L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les ventes de logements neufs en recul

le 18 novembre 2013
immeubles
immeubles © V.B / MAP
L'Observatoire de la Fédération des Promoteurs Immobiliers a enregistré une baisse des ventes au détail des logements neufs au 3e trimestre. Les mises en vente s'effondrent et l'offre commerciale recule. Autant de conséquences de l'arrêt progressif de la production de logements.
Le rebond aura été bref : tous les indicateurs de l'Observatoire FPI du logement neuf sont de nouveau orientés à la baisse. Au troisième trimestre de l'année, les ventes au détail ont baissé de
-1 % par rapport à la même période en 2012 (qui était déjà très basse). Les mises en vente ont également fortement baissé (-18,5 %) alors que l'offre commerciale suit une tendance négative (-0,6 %). Et les indicateurs font redouter une fin d'année difficile, avec notamment une hausse sensible des taux de désistement.
François Payelle, le président de la FPI, analyse la situation : "C'est malheureusement l'arrêt progressif de l'outil de production de logements neufs, pressenti en début d'année, qui se confirme".
D'autres raisons auraient entraîné cette baisse selon la fédération des promoteurs immobiliers, notamment les incertitudes sur le périmètre géographique et le niveau des loyers applicables pour le dispositif Duflot, ainsi que leur encadrement par la loi ALUR. Des mesures qui "commencent à avoir raison de l'intérêt des investisseurs individuels pour l'investissement locatif, malgré un contexte de taux historiquement bas".

Des solutions de relance

L'accession à la propriété, qui représente 59 % des ventes totales du 3e trimestre, augmente de 1,1 %, ce qui conduit à une hausse de +6,7 % sur les neuf premiers mois de l'année.
Les ventes au détail à TVA réduite (accession à la propriété en zone ANRU et dans une bande de 500 mètres autour d'elles) se sont effondrées : -26,9 %, soit un recul de -12,1 % sur neuf mois. Le stock (volume de logements achevés mais non vendus) reste très bas (8,7 % de l'offre soit moins d'un mois de ventes).
Quant au prix moyen des logements, il enregistre un effritement par rapport à 2012 (-2,2 %), mais reste stable sur les 2e et 3e trimestres 2013.
"La solution passe par des mesures immédiates pour restaurer la confiance, notamment la stabilisation du dispositif Duflot et l'exonération des logements neufs et rénovés de l'encadrement des loyers", déclare François Payelle. "Mais, il faudra également adopter des mesures plus structurelles pour créer un environnement favorable : fiscalité incitative sur les terrains constructibles, véritable allègement des réglementations et politique de soutien à l'accession à la propriété". Les professionnels attendent maintenant des réponses à leurs propositions de la part des pouvoirs publics.
Les ventes de logements neufs en recul
Nous vous recommandons

Matériaux, couleurs, styles... Découvrez quelles sont les grandes tendances de la salle de bains cette année.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic