L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des logements sociaux Bepos chauffés au bois... en plein Paris

Par G.N.
,
le 28 mai 2019
Le programme neuf de la rue de Charenton (XIIe arrondissement de Paris) présente de multiples caractéristiques uniques : le traitement des façades, le choix des énergies ou encore la performance thermique atteinte. Visite de cette construction singulière.
Les constructions neuves dans Paris sont des opérations rares. En tout cas moins habituelles que les réhabilitations et surélévations. Pourtant, un programme exemplaire a réussi à voir le jour dans le XIIe arrondissement, à proximité de la mairie. Damien Vanlaer, directeur général de l'Habitat Social Français (RIVP), raconte : "Sur cette parcelle se trouvait un vieil immeuble de neuf logements, sans intérêt. Nous avons choisi de le démolir et de le remplacer par un ensemble de 22 logements performants et deux commerces en rez-de-chaussée". Une décision qui permettra de transformer la rue tout en ne la dénaturant pas.
"Et quitte à construire neuf, autant viser le meilleur. Et donc le niveau Bepos", continue le directeur général du petit bailleur social. Anthony Briant, sous-directeur de la politique du logement à la ville de Paris, renchérit : "Il y a des avancées techniques dans ce bâtiment. La Ville s'est fixé des objectifs ambitieux pour produire des logements sociaux. Elle s'est engagée dans une démarche de développement durable et social, avec ici une programmation mixte".
Christelle Avenier, l'architecte, détaille : "Ce beau projet a démarré il y a 3 ans, par un concours que nous avons remporté. L'ambition Bepos devait être en harmonie dans le quartier. D'où le choix du matériau brique pour la façade sur rue, traitée avec des modénatures qui rappellent celles des autres immeubles".
Côté cour, où un minuscule jardin prendra place au cœur de l'édifice en forme de "U", les façades seront revêtues d'un bardage métallique percé, plus contemporain. Philippine David, du bureau d'études Etamine, poursuit : "Il y a beaucoup de nouveautés au niveau de la performance économique, du respect environnemental et de la recherche de qualité de vie". Les ingénieurs ont donc poussé les travaux dans différents domaines : pour améliorer la qualité de l'air intérieur, ils ont choisi des matériaux à faibles émissions de COV.
Au moment de la livraison, le bâtiment sera mis en sur-ventilation afin de chasser les dernières molécules indésirables et des tests seront menés sur le système d'aération afin d'en garantir les performances. Sur la sécurité, les garde-corps ont été surdimensionnés et rehaussés de 10 cm par rapport à la norme. Pour plus d'habitabilité, les cuisines ont été conçues de façon à être plus généreuses en rangements. Côté développement durable, les eaux de pluie récupérées en toiture sont stockées pour être utilisées à l'arrosage du jardin et au lavage du local poubelle. Une décision liée à la difficulté d'utiliser légalement ces eaux dans les cuvettes des toilettes sans devoir créer tout un réseau dédié...
Découvrez cet immeuble particulier en images.
Des logements sociaux Bepos chauffés au bois... en plein Paris

Une chaufferie bois

Chaufferie bois
Chaufferie bois © Grégoire Noble
Afin d'atteindre le niveau "Bâtiment à énergie positive", les consommations ont été réduites à leur plus simple expression : 45 kWh/m²/an, une valeur très faible qui correspond à la moitié du niveau réglementaire actuel (RT 2012). Les acteurs du projet mettent en avant les économies de chauffage réalisées pour les futurs occupants des logements : environ 210 €/an par foyer.
Pour y parvenir, l'immeuble de la rue de Charenton accumule les solutions techniques. Tout d'abord une enveloppe isolée par l'extérieur au moyen de laines minérales. Ensuite, une ventilation hygro-réglable de type B. Des terrasses et toitures végétalisées (par des espèces non allergènes et non invasives), une chaufferie bois économique installée en sous-sol et des panneaux solaires photovoltaïques en toiture pour produire de l'électricité. Ce courant sera autoconsommé dans les parties communes pour alimenter l'éclairage, l'ascenseur et les diverses pompes et chaudières, l'éventuel restant étant revendu sur le réseau.
Une chaufferie bois

Aussi simple que le fioul, mais durable

Aussi simple que le fioul, mais durable - Rue de Charenton
Aussi simple que le fioul, mais durable - Rue de Charenton © Grégoire Noble
La chaufferie bois se complète, en sous-sol, d'une pièce de stockage des pellets grâce à deux "sacs" d'une capacité unitaire de 7,5 tonnes. Une quantité importante qui permettra de limiter le nombre de livraisons par camion à une ou deux par an. Chaque opération de remplissage nécessite en effet de garer un camion devant l'immeuble où il reste pendant 30 à 60 minutes, le temps de transvaser son chargement... Une solution qui serait, à en croire ses promoteurs, aussi simple qu'un plein de fioul pour une cuve. A noter que le bois n'est pas du bois provenant de forêts, mais du bois de récupération.
Aussi simple que le fioul, mais durable

Des performances "remarquables"

Des performances "remarquables" - Rue de Charenton
Des performances "remarquables" - Rue de Charenton © Grégoire Noble
L'opération est la première certifiée "NF Habitat HQE Ville de Paris" et la première labellisée "Bepos Effinergie" dans la capitale. Antoine Desbarrières, président de Cerqual Qualitel Certification, déclare : "Il s'agit d'un projet exemplaire, qui représente la démonstration que cette performance est possible, au-delà des exigences". Il souligne le très haut niveau atteint par l'immeuble (9 étoiles), une note "remarquable". La directrice de l'Alliance HQE-GBC, Anne-Sophie Perrissin-Fabert, rajoute : "Les enjeux de qualité de l'air intérieur, de vie ensemble, de pouvoir d'achat ou d'économie circulaire sont des enjeux importants auxquels il faut répondre". Pour elle, l'immeuble de la rue de Charenton est "un vrai bâtiment durable, qui traite de tous ces sujets".
Des performances "remarquables"

Fiche technique - Des logements sociaux Bepos chauffés au bois... en plein Paris

Fiche technique - Rue de Charenton
Fiche technique - Rue de Charenton © Avenier Cornejo
Maître d'ouvrage : Habitat Social Français
Localisation : rue de Charenton, Paris 12e
Programme : construction de 22 logements collectifs
Maître d'œuvre : Avenir Cornejo
Bureaux d'études : EVP, B52, Bougon, Etamine
Surfaces : 1.795 m² (planchers)
Performance énergétique : 45 kWh/m²/an
Label : Bepos Effinergie 2013 et NF Habitat HQE (conforme au Plan climat de la ville de Paris)
Calendrier : permis déposé en mai 2016, livraison printemps 2019
Fiche technique - Des logements sociaux Bepos chauffés au bois... en plein Paris

Le problème des vis-à-vis

rue de Charenton
rue de Charenton © Grégoire Noble
Les côtés des deux colonnes de balcons ont été obstrués par des parois de briques dont certaines en verre pour apporter de la lumière. La raison ? La proximité d'immeubles dotés de terrasses sur l'arrière du bâtiment.
Le problème des vis-à-vis

Même motif... - Des logements sociaux Bepos chauffés au bois... en plein Paris

Même motif... - Rue de Charenton
Même motif... - Rue de Charenton © Grégoire Noble
... même punition. Les balcons sont privés d'une partie de leur vue pour laisser de l'intimité à l'immeuble existant situé ici à droite.
Même motif... - Des logements sociaux Bepos chauffés au bois... en plein Paris

Distribution d'un étage type

Distribution d'un étage type - Rue de Charenton
Distribution d'un étage type - Rue de Charenton © Avenier Cornejo
Trois appartements se répartissent sur cet étage : deux sur les ailes bénéficiant d'une double exposition, et un au centre, ne donnant que côté rue. A noter que la circulation verticale bénéficie d'un éclairage naturel sur toute sa hauteur, depuis la cour jusqu'au dernier étage.
Distribution d'un étage type
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic