L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Palmarès des Lauriers Bois 2009 : 15 projets bois à découvrir

Par C.G
,
le 4 mai 2009
A l'occasion du salon européen du bois de Grenoble qui s'est tenu du 23 au 26 avril, le jury du concours "Les Lauriers de la Construction Bois", a désigné les 15 projets et réalisations du palmarès 2009. Découvrez les lauréats de cette quatrième édition en images.
Huit catégories, quinze lauréats : sur 142 projets d'architectes en provenance de toutes les régions de France mais également de Guadeloupe, de la Réunion, de Suisse et d'Espagne, le palmarès des "Lauriers de la construction bois" a été révélé le 24 avril dernier.
Ce concours vise à valoriser "les performances du bois et la liberté d'expression qu'il permet en matière de construction". Une fois de plus, ce palmarès confirme l'intérêt du public, des concepteurs et des architectes pour les questions environnementales mais également pour le bois dont les performances énergétiques sont désormais reconnues.

Des projets variés

Présidé par l'architecte Eric Cordier du cabinet Archipel, le jury a souligné "la variété et l'excellent niveau des projets et réalisation présentées en compétition cette année". Sept catégories ont fait l'objet d'une remise de lauriers : "Maison individuelle/Architecture contemporaine - Petite surface", "Maison individuelle/Architecture contemporaine - Grande surface", "Extension/Rénovation/Réhabilitation", "Bâtiment collectif - Equipement", "Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé", "Maison passive -très basse consommation", "Maison bioclimatique-Eco-concept".

Une maison passive, coup de cœur du public

Le public n'a pas été oublié ! Il a même eu droit à son Grand Prix. Ainsi, les visiteurs ont pu voter pour leur projet favori durant tout le salon, toutes réalisations confondues. Comme en 2007, c'est une maison passive qui a obtenu le prix du public.
Palmarès des Lauriers Bois 2009 : 15 projets bois à découvrir

Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Petite surface

Maison individuelle - Petite surface
Maison individuelle - Petite surface © Philippe Pacotte
Meilleur projet : Coutain Architectes : Jean-Pierre Cailleres - Agence Caillères
Ville : Coutain (50230 Agon Coutainville)
Situation : En front de mer, entre mitoyens
Orientation : Ouest
Surface : SHON : 120 m²
Nb de pièces : 4
Coût TTC hors terrain : 150 000

Liste de matériaux :

Construction à ossature bois : murs, éléments verticaux (poteaux) et horizontaux (traverses) en bois - Planchers bois - Charpente bois - Couverture zinc - Isolation panneaux laine de roche 10 cm - Vitrages polycarbonate translucide double peau -Iisolation Nanogel au Sud - Autres façades : menuiseries bois, double vitrage - Bardage clins bois traité

Aménagements :

Murs : peinture en phase aqueuse sur Placo fixé sur ossature - Plafonds : lattes de bois, isolation panneaux laine de roche 10 cm entre solives - Escalier : marches en médium bois sur limon central - Eclairage : lampes basse consommation - Terrasse : lames de bois traité sur ossature bois
Isolant : Laine de roche, Nanogel, doubles vitrages
Chauffage : Planchers chauffants à eau chaude basse température alimentée par capteurs solaires
Eau chaude : Ballon d'eau chaude 250L alimenté par capteurs solaires
Autres caractéristiques : Maison passive sans impact sur l'environnement, système de récupération des eaux de pluie, production d'énergie électrique
Consommation d'énergie : 40
La future maison remplace une construction existante à démolir. Du fait de l'étroitesse du terrain, il était obligatoire de construire en hauteur, cela pour deux raisons principales : permettre à toutes les pièces d'avoir vue sur la mer et le soleil couchant, et d'optimiser l'ensoleillement en toiture en éliminant l'ombre portée des maisons voisines. L'absence de style architectural unitaire a permis de jouer le contraste minimaliste et l'animation en toiture afin de rompre avec la monotonie environnante. Le choix de mettre en évidence les panneaux économiseurs d'énergie permet d'affirmer la personnalité du bâtiment. Cette maison marque une rupture avec les autres constructions en front de mer.
Intervenants : Architecte : Jean Pierre Caillères (domaines d'intervention : maisons individuelles, architecture éphémère -salons, expositions, scénographie-, design, rénovation immobilière) - Infographe et photographie : Philippe Pacotte (infographe spécialisé dans l'architecture et le design, photographie d'architecture) - Consultant en énergies renouvelables : Eric Parmentier
Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Petite surface

Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Petite surface

Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Petite surface - Maison individuelle - Petite surface
Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Petite surface - Maison individuelle - Petite surface © Jean-Baptiste BARACHE
Meilleure réalisation : Maison dans le pré (72 360 Epinac) Jean-Baptiste Barache et Sihem Lamine Barache & Lamine Architectes
Ville : Epinac (72 360)
Situation : Pâture en limite de Bourg
Orientation : Nord/Sud
Surface : SHON : 82 m²
Nb de pièces : 4
Coût TTC hors terrain : 135 000

Liste de matériaux :

Charpente, plancher bas, agencement + tirants acier : pin Douglas - Pistes et châssis coulissants : mélèze - Remplissage châssis : polycarbonate opalin 32 mm - Toiture : zinc - Contreventement transversal de charpente : OSB

Aménagements :

Plancher bas et agencement (paillasses) : pin Douglas - Agencement : OSB
Isolant : Fibre de bois
Chauffage : 2 poêles à bois
Eau chaude : Chauffe-eau électrique
Consommation d'énergie : 50
La maison vient se poser sur la pâture avec un minimum de dérangement, par l'intermédiaire de douze dès de béton. La charpente est conçue pour déterminer les espaces, les ambiances et les cadrages, et devient l'expression de la maison. L'enveloppe est entièrement constituée de châssis mélèze coulissants, recevant des panneaux de polycarbonate 32 mm, opalins ou transparents. Cette limite épaisse, lumineuse et changeante propose aux habitants de régler leur relation à l'environnement au fil des heures et des saisons. Fermée, la maison est une intervention lisse et compacte dans le paysage. Ouverte, elle devient la continuité habitée du jardin.
Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Petite surface

Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Grande surface

Maison individuelle - Grande surface
Maison individuelle - Grande surface © Studio A4
Meilleur projet : Maison E (38 650 Treffort) Anthony Brulard - Brulard SELARL d'architecture
Ville : Grenoble 38100
Situation : Moyenne montagne
Orientation : Sud
Surface : SHON : 140 m²
Nb de pièces : 5
Coût TTC hors terrain : 240 000 €

Liste de matériaux :

Murs de soubassement en parti enterrés en maçonnerie - Aile sur terre plein : ensemble en construction bois sauf mur Nord en maçonnerie avec isolation extérieure - Aile sur poteau : poteaux bois, mur en panneaux ossature bois, toiture terrasse en bois (pente à 3%) - Menuiserie triple vitrage au Nord - Double vitrage performant sur les autres façades

Aménagements :

Aile sur terre plein : dallage béton + carrelage, doublage intérieur plaques de plâtre et bois - Aile sur poteaux : dalle collaborante, cloisons plaques de plâtre
Isolant : Murs : 30 cm - sous toiture : 40cm - sous-toiture terrasse : 25 cm - sous dallage : 10 cm
Chauffage : Poêle à bois dans pièces de vie (séjour/cuisine) - appoint par pompe à chaleur
Eau chaude : Eau chaude sur ballon électrique avec préchauffage par panneaux solaires
Autres caractéristiques : Ventilation double-flux avec échangeur thermique - puit canadien éventuel
Consommation d'énergie : 50 kwh/m²/an
Une cabane dans les arbres : la volonté de respecter la pente du terrain (7 m. de dénivelé sur l'emprise de la maison), les nombreux arbres et l'orientation au Sud ont dessiné le projet. Situé en moyenne montagne, l'habitation ne craint pas les surchauffes d'été, les nuits étant toujours fraîches. En revanche elle cherche à capter et conserver la chaleur en hiver. Le projet tout en longueur s'adapte au terrain en douceur, sans aucun talus, et avec peu de terrassements. Il offre une façade Sud très longue permettant de recueillir le maximum de lumière et de chaleur : seules trois petites ouvertures au Nord, en triple vitrage, permettent d'éclairer certains locaux de manière naturelle.
Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Grande surface

Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Grande surface

Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Grande surface - Maison individuelle - Grande surface
Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Grande surface - Maison individuelle - Grande surface © Jean-Baptiste BARACHE
Meilleure réalisation : Maison traversée (76 000 Rouen) Jean-Baptiste Barache - Barache & Lamine Architectes
Ville : Rouen
Situation : Zone urbanisée de Rouen (Montgargan)
Orientation : Sud/Ouest - Nord/Est
Surface : SHOB : 130 m²
Nb de pièces : 6
Coût TTC hors terrain : 140 000 €

Liste de matériaux :

Charpente + tirants acier : lamellé-collé - Bardage : pin Douglas - Toiture : zinc - Menuiseries : aluminium naturel - Verre clair et sablé

Aménagements :

Doublages, cloisons et plafonds du volume haut : Fermacell - Doublages, cloisons, sol et plafonds du volume bas : CP de pin - Agencement : CP de pin - Meuble bas : zinc - Poêle de masse : brique et argile
Isolant : Laine de roche
Chauffage : Poêle de masse en brique monté à l'argile
Eau chaude : Chauffe-eau électrique
Consommation d'énergie : 60
Une première boîte, massive et fermée, posée dans une dépression par l'intermédiaire de six dès de béton, reconstitue la continuité avec la montagne d'un côté, et s'avance de l'autre en porte à faux vers le vide de la vallée. Une deuxième boîte, aérienne et lumineuse, posée perpendiculairement sur la première forme une limite épaisse et réglable entre montagne et vallée en alternant masque et cadrage. La manipulation des baies vitrées, en verre clair côté montagne et verre sablé côté vallée met en scène le paysage et modifie la relation de la maison à son environnement.
Catégorie Maison individuelle - architecture contemporaine - Grande surface

Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé

Bâtiment collectif
Bâtiment collectif © Cochet-Lacombe architectes
Meilleurs projets ex aequo : Opération Croix du Sud (91 160 Longjumeau) Stéphane Cochet et Marc Lacombe A003 Architectes & ARCHIfactory
Ville : Longjumeau
Situation : Quartier d'habitat social années 70
Orientation : Nord/Sud
Surface : SHON : 4500 m² - 4 bâtiments R+6 - 75 logements
Coût TTC hors terrain : 8 500 000 € HT

Liste de matériaux :

Soubassement poteaux-dalle béton - Structure mixte bois-métal - Plancher ossature bois - Remplissage ossature bois + ouate de cellulose - Menuiseries bois triple vitrage FE - Brises soleil acier - Occultation et contrôle solaire vantelles bois - Couverture végétalisée en membrane FPO (Sarnafil)

Aménagements :

Accessibilité PMR 100% des logements - Doublage Fermacell - Planchers linoléum - Réseaux EC/EF en PER - Régulation des débits d'eau
Isolant : Ouate de cellulose insufflée
Chauffage : VMC double flux à récupération de chaleur + cogénération gaz
Eau chaude : Cogénération gaz + solaire thermique
Autres caractéristiques : Récupération des EP
Consommation d'énergie : 15 kWh.EP/m²/an
Site en dénivelé à contre pente orienté Nord Sud, masque des bâtiments riverains, implantation en bordure d'infrastructure routière (N20), quartier en politique de la ville. Projet Minergie P Eco. Optimisation du POS, gestion des déblais-remblais dans le modelage du terrain (limitation des transports), aménagements paysagers avec gestion des EP, implantation Nord Sud des bâtiments suivant angle de projection solaire hivernal (Paris - 18°), stationnements semi-enterrés (sécurité et lumière naturelle), construction en filière sèche par préfabrication, logements traversants avec pièces de service et circulations extérieures au Nord, contrôle solaire et confort d'été, double peau en façade Sud.
Intervenants : Architectes : Marc LACOMBE et Stephane COCHET - Paysagistes : Atelier 122 - BET TCE (structure mixte bois/béton/acier - fluides) : Perigair Ingénierie - BET thermique : Energelio - BET acoustique : Impédance
Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé

Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé

Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé - Bâtiment collectif
Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé - Bâtiment collectif © naturARCH (Benoit GRIMAUD architecte DPLG)
Meilleurs projets ex aequo : Un petit collectif passif pour une écologie active(04 140 Auzet) Benoit GRIMAUD - naturARCH
Ville : Auzet
Situation : A 1 480 m d'altitude au col du Fanget dans les Alpes de Haute Provence, terrain de forte déclivité au Sud et moyenne vers l'Est, forêt existante au Nord et vue dégagée sur la vallée au Sud
Orientation : Plein Sud
Surface : SHAB : 360 m² ; SHON : 470m²
Nb de pièces : 14
Coût TTC hors terrain : 900 000 €

Liste de matériaux :

Structure : bois massif contrecollé (murs et planchers) - Menuiseries : bois de haute performance thermique (certifiés passifs) - Isolation : fibre de bois - Façades : bardage bois mélèze local + parement pierres récoltées sur place lors du terrassement pour soubassement - Murs intérieurs : terre crue et Fermacell - Toiture solaire photovoltaïque

Aménagements :

Mur de refend en terre crue - Sol : pierres récoltées sur site lors du terrassement et parquet chêne de pays - Murs : peinture écologique sur Fermacell et enduit terre - Plafond : lambris de mélèze de pays, lasure incolore - Cloisons : panneaux de Fermacell, remplissage fibre de bois
Isolant : Murs et toiture : fibre de bois en extérieur sur panneaux bois massif contrecollé - liège aggloméré sur parties enterrées
Chauffage : Pas de chauffage central (projet en passif) - appoint bois - VMC double flux (rendement 90%) couplé à un puit canadien
Eau chaude : Panneaux solaires thermiques intégrés en toiture - appoint bois
Autres caractéristiques : Utilisation d'un maximum de matériaux renouvelables écologiques et locaux - intervention des entreprises locales pour la réalisation du projet - récupération des eaux de pluie - traitement des eaux usées par les plantes - production d'électricité
Consommation d'énergie : 14 Kwh/m²/an (Bâtiment passif)
Le programme de la commune était simple : réaliser quatre logements passifs selon le standard allemand PassivHaus. Les réponses apportées par le projet : obtention du label PassivHaus (14kWh/m²/an), bâtiment à énergie positive (panneaux solaires photovoltaïques intégrés en toiture), bilan carbone positif (stockage du CO2 dans le bois, réduction des transports...), utilisation de matériaux écologiques, renouvelables et sains, utilisation d'une main d'œuvre locale, un bâtiment accessible à tous, un modèle reproductible suivant légères adaptations. Construire passif autrement qu'une "boite", bâtiment compact mais très vitré sur Sud pour légèreté de l'ensemble et ouverture sur le paysage.
Intervenants : Architecte DPLG et mandataire de l'équipe de MOE : Benoît GRIMAUD naturARCH - Architecte DPLG : Jean-Michel Roche - Thermicien : Izuba Energies - BET structure bois : E-Tech-Bois - BET structure béton : Technétudes 04 - BET fluides : CET 04 - Economiste : Natubat - Maître d'ouvrage : Commune d'Auzet. NaturARCH est spécialisée dans l'Eco-construction.
Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé

Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé

Logement
Logement © Vincent RIGASSI
Meilleure réalisation : Logements sociaux La Petite Chartreuse (38 660 La Terrasse) Vincent Rigassi - Rigassi Architecte
Ville : La Terrasse
Situation : Construction dans une pente en périphérie de village
Orientation : Sud - Sud/Est
Surface : SHON : 498 m²
Nb de pièces : 6
Coût TTC hors terrain : 990 000 € TTC

Liste de matériaux :

Structure en ossature bois 20 cm + isolant fibre de bois 20 + 12 cm + bardage mélèze - Menuiseries bois triple vitrages - Toiture tuiles avec isolation 40 cm fibre bois - Isolation acoustique entre plafonds logements laine de chanvre - Plancher en multiplis bois et poutre métal

Aménagements :

Cloisons et plafonds en panneaux de plâtre peints - Sols souples - Menuiseries intérieures et tablettes bois
Isolant : Murs: 20 cm fibre de bois basse densité entre montants + isolation extérieure et rupture ponts thermiques 12 cm fibre de bois moyenne densité - Combles: 40 cm de fibre de bois basse densité- isolant sous dallage en polystyrène expansé 20 cm
Chauffage : Régulation thermique par système aérien type
Eau chaude : Capteurs solaires (4,8 m²/logement) avec appoint par PAC sur double flux
Consommation d'énergie : 10,7 kWh/m²/an
La volumétrie générale alterne des alignements et des retraits pour les terrasses au Sud et les coursives de distribution au Nord. Ces jeux de volumes permettent de créer des angles vitrés au Sud pour les apports solaires et des terrasses protégeant des surchauffes estivales. Les façades arrières ont peu d'ouvertures mais sont animées par des celliers qui donnent sur une cour qui est lieu de rencontre et de jeu, organisée autour des "communs". Les logements sont organisés selon un axe avec une partie jour ouverte au Sud pour les espaces de vie. La grande homogénéité thermique s'associe ainsi à une fluidité des espaces de vie.
Intervenants : Maîtrise d'ouvrage: PLURALIS, Société d'Habitation des Alpes - Maîtrise d'œuvre: V. Rigassi architecte mandataire - BET Bois : Gaujard Technologies - Béton : H. Sauer - Fluides : ADF, Economiste : Dyptique - Arch. paysagiste : P. Bienvenu - Charpente : Royans - Maçonnerie : CPM - Etanchéité à l'air : Archistyl et tests - Régulation : Énergie Positive
Catégorie Bâtiment collectif - Logement - Habitat groupé

Catégorie Bâtiment collectif - Équipement

Bâtiment collectif - Équipement
Bâtiment collectif - Équipement © Isabel HERAULT et Yves ARNOD
Meilleurs projets ex aequo : Salle de musique amplifiée (38 000 Grenoble) Isabel Herault et Yves Arnod - Hérault Arnod Architectes
Ville : Grenoble
Orientation : Nord - Sud - Est - Ouest
Surface : SHON : 2 370 m²
Coût TTC hors terrain : 5 M € HT (avec aménagements scénographiques)

Liste de matériaux :

Murs béton avec sur façade ajourée en bastaings de chêne (type travers de chemin de fer) - Murs rideaux avec profilés verticaux acier/aluminium - Sur-toiture chêne

Aménagements :

Salle de concert : absorbant acoustique sur toute la surface des murs et du plafond - Sol : béton teinté surfacé
Isolant : Isolation de la toiture par l'extérieur (15 cm) et par l'intérieur (doublage acoustique composé d'un Mégastyl et 18 cm de laine minérale)
Chauffage : Chauffage urbain
Eau chaude : Eau chaude sanitaire produite par capteurs solaires
Autres caractéristiques : Production d'électricité par cellules photovoltaïques (en cours d'étude)
Ce projet invente un dispositif architectural qui permet un nouveau type de spectacle et de relation avec le public. Le site est un ancien quartier industriel, il nous a inspiré une architecture brute, efficace et rugueuse, dont l'enveloppe est constituée de traverses de chemin de fer. L'aspect de ce bois confère à l'architecture un caractère entre archétype et hyper contemporanéité. Le projet est un volume à cinq branches dont le cœur est la salle de concert, les autres espaces s'organisent dans chacune des branches. C'est une forme multidirectionnelle et autonome en interaction dynamique avec le site qui évoque à la fois l'absorption et la diffusion du son.
Intervenants : Maîtrise d'ouvrage : Ville de Grenoble - Maîtrise d'œuvre : Hérault Arnod Architectes - Fluides : Nicolas Ingénierie - Structure : Batiserf - Economiste : Cabinet Denizou - Scénographie : Ducks Scéno - Acosutique : Lasa
Catégorie Bâtiment collectif - Équipement

Catégorie Bâtiment collectif - Équipement

Catégorie Bâtiment collectif - Équipement - Bâtiment collectif - Équipement
Catégorie Bâtiment collectif - Équipement - Bâtiment collectif - Équipement © INCA - Innovation Création & Architecture
Centre d'écotourisme du site des Gorges de Franchard (77 300 Fontainebleau) Gilles Marty et Richard Noel - INCA
Ville : Fontainebleau
Situation : Forêt de Fontainebleau
Orientation : Sud/Nord
Surface : SHON : 272 m² dont 162 m² chauffés et 5 400 m² aménagés
Nb de pièces : 3
Coût TTC hors terrain : 960 000 € TTC (y compris paysage, scéno, mobilier)

Liste de matériaux :

Bois naturel de la structure à la couverture du projet - Structure visible et/ou ext.: Douglas - Structure secondaire invisible : épicéa - Terrasse ext./gradins : chêne - Couverture bât.1 et 2/façade bât.1: tavaillons mélèze - Façade bât.2 : lattis mélèze brossé - Menuiseries et volets : mélèze - Sanitaires : murs maçonnés et bardage Douglas

Aménagements :

L'ambiance intérieure s'intègre en continuité des principes extérieurs : cloisons/faux plafond type Fermacell, finition peinture - Sol intérieur : parquet chêne - Structure apparente : Douglas - Tous les matériaux subiront des traitements minimaux et non-polluants.
Isolant : Type fibre de bois et/ou laine de roche
Chauffage : Poêle chaudière à granulés installé dans l'espace d'accueil + radiateurs - seul le bât. 1 est chauffé
Eau chaude : Pas de production d'eau chaude
Consommation d'énergie : 56,7 kWh/m²/an
Site sensible de grande qualité le centre d'éco-tourisme des Gorges du Franchard est destiné à sensibiliser le public à la fragilité du milieu forestier de Fontainebleau. Il comporte deux espaces : l'accueil et une halle destinée aux groupes et aux activités pédagogiques. Pensé comme un salon dans la forêt, ses formes douces préservent les arbres existants et dessinent les limites entre sols accessibles et sol forestier. Le choix des orientations et la protection aux vents dominants permettent d'optimiser les solutions bioclimatiques et les énergies douces, le choix du bois permet la mise en oeuvre de solutions d'éco-construction, les fondations superficielles assurent sa réversibilité.
Intervenants : Paysagiste, Cap Paysage - Scénographe, Maskarade - Ingénieur Bois, Arpente - Ingénieur G.O, Alpes Structures - Ingénieur fluides, Rostain & Coste - Ingénieur économiste, Bureau Michel Forgue
Catégorie Bâtiment collectif - Équipement

Catégorie Bâtiment collectif - Équipement

Catégorie Bâtiment collectif - Équipement - Bâtiment collectif - Équipement
Catégorie Bâtiment collectif - Équipement - Bâtiment collectif - Équipement © HERAULT ARNOD ARCHITECTES
Meilleure réalisation : Siège Mondial de Rossignol (38 430 Saint Jean de Moirans) Isabel Herault et Yves Arnod - Hérault Arnod Architectes
Ville : Saint Jean de Moirans
Orientation : Nord - Sud - Est - Ouest
Surface : SHON : 11 600 m²
Coût TTC hors terrain : 20 M € HT

Liste de matériaux :

Charpente métallique, façades et sur toitures en bois (mélèze) - Menuiseries en aluminium, double vitrage à faible et très faible facteur solaire (0.40 à 0.21) et à faible émissivité - Planchers collaborant et chapes béton avec caniveaux électriques encastrés

Aménagements :

Habillage cloisons et plafonds bois - Mur-rocher en béton projeté - Sols en chape béton teinté lissé - Cloisons amovibles avec habillage mélèze et panneaux vitrés
Isolant : Façades légères avec isolant laine minérale (180 mm) - toiture : laine minérale haute densité
Chauffage : Atelier : panneaux rayonnants à eau chaude surface horizontale - bureau : traitement d'air par cassettes et ventilo-convecteurs - showroom, hall et rue intérieure : chape chauffante
Eau chaude : Eau chaude : production eau chaude par chaudière vapeur (brûleur gaz) 1.5 T/h - eau glacée : production par groupe froid
Autres caractéristiques : Eau de nappe utilisée pour bassin de rétention pour les eaux d'incendie, refroidissement des machines-outils de l'atelier et alimentation des cuves
Consommation d'énergie : 56 kwh/m²/an
Le projet du siège mondial de Rossignol est un hommage à la montagne et à la technologie, indissociable des sports de haut niveau. L'architecture s'inspire de la glisse, de la fluidité du mouvement, et aussi des reliefs, neige et glaciers sculptés par les éléments. Le toit, habillé de bois qui enveloppe l'ensemble du projet, est une topographie en osmose avec le paysage qui l'entoure. Au niveau des bureaux il est percé de patios plantés de bouleaux, les arbres semblent le perforer, entremêlant la nature au construit. Le bâtiment est conçu pour avoir un impact minimum sur l'environnement. Il est performant et économe en énergie, bien isolé et protégé du soleil d'été par sa sur toiture en bois.
Intervenants : Maître d'ouvrage : Natio Créditbail - Architecte : Hérault Arnod Architectes - Paysagiste : Cap Paysage - Bureaux d'études : Batiserf - Fluides : Nicolas Ingénierie - Economiste : M.Forgue - Entreprises : Carron, E2F Soletanche, Botta, CDI, Fabrice KENNEL, ERTCM, SMAC, Amalgame, AMSE, Bonnardel, PVI, SPIE, Brunet, ACAF
Catégorie Bâtiment collectif - Équipement

Catégorie Maison bioclimatique - Eco-concept

Maison bioclimatique - Eco-concept
Maison bioclimatique - Eco-concept © Jean-François Herry
Meilleur projet : Maison en botte de paille (87 260 Saint Bonnet Briance) Vanessa GROB, Ilhem BELHATEM et Mattias PIANI -Atelier D
Ville : Saint Bonnet Briance
Situation : Maison de campagne
Orientation : Nord/Sud
Surface : SHON : 119,7 m² ; SHOB : 126 m² ; SHAB : 101 m²
Nb de pièces : 3
Coût TTC hors terrain : 120 000 €
Liste de matériaux :
Structure : murs et toiture en ossature bois - Toiture végétale et toiture en deck bois (terrasse accessible) - Façade Nord en bardage bois - Façade Sud enduit à la chaux
Aménagements :
Finition enduit à la chaux - Parquet en chêne massif
Isolant : Ballot de paille
Chauffage : Poêle à granulés
Eau chaude : Eau chaude sanitaire solaire
Consommation d'énergie : Consommation prédictive 18 Kw/m²/an
Le projet de construction d'une maison en paille écologique, de par son orientation, sa distribution intérieure, et les matériaux utilisés tous recyclables et renouvelables. Intégration paysagère du projet dans son environnement. Sa toiture est pour la plus grande partie une toiture végétale (extrusion du sol) : meilleure isolation et rétention des eaux de pluie. Le deck en bois sur la toiture crée un espace 'magique' entre ciel et terre. Une échelle de meunier permet d'y accéder de l'intérieur. Deux pièces sont en décroché sur la façade Nord et servent d'espace tampon pour alimenter en chaleur le reste de la maison : un atelier poterie avec four et la cuisine.
Intervenants : Atelier D, agence d'architecture spécialisée en architecture et développement durable - Mattias Piani, Vanessa Grob et Ilhem Belhatem
Catégorie Maison bioclimatique - Eco-concept

Catégorie Maison passive - Très basse consommation

Maison passive - Très basse consommation
Maison passive - Très basse consommation © Thierry Bonfils
Meilleur projet : Maison Trois Tiers (38 220 Notre Dame de Mésage) Thierry et Fanny Bonfils - Studio 4A Architectes
Ville : Notre Dame de Mésage 38220
Situation : Milieu rural sur flanc de colline
Orientation : Nord/Sud (longueur)
Surface : SHON : 160 m²
Nb de pièces : 5
Coût TTC hors terrain : 235 000 €

Liste de matériaux :

Structure mixte ossature bois en périphérie - Maçonnerie en sous-sol et murs de refends - Bardage mélèze - Charpente bois + bac acier en toiture - Fenêtre mixte bois/aluminium (triple vitrage à l'étage)

Aménagements :

Béton ciré au sol pour le RDC - Parquet bois à l'étage - Menuiseries intérieures bois - Doublage BA13 peint en blanc pour les murs
Isolant : Ouate de cellulose + laine de bois
Chauffage : Poêle à bois haut rendement pour l'agrément
Eau chaude : Solaire
Autres caractéristiques : Puits canadien + VMC double flux, récupération EP
Consommation d'énergie : 15 kwh/m²/an
La maison a été conçue dans le but d'obtenir les meilleures performances énergétiques, tout en respectant le budget initial. Nous avons créé un volume simple et compact, largement ouvert sur le Sud, encastré dans la pente à 16%. L'enveloppe en ossature bois est accompagnée de deux refends maçonnés qui, au-delà de leur rôle structurel, renforcent l'inertie thermique de la maison. Ils la divisent en trois tiers, le premier regroupant les pièces humides, l'entrée se glissant côté Nord dans l'allongement du tiers central. Une terrasse en ossature métallique ceinture le volume au Sud et à l'Est. L'ensemble VMC double-flux/puit canadien complète les performances énergétiques de la maison.
Intervenants : Terrassement : SNVTP - Maçonnerie : DSG - Ossature + charpente : Concept Charpente - Isolation : Ouate'Isol - Menuiseries : Internorm
Catégorie Maison passive - Très basse consommation

Catégorie Maison passive - Très basse consommation

Catégorie Maison passive - Très basse consommation - Maison passive - Très basse consommation
Catégorie Maison passive - Très basse consommation - Maison passive - Très basse consommation © Gérard GASNIER
Meilleure réalisation : Maison Passivéco (38 190 Bernin) Gérard Gasnier - Gasnier Éco SARL
Ville : Bernin
Situation : Village
Orientation : Sud/Est
Surface : SHON : 177 m²
Nb de pièces : 6
Coût TTC hors terrain : 320 000 € TTC

Liste de matériaux :

Ossature et charpente en Douglas non traité, un bois régional d'excellente tenue (classe 3) - Bardage en Douglas thermohuilé, traitement naturel pour une meilleure stabilité dans le temps - Isolation en ouate de cellulose (27 cm en murs, 40 cm en toiture) - Menuiseries en pin-aluminium à très haute performance et triple vitrage (Uw=0,79)
Aménagements :
La maison est conçus avec un noyau compact, parfaitement isolé, étanche et ventilé pour un maximum de confort. Les ouvertures judicieusement disposées permettent de chauffer la maison en hiver, mais restent protégées en été par les larges avancées de toiture : base de la conception bioclimatique. Des parquets en bambou prolongent les terrasses bois.
Isolant : Ouate de cellulose
Chauffage : Ventilation double flux, puit canadien
Eau chaude : Panneaux solaires
Autres caractéristiques : Récupération eau de pluie
Consommation d'énergie : 21 kWh/m²/an
L'intention est de construire une maison bois inspirée de l'architecture asiatique, prendre en compte l'ensemble des contraintes environnementales dans la limite du budget. Une toiture élancée et débordante protège un parallélépipède rectangle compact encastré dans le terrain. Deux niveaux, en haut les espaces jour très ouverts, débouchent sur une large terrasse orientée Sud, venant effleurer le terrain. Au niveau inférieur les chambres s'ouvrent sur le jardin. La façade est rythmée par des troncs en Douglas simplement écorcés. La terrasse et le long balcon viennent renforcer le caractère élancé de la maison. Tous les matériaux utilisés sont sains, naturels et respectueux de l'environnement.
Intervenants : Charpente bois : PONCET - Bardage thermohuilé : PROFIL DOUGLAS - Isolation ouate, frein-vapeur, étanchéité à l'air : ARCHISTYL - Menuiseries extérieures : ANDRE - Menuiseries intérieures : MENUISIERS FONTANIL - VMC double flux, puits canadien, récup. eau de pluie : GABERT - Études thermiques : ITEM ETUDE - Test infiltrométrie : CALEOL
Catégorie Maison passive - Très basse consommation

Catégorie Extension - rénovation - réhabilitation

Extension - rénovation - réhabilitation
Extension - rénovation - réhabilitation © Erwan Bellard
Meilleures réalisations ex aequo : Maison du Salève - Ferme de Mikerne (74 160 Présilly) Philippe Guyard - Architectures Guyard
Ville : Présilly
Situation : Environnement remarquable au pied du massif du Salève (Haute-Savoie)
Orientation : Est - Ouest
Surface : SHON : 920 m²
Nb de pièces : 23
Coût TTC hors terrain : 1,8 M €
Liste de matériaux :
Sapin massif décliné sur tout le bâtiment : structure porteuse poteau-poutre, charpente, parois (ossatures, parois intérieures et extérieures), menuiseries intérieures (portes de distribution, portes coulissantes) et extérieures, etc... - Béton broché - Enduits grattés truelle - Sols béton - Tuiles plates écailles pressées en terre cuite
Aménagements :
Sapin massif/pin de caroline utilisé aussi pour les menuiseries intérieures (portes, trappes, plancher, habillage bois des escaliers, ...) - Serrureries acier - Cloisons plâtre
Isolant : Laine de verre 100 mm
Chauffage : Pompe à chaleur eau-eau sur capteurs géothermiques verticaux + radiateurs
Eau chaude : Chauffe-eaux électriques implantés au droit de chaque cellule sanitaire
Autres caractéristiques : Salles équipées d'une ventilation double flux
Malgré une restructuration lourde intérieure qui reconstruit l'intégralité des planchers, la préservation du caractère est rendue possible par l'emboîtement, à l'intérieur des murs existants, d'une nouvelle construction quasi indépendante : une construction gigogne détachée du bâti ancien sur les trois côtés de la façade principale et des pignons. La structure en bois est le point articulateur du projet. Cette structure est toujours mise en évidence par les plafonds et l'espace lui-même. Pour la construction de ce projet il y a eu très peu de lots, aucun lot de second oeuvre, tout est construit par les ouvrages des lots exécutés, tout reste apparent dès leur exécution. Le contraste entre matières contemporaines et anciennes marque la coexistence des deux époques sans mettre en concurrence l'une ou l'autre.
Intervenants : Architecte : GUYARD - Economie : Opus ingénierie - BET structures : Plantier - BET fluides : Brière - Muséographe : Guibert - Lot charpente couverture : RAMBOSSON Structures - Lot gros oeuvre : MEGEVAND SAS - Lot menuiseries bois ext/int : G Contat SA - Lot cloisons isolation : IPM SARL - Lot CVP : MERCIER SAS
Catégorie Extension - rénovation - réhabilitation

Catégorie Extension - rénovation - réhabilitation

Catégorie Extension - rénovation - réhabilitation - Extension - rénovation - réhabilitation
Catégorie Extension - rénovation - réhabilitation - Extension - rénovation - réhabilitation © Thibaut Robert
Meilleures réalisations ex aequo : Travailler sur le toit (91 200 Athis-mons) Thibaut ROBERT - Living and Building Archishop
Ville : Athis-mons
Situation : Immeuble isolé dans son environnement/quartier en rénovation urbaine
Orientation : Sud - Est - Nord - Ouest
Surface : Surface utile : 470 m²
Nb de pièces : 12
Coût TTC hors terrain : 1 400 000 € TTC

Liste de matériaux :

Ossature, charpente et support de toiture en bois bardage extérieur et mélèze traité Woodcare Suncare - Préfabrication en usine et assemblage sur site (milieu occupé) - Toiture terrasse auto-protégée - Passerelle de jonction en bois ajourée - Fermeture en aluminium à rupture de pont thermique - Brise-soleils extérieurs modulables

Aménagements :

Escalier en bois massif - Meubles sur mesure en bois - Plancher bois sur lambourdes - Cloisons vitrées sur ossatures métalliques
Isolant : Polystyrène, double épaisseur avec vide d'air
Chauffage : Système tout air à débit d'air variable et avec terminaux à induction. Pompe à chaleur type Rooftop avec récupérateur d'énergie à haute efficacité
Eau chaude : Ballon d'eau chaude (O kWh EP/m².an, négligeable en bureaux)
Consommation d'énergie : 54 kWh EP/m²/an
Le projet consiste en la surélévation d'un petit immeuble de bureau en structure traditionnelle. Le parti consiste à proposer un niveau supplémentaire qui s'appuie sur les qualités structurelles de l'existant tout en compensant ses carences thermiques. A l'image du quartier en rénovation dans lequel le bâtiment se situe, le projet vient s'appuyer sur la volumétrie simple de l'existant et cherche à la révéler. Le niveau supplémentaire prolonge la composition par le biais de volumes imbriqués en bois, dont chaque élément préfabriqué vient se reposer sur l'existant. La volonté d'une construction viable et économe, édifiée en site occupé, a fortement guidé le parti architectural.
Intervenants : Maître d'Ouvrage : Immobilière 3F - Architecte, maître d'oeuvre : Living and Building Archishop - Bureaux d'études : Sigma (structure), ACCE (fluides), BDI (VRD) - Construction bois : SOCOPA - Fluides : C&E - Electricité : ADN - Etanchéité : Jeannin - Menuiseries intérieures : Dallavalle - Adaptation existant, cloisons : CMC
Catégorie Extension - rénovation - réhabilitation

Grand Prix du Public

Maison Trois Tiers
Maison Trois Tiers © Thierry et Fanny Bonfils
Maison Trois Tiers (38 220 Notre Dame de Mésage) Thierry et Fanny Bonfils - Studio 4A Architectes
Ville : Notre Dame de Mésage 38220
Situation : Milieu rural sur flanc de colline
Orientation : Nord/Sud (longueur)
Surface : SHON : 160 m²
Nb de pièces : 5
Coût TTC hors terrain : 235 000 €

Liste de matériaux :

Structure mixte ossature bois en périphérie - Maçonnerie en sous-sol et murs de refends - Bardage mélèze - Charpente bois + bac acier en toiture - Fenêtre mixte bois/aluminium (triple vitrage à l'étage)

Aménagements :

Béton ciré au sol pour le RDC - Parquet bois à l'étage - Menuiseries intérieures bois - Doublage BA13 peint en blanc pour les murs
Isolant : Ouate de cellulose + laine de bois
Chauffage : Poêle à bois haut rendement pour l'agrément
Eau chaude : Solaire
Autres caractéristiques : Puits canadien + VMC double flux, récupération EP
Consommation d'énergie : 15 kwh/m²/an
La maison a été conçue dans le but d'obtenir les meilleures performances énergétiques, tout en respectant le budget initial. Nous avons créé un volume simple et compact, largement ouvert sur le Sud, encastré dans la pente à 16%. L'enveloppe en ossature bois est accompagnée de deux refends maçonnés qui, au-delà de leur rôle structurel, renforcent l'inertie thermique de la maison. Ils la divisent en trois tiers, le premier regroupant les pièces humides, l'entrée se glissant côté Nord dans l'allongement du tiers central. Une terrasse en ossature métallique ceinture le volume au Sud et à l'Est. L'ensemble VMC double-flux/puit canadien complète les performances énergétiques de la maison.
Intervenants : Terrassement : SNVTP - Maçonnerie : DSG - Ossature + charpente : Concept Charpente - Isolation : Ouate'Isol - Menuiseries : Internorm
Grand Prix du Public
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic