponde aux enjeux de l'acte de construire. En cela, il est innovant et se sert d'ores et déjà de la construction concertée. En clair, d'ici à 2030, il faudra que la parcelle, dans le cas d'un lotissement, où sera implantée la maison bénéficie d'une carte d'identité qui sera reconnue par le BIM. Ce lotissement aura fait l'objet d'un travail en amont entre les constructeurs, l'aménageur foncier et la collectivité. Cela permettra au projet d'être conçu immédiatement conforme aux règles et de gagner du temps sur le délai d'obtention de l'autorisation à construire. Et ainsi livrer une maison en seulement 5 mois, contre plus de 18 mois aujourd'hui...
Puis, la maison sera modélisée, mais là encore ce sont les industriels et leur volonté de s'approprier la maquette numérique, qui seront les arbitres de ces évolutions. "Nous voulons tendre vers cela, bien entendu, confie Rémi Fromaget, mais le chemin est encore long. Toutefois, 2030 reste une échéance plausible et réalisable. D'ici là, il nous faudra surmonter les problèmes réglementaires, législatifs et de coût qui restent de sérieux freins".
Cispéo : la maquette numérique utilisée en soutien

Cispéo : un système d'assemblage universel

Cispéo : un système d'assemblage universel - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : un système d'assemblage universel - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Du côté du mode constructif, Cispéo se veut encore à l'avant-garde. Tout d'abord avec un bâti assemblé à sec grâce à un système encore en phase de projet : Bati'Clic. De quoi s'agit-il ? "C'est un système que nous avons soumis à nos partenaires industriels. L'idée est de construire vite, mais en préservant la qualité et la sécurité. Construire vite, c'est mécaniser au maximum et éviter tous les temps de durcissement des bétons par exemple", détaille le directeur des travaux de Geoxia Aquitaine.
Bati'Clic, c'est donc une solution d'assemblage universelle de toutes les parois d'un bâtiment (bois, béton, acier, terre cuite), des fondations jusqu'au garde-corps des toits-terrasses. "La perception technique du système est accueilli favorablement, en revanche, l'inquiétude vient des coûts de construction qui devront rester raisonnables ", ajoute Rémi Fromaget.
Cispéo : un système d'assemblage universel

Cispéo : une maison constituée de modules indépendants

Cispéo : une maison constituée de modules indépendants - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : une maison constituée de modules indépendants - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo repose ainsi sur l'assemblage de modules parallélépipédiques de largeur fixe (3 m). Les modules du rez-de-chaussée seront constitués de murs préfabriqués sur mesure et entièrement équipés en usine (menuiseries, isolation, réseaux...). Les modules des étages de structure légère seront tous identiques et entièrement fabriqués en atelier, livrés équipés et prêts à vivre, déclare le constructeur.
Le plancher du rdc en dalle alvéolée sera le même que celui utilisé pour le toit-terrasse, mais posé dans l'autre sens afin que l'isolant soit toujours du côté non chauffé.
Les murs du rdc renferment 50 mm d'isolants sous vide, protégé par des parois terre cuite de 15 cm à l'extérieur et de 10 cm à l'intérieur. Ce mur sera moins large qu'en 2015 pour une performance thermique doublée, précise le constructeur.
Enfin, les vitrages isolants, électrochrome et à facteur solaire contrôlé permettront de s'affranchir des systèmes d'occulatation rapportés (volets roulants).
Cispéo : une maison constituée de modules indépendants

Cispéo : un concept idéal en ville

maison cispéo - demeures de la côte d'argent
maison cispéo - demeures de la côte d'argent © Maison Cispéo / Demeures de la Côte d'Argent
Le concept pourra s'intégrer dans une parcelle de seulement 4 m de large pour créer une habitation de 30 m2 de plain-pied ou de 50 m2 en R+1. Son système de fondation vissée lui permet ainsi de s'adapter à la plupart des sols, et de se glisser sans nuisance et sans risque de dommages aux constructions avoisinantes en zone dense. "Une solution adaptée aux centres villes", plaide Rémi Fromaget. Côté esthétique, une palette de garde-robe répondra aux envies de chacun et aussi aux règles d'urbanisme locales. Acier, bois, béton, tout est envisageable.
Cispéo : un concept idéal en ville

Cispéo : le confort thermique avant tout

Cispéo : le confort thermique avant tout - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : le confort thermique avant tout - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Qui dit maison 2030 dit maison respectant les normes environnementales les plus à la pointe. Cispéo affichera ainsi un Tic de 31.7°C soit 1.7°C de moins que le TicRef (au sens de la RT 2012). Le confort d'été est en effet un point fort du concept, notamment grâce à sa grande verrière équipée de fenêtres de toit connectées. Sous cette verrière seront présents des matériaux à changement de phase utilisés notamment sur les parois (plaques de plâtre) et la maçonnerie du local technique central. La ventilation naturelle sera alors à son comble.
Les modules d'étage profiteront d'une technologie inédite, bien que connue aujourd'hui : la toiture lenticulaire, qui apparaît blanche lorsque le soleil est haut dans le ciel et noire lorsqu'il est bas. Histoire d'améliorer encore le confort d'été.
Cispéo : le confort thermique avant tout

Cispéo : un bâtiment à énergie positive

Cispéo : un bâtiment à énergie positive - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : un bâtiment à énergie positive - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Outre un bâti performant, Cispéo sera un bâtiment à énergie positive puisqu'elle produire la totalité de l'énergie dont elle a besoin grâce à ses capteurs photovoltaïques intégrés aux vitrages de la maison et à la Smartflower (développée par EDF) qui suit la trajectoire du soleil.
Le chauffage, quant à lui, sera confié à un système PAC air-air dans les modules du rez-de-chaussée. A l'étage, des radiateur électriques à micro-accumulation seront disponibles.
Pour l'ECS, on aura un système de chauffe-eaux instantanés à induction intégrés aux parois. Les eaux de pluie seront stockées sous la toiture végétalisée, tandis que le tri des déchets sera automatique, à partir d'un unique point de collecte pour toute la maison. Au final, Cispéo sera bien "Smartgrid ready", annonce le constructeur.
Cispéo : un bâtiment à énergie positive

Cispéo : et maintenant ?

Cispéo : et maintenant ? - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
Cispéo : et maintenant ? - Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent © Maison Cispeo - Demeures de la Côte d'Argent
"Il faut que nous arrivions à commercialiser la maison 2030 avec les principes de construction actuels. Nous cherchons des financements pour développer le concept, notamment en ville", explique Rémi Fromaget. En attendant que les solutions techniques et les cultures sociétales évoluent...

Fiche technique

Maison Cispéo 2030
Constructeur : Demeures de la Côte d'Argent (Geoxia, Aquitaine)
Surface : 180 m2
Coût au m2 : 1.500 € HT
Prix total : 253.000 €
Cispéo : et maintenant ?
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic