L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une villa 100 % béton mais "effet bois"

Par G.N.
,
le 10 juin 2015
Dans le Var, une villa moderne est en train de voir le jour : munie de larges baies vitrées et de toitures en avancée, elle fait appel à plusieurs formulations de béton à la mise en œuvre particulière. L'architecte Anthony Ugo nous en dévoile quelques secrets notamment ceux du béton effet bois.
"La demande du client était d'avoir une maison moderne. Les partis-pris esthétiques sont les miens et je leur ai fait une proposition comportant des façades non porteuses, des toitures en avancée qui semblent flotter au-dessus de grandes baies vitrées en longueur", nous explique Anthony Ugo, architecte varois en charge d'un projet de villa à Ramatuelle. "Nous avons opté pour un béton qui n'est pas très lisse, mais au contraire structuré", nous précise-t-il. "Il n'est pas nouveau de travailler avec les veines du bois imprimées dans le béton, Le Corbusier le faisait déjà", poursuit le maître d'œuvre. Seules contraintes, le matériau choisi devait être résistant aux agressions de l'air marin.
"C'est l'entreprise de maçonnerie qui avait les compétences pour sélectionner de beaux bétons et elle avait déjà de l'expérience avec Cemex", annonce Anthony Ugo.
L'unité de production du cimentier a proposé le béton architectonique Advanci S5 pour les 1.000 m3 du bâtiment, et un béton teinté dans la masse pour les 160 m3 de voiles. "Il a fallu 25 essais pour arriver à la bonne formule et atteindre le résultat souhaité", avoue l'architecte. "Chaque camion-toupie était contrôlé sur le chantier afin de garantir la qualité du résultat et éviter les défauts habituels du béton", poursuit-il. La mise en place du matériau auto-plaçant gris clair se fait sans aucune vibration et donne un parement lisse et esthétiquement convaincant.

Le tour de main particulier du chef de chantier

Ce béton, coulé dans des matrices en bois naturel non teinté, révèle donc au décoffrage les empreintes des nervures et nœuds des planches de sapin. Chacune d'entre elles étant unique, chaque mur est différent.
Revers de la médaille, cette minutie prend du temps : cinq jours ont été nécessaires à la réalisation d'un seul mur de 30 m², en tenant compte des étapes de préparation, de coffrage, de coulage et de décoffrage. Les planches réutilisées subissent d'ailleurs un traitement particulier, destiné à préserver leur relief : sablage puis passage à la cire chaude et la cire liquide avant le ferlage. "Ça, c'est le coup de main du chef de chantier pour que le décoffrage se passe bien", précise Anthony Ugo.
Le chantier, toujours en cours, nécessite donc une parfaite coordination entre approvisionnement et mise en œuvre. Une fois le gros œuvre terminé, le béton sera protégé par une lasure incolore, mettant en valeur les veines du bois.
La réussite de l'entreprise tient donc à la collaboration entre l'architecte, le chef de chantier et le cimentier. Le rendu du matériau sera même souligné par la discrétion des autres éléments, notamment les encadrements métalliques des fenêtres qui seront traitées en gris anthracite.
Quant aux autres solutions constructives, des techniques particulières ont été utilisées afin de faire disparaître les poteaux. Dans la chambre principale et le salon d'été, des câbles en acier ont été placés sous les sols avec des dalles post-contraintes. Et le toit, fait sur-mesure, a été réalisé en béton fibré ultra-hautes performances posé d'un bloc sur la maison. Encore à l'étape du gros œuvre, le chantier devrait être achevé à l'été de 2016.
Découvrez le chantier de la villa en images dans les pages suivantes.

Fiche technique :

Maître d'œuvre : Anthony Ugo
Bureau d'études : Lamoureux & Ricciotti Ingénierie
Conducteur de travaux : Benjamin Vidal et Pascal Minniti (société Mauro & associés)
Surface : 542 m²
Quantité de béton : 1.000 m3
Une villa 100 % béton mais "effet bois"

Chantier en cours

Chantier en cours - Villa béton Ramatuelle
Chantier en cours - Villa béton Ramatuelle © Cemex
Le gros-œuvre n'est pas encore terminé ; la maison doit être livrée à l'été 2016.
Chantier en cours

Texture - Une villa 100 % béton mais "effet bois"

villa béton Ramatuelle
villa béton Ramatuelle © Cemex
On aperçoit le dessin des planches sur les murs de béton gris clair.
Texture - Une villa 100 % béton mais "effet bois"

Stries verticales - Une villa 100 % béton mais "effet bois"

Stries verticales - Villa béton Ramatuelle
Stries verticales - Villa béton Ramatuelle © Cemex
Le motif est ici visible dans les moindres détails : veines, nœuds du bois... Anthony Ugo rappelle que ce procédé un peu brut était déjà utilisé par Le Corbusier voilà 50 ans.
Stries verticales - Une villa 100 % béton mais "effet bois"
Nous vous recommandons

Récapitulatif des bons gestes à adopter pour redémarrer son chauffage en toute sécurité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic