L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un pavillon de banlieue métamorphosé grâce au chanvre

Par C.Chahi
,
le 15 juillet 2010
L'architecte Jean-Marc Naumovic s'est récemment vu confier la mission d'agrandir un pavillon situé à Sevran, en Seine-Saint-Denis. L'extension et la surélévation ont été réalisées en chanvre, un matériau qu'il est encore assez rare de voir mis en œuvre, surtout dans la région parisienne. Reportage.
Une maison à rénover, à agrandir ou à construire ? Quels que soient les cas de figure, Jean-Marc Naumovic préconise toujours le même système constructif : une ossature bois couplée à du chanvre. "Cette technique reste peu connue en France alors qu'on l'y utilise depuis près de vingt ans. Nous avons d'ailleurs aujourd'hui assez de recul pour pouvoir dire qu'elle résiste très bien dans le temps", commente l'architecte avant de poursuivre : "une fois installée, la structure n'alourdit pas le bâtiment existant, un avantage qui fait d'elle une bonne solution dans les projets de rénovation". Voilà pourquoi, lorsqu'il a été contacté pour agrandir un pavillon situé à Sevran, en Seine-Saint-Denis, il a tout naturellement suggéré le chanvre.
"Le chanvre est un matériau remarquable à bien des égards, s'enthousiasme Jean-Marc Naumovic, membre fondateur de l'association "Construire en chanvre". Non seulement il constitue un très bon isolant thermique et phonique mais, en plus, il restitue la chaleur emmagasinée en période de froid et rend l'atmosphère plus fraîche en été". D'abord sceptiques, les propriétaires se sont finalement laissés convaincre et ont donné leur feu vert à l'architecte afin qu'il réalise une extension, une surrélévation et qu'il reprenne toute l'isolation du bâtiment existant. "Réaliser trois interventions, au lieu d'une, nous a permis de résoudre simultanément le manque de place et de confort", commente le responsable du projet.

Murs à colombages

Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
 L'extension a été construite à l'arrière de la maison en lieu et place d'une véranda en aluminium devenue trop exigüe et dont le confort "laissait à désirer". Juchée sur des pilotis, elle a permis la création d'une "véritable pièce à vivre" de 20 m2 dans laquelle les propriétaires aiment à présent se retrouver en famille. Réalisée après avoir entièrement déposé le toit existant, la surélévation, quant à elle, a rendu exploitable l'intégralité de l'étage qui abrite désormais deux nouvelles chambres, une salle de bain ainsi qu'un coin mezzanine.
Dans les deux cas, le bâtiment existant a été agrémenté d'une ossature bois garnie d'un mélange de chanvre et de chaux appelé "béton de chanvre". "Le principe constructif est exactement le même que celui du colombage, sauf que le matériau utilisé pour le remplissage n'est pas le même", précise Jean-Marc Naumovic. Au contact l'un de l'autre, comme l'explique l'architecte, "une mystérieuse alchimie se produit. Il en résulte un matériau dont le paradoxe est d'être à la fois léger et résistant. Le seul inconvénient, poursuit-il, est que le mélange met du temps à prendre".

30 m3 de chanvre

Tellement convaincu par les bonnes performances du chanvre, l'architecte n'a pas hésité à en mettre "un peu partout dans la maison" : notamment au niveau du sol ou encore en toiture où la couche fait 30 cm d'épaisseur. Au total, d'ailleurs, il aura fallu se procurer plus de 30 m3 de chanvre !
Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
 L'un des objectifs de l'architecte étant d'améliorer les performances thermiques de la maison, il lui a également fallu "reprendre" toute l'isolation. Les murs existants ont ainsi été renforcés tantôt par l'extérieur, tantôt par l'intérieur avec du liège, un matériau considéré par l'architecte comme étant le "roi des isolants". Toujours dans la même perspective, toutes les menuiseries ont été remplacées par des modèles de dernière génération.
Coût total des travaux ? Environ 130.000 €. Un investissement payant puisque les propriétaires ont déjà constaté une baisse significative de leur facture de chauffage. Sans oublier que la maison a également retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à sa façade. Ravalée en rose, elle ne passe vraiment plus inaperçue, contrairement à avant !
Pour découvrir le avant/après de cette réalisation, cliquez sur suivant.

Fiche technique :

Lieu : Sevran (93270)
Date de construction de la maison : années 30
Surface habitable avant travaux : 90 m2
Surface habitable après travaux : 140 m2
Surface de l'extension : 20 m2
Matériaux utilisés : béton de chanvre, liège et bois
Un pavillon de banlieue métamorphosé grâce au chanvre

Projet travaux façade avant

Projet travaux façade avant - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Projet travaux façade avant - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
L'architecte Jean-Marc Naumovic, spécialisé dans l'éco-construction, s'est récemment vu confier la mission d'agrandir un pavillon situé à Sevran, en Seine-Saint-Denis.
Projet travaux façade avant

Projet travaux façade arrière

Projet travaux façade arrière - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Projet travaux façade arrière - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Afin de gagner en place et en confort, il a décidé de surélever le bâtiment existant et de créer une extension à l'arrière de la maison. Deux interventions réalisées grâce à du chanvre.
Projet travaux façade arrière

Façade arrière avant

Façade arrière avant - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Façade arrière avant - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
La façade arrière était agrémentée d'une véranda qui a été détruite afin de permettre la création d'une extension.
Façade arrière avant

Façade arrière en travaux

Façade arrière en travaux - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Façade arrière en travaux - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Afin de bénéficier d'un maximum de place, l'extension a été construite sur pilotis.
Façade arrière en travaux

Extension en cours de création...

Extension en cours de création... - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Extension en cours de création... - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Une fois installée, l'ossature bois a été garnie d'un mélange de chanvre et de chaux appelé "béton de chanvre".
Extension en cours de création...

Façade arrière après

Façade arrière après - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Façade arrière après - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
"Le principe constructif est exactement le même que celui du colombage, sauf que le matériau utilisé pour le remplissage n'est pas le même", précise Jean-Marc Naumovic.
Façade arrière après

Vue intérieure extension 1/2

Vue intérieure extension 1/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Vue intérieure extension 1/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
A la place de l'ancienne véranda en aluminium qui ne faisait que deux mètres de large se dresse désormais une extension de 20 m2.
Vue intérieure extension 1/2

Vue intérieure extension 2/2

Vue intérieure extension 2/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Vue intérieure extension 2/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
A la fois lumineuse et spacieuse, la pièce est devenue le point de raliement de toute la famille.
Vue intérieure extension 2/2

Façade avant d'origine

Façade avant d'origine - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Façade avant d'origine - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Pour gagner de la place à l'étage, l'architecte a imaginé une surélévation. Le principe étant de "décoiffer" la maison pour compléter la charpente existante.
Façade avant d'origine

Détail façade avant

Détail façade avant - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Détail façade avant - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Condition préalable à la surélévation : la dépose du toit existant.
Détail façade avant

Travaux de surélévation 1/2

Travaux de surélévation 1/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Travaux de surélévation 1/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Sur les côtés de la maison, la surélévation a permis de gagner environ un mètre de haut.
Travaux de surélévation 1/2

Travaux de surélévation 2/2

Travaux de surélévation 2/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Travaux de surélévation 2/2 - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
Comme pour l'extension, une fois l'ossature installée, elle a été garnie de chanvre. "Le chanvre est un matériau remarquable à bien des égards, s'enthousiasme Jean-Marc Naumovic, membre fondateur de l'association "Construire en chanvre". Non seulement il constitue un très bon isolant thermique et phonique mais, en plus, il restitue la chaleur emmagasinée en période de froid et rend l'atmosphère plus fraîche en été".
Travaux de surélévation 2/2

Résultat final - Un pavillon de banlieue métamorphosé grâce au chanvre

Résultat final - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Résultat final - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
La façade présente désormais un nouvel aspect : non seulement elle a été ravalée mais en plus elle est structurée de pans de bois.
Résultat final - Un pavillon de banlieue métamorphosé grâce au chanvre

Détail nouvelle façade

Détail nouvelle façade - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic
Détail nouvelle façade - Extension chanvre - Jean-Marc Naumovic © Bio-Architect
L'architecte a profité des travaux pour remplacer toutes les menuiseries existantes mais également pour "reprendre" toute l'isolation. Grâce à ces nouveaux équipements et aux différents travaux réalisés, les propriétaires ont déjà constaté une baisse significative de leur facture de chauffage.
Détail nouvelle façade
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic