L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

On se lance ! Chronique d'un chantier ordinaire...

Par Pauline Polgar
,
le 19 décembre 2006
chantier maison
chantier maison
Architecte : ok. Plans : ok. Permis de construire : ok. Entreprises : choisies. On croise les doigts et on se lance ! Chronique d'un chantier ordinaire...
Là, sous vos yeux, un terrain vague et un rêve que vous croyez inaccessible. Et puis une pelleteuse entre dans votre champ de vision : ça y est votre chantier démarre ! L'architecte, maître d'œuvre, a défini le projet de conception générale (PCG), qui contient un descriptif précis de la construction. Puis il a passé des contrats avec les entreprises choisies et a délimité leur champ d'action selon un planning précis conforme au PCG. La déclaration d'ouverture des travaux (DOT), réalisée en 3 exemplaires, a été adressée à la mairie dans les temps. Bref, la phase concrète de votre projet débute sous de bons auspices.

Les différentes phases d'un chantier

La construction d'une maison individuelle de base commence par les fondations, puis les murs et les planchers, réalisés par les entreprises de maçonnerie. Les menuisiers travaillent ensuite à la charpente et aux ouvertures. Enfin les plombiers et électriciens mettent en place les réseaux tandis que les peintres s'attaquent aux murs. Cela peut durer en moyenne 9 mois. Tout dépend des matériaux choisis et bien sûr du bon vouloir des entrepreneurs ! L'architecte réunit fréquemment les différents corps de métiers pour des réunions de chantier, afin d'apprécier l'avancement des travaux et de traiter les problèmes survenus, notamment les conflits entre les entreprises ! La responsabilité de ces dernières, en cas de malfaçons ou de mauvaise exécution selon les plans prévus, peut être mise en œuvre pendant le chantier à l'initiative du maître d'œuvre. Bienvenue dans la réalité : il ne faut pas se leurrer, les délais annoncés sont rarement tenus !

Fini !

A la fin des travaux, la livraison de l'ouvrage passe par la réception. Le maître d'ouvrage, accompagné du maître d'œuvre, visite attentivement le bâtiment en relevant tous les dysfonctionnements ou les malfaçons. Il émet dans ce cas des « réserves » consignées dans le procès-verbal de réception afin qu'elles soient réglées au plus vite. Une fois la réception signée, les délais de garanties et d'assurances démarrent.
Les garanties en cas de dommages
Il existe 3 sortes de garantie, couvertes par les assurances des professionnels auxquels vous avez fait appel : la garantie de parfait achèvement, la garantie biennale et enfin la garantie décennale.
Vous-même êtes couvert par l'assurance dommage-ouvrage en cas de pépin. Elle prend le relais lors de la faillite de votre entrepreneur ou s'il refuse de réparer des dommages malgré une mise en demeure. Elle joue également lors de dommages couverts par la garantie décennale. Elle permet le déblocage rapide de fonds sans attendre la répartition des responsabilités qui prend du temps. Votre assureur se retournera ensuite contre les assurances des professionnels.
On se lance ! Chronique d'un chantier ordinaire...
Nous vous recommandons

Quel que soit son âge, votre maison peut être rénovée au point de devenir un bâtiment basse consommation, ou BBC. Avec, pour objectif, une réduction de vos factures énergétiques, mais également un meilleur confort de vie dans une habitation bien tempérée.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic