L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Jeux de symétrie et de niveaux pour une villa lyonnaise

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 17 novembre 2016
Intégrer les contraintes d'un terrain très en pente, tout en créant une villa contemporaine où la frontière entre l'extérieur et l'intérieur disparaît, c'est le défi relevé par l'architecte Laurent Guillaud-Lozanne. Les différentes ailes de cette maison de la périphérie lyonnaise dialoguent entre elles, créant une symétrie presque artistique. Visite.
Une maison aussi contemporaine que les oeuvres d'art qu'ils chérissent et collectionnent. Tel était le rêve d'un couple habitant la région lyonnaise. Un rêve devenu réalité grâce à l'architecte Laurent Guillaud-Lozanne, qui a conçu pour ses clients une villa pérenne et fonctionnelle, dont la forme en U joue avec la symétrie.
Deux contraintes attendaient l'architecte : la première, majeure, était le terrain lui-même, avec sa forte pente de 15% ; la seconde était le souhait des propriétaires, d'intégrer leur collection d'art contemporain, notamment des sculptures magistrales, à l'aménagement de la maison.
Laurent Guillaud-Lozanne a su imaginer une villa à l'architecture contemporaine, dans laquelle la frontière entre l'intérieur et l'extérieur est consciencieusement effacée, pour obtenir un espace polyvalent, modulable, à l'esthétique impeccable. Découvrez cette maison en images, en pages suivantes.
Jeux de symétrie et de niveaux pour une villa lyonnaise

Des strates pour une villa qui épouse un terrain en pente

Une villa qui épouse un terrain en pente
Une villa qui épouse un terrain en pente © Studio Erick Saillet
"Nous avons fait de la pente du terrain de 15%, une contrainte positive", souligne Laurent Guillaud-Lozanne. L'architecte a imaginé une structure en strates pour s'adapter à la déclivité importante du terrain.
Un premier niveau, composé d'une plateforme d'accueil et d'un parking (ici, à gauche), se trouve côté ouest du terrain. Un jardin paysager avec un tapis de lavande et plusieurs cyprès (ici, à droite) tient lieu de strate intermédiaire.
Des strates pour une villa qui épouse un terrain en pente

Une entrée au centre d'une maison en U

Une entrée au centre d'une maison en U
Une entrée au centre d'une maison en U © Studio Erick Saillet
Depuis cette strate intermédiaire qu'est le jardin, quelques marches mènent à l'entrée, qui se trouve exactement au centre de l'architecture en U de la villa. L'occasion de découvrir les éléments architecturaux, les jeux de symétrie et de niveaux soigneusement créés par Laurent Guillaud-Lozanne.
Une entrée au centre d'une maison en U

Une maison en U où la symétrie est reine

Une maison en U où la symétrie est reine
Une maison en U où la symétrie est reine © Studio Erick Saillet
Troisième et dernière strate : celle qui révèle la villa, l'espace extérieur et la piscine. La symétrie apparaît ici de manière évidente. "La porte d'entrée est située dans l'axe de la sculpture et de la piscine, nous explique Laurent Guillaud-Lozanne. Les deux ailes, côté nuit à gauche et côté jour à droite, se font face et dialoguent entre elles".
Une maison en U où la symétrie est reine

Une piscine à effet miroir pour renforcer la symétrie

Une piscine à effet miroir pour une belle symétrie
Une piscine à effet miroir pour une belle symétrie © Studio Erick Saillet
La nuit, l'effet miroir de la piscine renforce le jeu de symétrie entre les deux ailes de la maison. Mais il crée aussi une forme de trompe-l'oeil, la structure du patio se reflétant parfaitement dans le bassin bleu marine.
Une piscine à effet miroir pour renforcer la symétrie

Un intérieur ouvert... sur l'extérieur

Un intérieur ouvert... sur l'extérieur
Un intérieur ouvert... sur l'extérieur © Studio Erick Saillet
Dans l'aile "jour", l'on trouve le spacieux salon, une cuisine ouverte et un espace salle à manger. "J'ai souhaité concevoir une forme de transparence visuelle, un dialogue continu entre les espaces, en effaçant les frontières entre l'intérieur et l'extérieur", décrit Laurent Guillaud-Lozanne.
De très grandes baies vitrées toute hauteur (2m80) en aluminium et signées Technal, viennent en effet ouvrir l'ensemble de la maison sur la terrasse.
Un intérieur ouvert... sur l'extérieur

Une aile pour le salon et la cuisine

Une aile pour le salon et la cuisine
Une aile pour le salon et la cuisine © Studio Erick Saillet
Les deux ailes dialoguent ainsi ensemble. Le foyer du salon, stratégiquement positionné en angle à l'extrémité de la pièce est ainsi visible à partir de la suite parentale, située... en face, de l'autre côté du patio !
Une aile pour le salon et la cuisine

Une aile pour l'espace nuit, en toute discrétion

Une aile pour l'espace nuit, en toute discrétion
Une aile pour l'espace nuit, en toute discrétion © Studio Erick Saillet
La suite parentale est, en effet, placée dans l'aile dédié aux espaces nuit. On y découvre des baies vitrées plus étroites que celles très larges du côté jour, afin de maintenir une intimité suffisante. "On peut tout de même voir le patio à partir des chambres, sans pour autant être vu", précise l'architecte.
Une aile pour l'espace nuit, en toute discrétion

Une maison dedans/dehors grâce à de larges baies vitrées

Une maison avec de larges baies vitrées
Une maison avec de larges baies vitrées © Studio Erick Saillet
Laurent Guillaud-Lozanne a conçu la villa de manière à toujours avoir une ligne fuyante vers l'extérieur, en tout point de l'habitation. "Une maison se vit aussi de l'extérieur", précise l'architecte, qui a su effacer la frontière entre le coeur de la maison et la terrasse.
Une maison dedans/dehors grâce à de larges baies vitrées

Des ouvertures discrètes et bien intégrées

Des ouvertures discrètes et bien intégrées
Des ouvertures discrètes et bien intégrées © Studio Erick Saillet
Les interactions entre l'intérieur et l'extérieur sont facilitées par les rails des baies vitrées intégrés au sol. "On ne sait plus si l'on est dedans ou dehors ! On double ainsi la surface en été, lorsque les baies vitrées sont entièrement ouvertes, et on vit à moitié à l'extérieur en hiver", ajoute-t-il.
Un châssis toute hauteur, intégré dans le fil du mur, permet de rendre les ouvertures les plus discrètes possible.
Des ouvertures discrètes et bien intégrées

Des brise-soleil orientables pour se protéger l'été

Des brise-soleil orientables pour se protéger l'ét
Des brise-soleil orientables pour se protéger l'ét © Studio Erick Saillet
Pour se protéger des regards et du soleil en cas de besoin, Laurent Guillaud-Lozanne a installé des brise-soleil orientables.
Des brise-soleil orientables pour se protéger l'été

Une décoration intemporelle mais chaleureuse

Une décoration intemporelle mais chaleureuse
Une décoration intemporelle mais chaleureuse © Studio Erick Saillet
A l'intérieur, les propriétaires souhaitaient un aménagement "contemporain, fonctionnel, mais pas monacal", souligne l'architecte. Il opte pour des coloris neutres et du mobilier design, à la fois discret, élégant et intemporel.
Une décoration intemporelle mais chaleureuse

Des oeuvres d'art contemporain bien intégrées dans les pièces

Des oeuvres d'art contemporain bien intégrées
Des oeuvres d'art contemporain bien intégrées © Studio Erick Saillet
Autre contrainte : l'intégration des oeuvres d'art de la collection des propriétaires, comme ici entre la cuisine sur-mesure et le salon. Il s'agit en particulier de belles sculptures dont certaines sont très encombrantes. "Il fallait trouver des emplacements judicieux pour chaque pièce", se souvient Laurent Guillaud-Lozanne.
Une contrainte qui se marie finalement très bien avec l'accent contemporain de la réalisation, et son architecture à la fois géométrique et très réfléchie.
Des oeuvres d'art contemporain bien intégrées dans les pièces

Une villa à l'architecture contemporaine joue avec la symétrie

Une villa à l'architecture contemporaine joue avec la symétrie - Une aile pour le salon et la cuisine
Une villa à l'architecture contemporaine joue avec la symétrie - Une aile pour le salon et la cuisine © Studio Erick Saillet
Fiche technique :
Maison individuelle dans la périphérie lyonnaise (69)
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'oeuvre : Laurent Guillaud-Lozanne Architecte DPLG
Ouvertures : Technal - Aluminier agréé Decotech SAS
Surface : 280 m2
Fin du chantier : 2012
Budget : non communiqué
Une villa à l'architecture contemporaine joue avec la symétrie
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic