L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Optimisme de rigueur dans le logement

Par P.P. avec AFP
,
le 30 août 2007
maison fin de chantier casanova
maison fin de chantier casanova © Maison Guy Casanova
Les dernières données statistiques publiées par le Gouvernement sur le deuxième trimestre 2007 sont encourageantes quant à la vente et la mise en chantier de logements neufs, en progression dans toute la France sur l'année.
121.436 mises en chantiers, 32.500 ventes : le deuxième trimestre 2007 (de mai à juillet) s'annonce « encourageant » pour le logement neuf, selon la ministre du logement Christine Boutin, réagissant dans un communiqué à la publication des statistiques ce 28 août par le service Économie, Statistiques et Prospective du Gouvernement (SESP). Ces chiffres montrent une progression de 11,1 pour les ventes et de 9 % pour les mises en chantier par rapport à la même période l'an dernier. Ces dernières régressent pourtant sur un an de 2,4% en s'établissant à 429.812 en s'élevant à 121.436 sur ce trimestre. Mais selon Madame Boutin, « c'est la deuxième fois depuis un an que ce chiffre connaît une progression, après celle de juin 2007, ce qui signifie que le nombre de logements commencés demeure à un très haut niveau. » « Un niveau, ajoute-t-elle, constaté fin 2006 (421 000 logements en métropole), au plus haut depuis 30 ans en rythme annuel ».
Quant aux permis de construire, ils ont continué de baisser de mai à juillet comparé à l'an passé (-3,9%) mais là encore la ministre se félicite du fait que leur nombre « s'établit en métropole à 553 000 au cours des douze derniers mois », demeurant « dans la fourchette annuelle des 550 - 560 000 constatée mensuellement depuis plus d'un an. » Ce qui est jugé pour madame Boutin, « excellent. »

Des prix toujours élevés

Les ventes ont, elles, progressé de 10,3 % pour les appartements et de 16,5% pour les maisons, par rapport à l'année dernière. Le prix moyen au mètre carré a augmenté quant à lui de 6,6% pour les appartements neufs quand on le compare à celui constaté au deuxième trimestre 2006. Il s'établit ainsi à 3.314 €. Par ailleurs, une maison neuve coûte en moyenne 247.700 €, un prix proche de celui de l'an dernier sur la même période (+0,5%).

Réactions

Selon Jean-François Gabilla, président de la Fédération des promoteurs-constructeurs de France interrogé par l'AFP, le chiffre des ventes est « une bonne surprise car on avait des inquiétudes à propos du deuxième trimestre. » Michel Mouillart, professeur d'économie spécialiste de l'immobilier à l'université Paris X-Nanterre, a déclaré également à l'agence que ces chiffres étaient « très encourageants. » Cela montre a-t-il ajouté, « qu'avant même la mise en place du crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunts immobiliers, la demande est forte (…) L'accession à la propriété dans le neuf tient très bien et le crédit 'Sarkozy' devrait amplifier cette tendance ».
D'autre part, Messieurs Mouillart et Gabilla considèrent qu'il n'y a "pas d'inquiétude à avoir" quant au niveau des stocks de logements neufs disponibles à la vente, qui atteint 88.600 logements au 30 juin 2007. "La demande est toujours soutenue et, globalement, le marché reste sous-offreur", a estimé J.F.Gabilla. En ce qui concerne les autorisations de construire, Michel Mouillart estime que la légère baisse enregistrée "n'est pas inquiétante". "On est à un très haut niveau, presque un plafond. Il est difficile d'aller au-delà", a-t-il jugé.
Optimisme de rigueur dans le logement
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic