L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les maisons témoins d'Ile-de-France se mettent sur leur 31

Par C. Chahi Bechkri
,
le 2 octobre 2013
Domexpo
Domexpo © Domexpo
L'Ile-de-France compte quatre villages d'exposition de maisons individuelles ouverts 7 jours/7 sans rendez-vous au grand public. Pour refléter les tendances actuelles du marché, les habitations doivent être soit reconstruites, soit rénovées intégralement. Cette année, crise oblige, les constructeurs s'y sont employés avec un soin tout particulier...
"Fragile", "timide", "précaire", "instable"... Les adjectifs pour qualifier le marché de la construction de logements neufs vont tous dans le même sens : le contexte est morose, en particulier à cause l'environnement économique qui ne pousse pas les particuliers à s'engager.
"Actuellement, tout le monde est gelé dans son parcours résidentiel. Les jeunes ménages hésitent à faire construire du coup, ils restent bloqués entre leurs murs. Résultat : on ne libère plus assez de locatif et les chiffres de la construction neuve s'effondrent", résume Patrick Leleu, président du groupe Géoxia. "Entre le resserrement des crédits bancaire, l'augmentation du prix des maisons neuves et le basculement du PTZ de l'ancien au neuf, les clients sont désorientés par des signaux contradictoires du coup, ils sont frileux et restent dans une position attentiste". Un comportement que les constructeurs sont bien décidés à évoluer, notamment en soignant la présentation de leur offre.
Outre les opérations de communication - on se rappelle notamment du jeu concours mis en place en 2011 par le groupe Géoxia pour faire gagner aux clients de l'hypermarché Carrefour une maison Phénix -, ils misent également beaucoup sur leurs maisons témoins, comme l'attestent les travaux de rénovation récemment engagés dans les quatre villages exposition d'Ile-de-France.

Une importante vague de travaux dans les villages expo

Domexpo
Domexpo © Domexpo
 Fédérés sous la bannière Domexpo, ces sites, qui sont ouverts gratuitement et sont librement accessibles au grand public 7 jours/7, regroupent une soixantaine de maisons de différents constructeurs, aussi bien celles des poids lourds de la construction neuve à l'échelle nationale que celles des acteurs régionaux. "Les particuliers peuvent découvrir les créations et le savoir-faire de chacun mais aussi et surtout, obtenir des informations utiles à leur projet comme, par exemple, les solutions de financement ou des renseignements sur les terrains disponibles", précise Luc Coutelen, secrétaire général de Domexpo.
Nouvel aménagement paysager pour le village de la Ville-du-Bois en Essonne, construction de nouvelles maisons* et rénovation totale de maisons existantes du site de Baillet/Moisselles, dans le Val d'Oise, restructuration des abords du site de Mareuil-les-Meaux... Le moins que l'on puisse dire c'est que les villages soignent leur look afin d'attirer plus de visiteurs. "Les constructeurs ont toujours reconstruit ou rénové leurs maisons témoins régulièrement car les normes constructives et environnementale évoluent rapidement. Avec la mise en place des réglementations thermiques, le rythme s'est accéléré", reconnait Luc Coutelen.
Résultat de tous ces efforts : les sites offrent un cadre agréable, ils sont comme des "Wisteria Lane" à la française, quartiers pavillonnaires proprets dans lesquels, comme l'explique Luc Coutelen, "beaucoup de familles viennent se promener le week-end pour rêver". Par ailleurs, la plupart des maisons actuellement visitables sont plus proches de la RT 2020 que de la 2012.
A noter que Domexpo organise des journées portes ouvertes consacrées à l'énergie les 25.26 et 27 octobres prochains. Plus de renseignements sur le : www.domexpo.fr
Géoxia
Géoxia © Géoxia
 *La dernière maison témoin en date construite sur l'un des villages Domexpo est celle du groupe Géoxia.
Commercialisée sous le nom "Volume" et sous la marque Phénix, elle prend place sur l'une des nouvelles parcelles du village de Baillet/Moisselles, dans le Val d'Oise. Positionnée comme une offre plutôt haut-de-gamme, elle se distingue par son architecture, résolument moderne.
Au programme : des espaces volumineux, des plans ouverts et de grandes hauteurs sous plafond. Le constructeur a notamment fait le choix de laisser apparente l'ossature métallique de la maison. Une audace qui donne à la maison un cachet industriel. Un grand soin a été apporté à l'habillage de la maison avec la création de deux terrasses et d'un jardin. Le constructeur a même fait appel à une décoratrice d'intérieur pour meubler et décorer l'endroit. Résultat : l'on croirait presque être dans une maison habitée !
Les maisons témoins d'Ile-de-France se mettent sur leur 31
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic