L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Rénovation performante et lumineuse pour une maison d'architecte des années 90

Par Carine Lauga
,
le 19 décembre 2013
Retrouver l'esprit initial de cette maison d'architecte. Voilà ce que souhaitait le client d'Adrien Royer, architecte de l'agence ASAR, qui a entrepris de rénover une habitation datant de 1992 conformément aux exigences de la RT 2012. Les maîtres mots de cette opération : lumière et espace. Explications.
"Mettre en valeur ce qui avait déjà été bien fait", c'est la mission que s'est donné Adrien Royer, architecte de l'agence Asar, en s'attachant à la rénovation de cette ancienne maison d'architecte datée des années quatre-vingt dix, située en région parisienne. Au menu de son cahier des charges : remise aux normes de la RT 2012 ; préservation des lignes architecturales de l'existant ; valoriser la spatialité des lieux.
Lire la suite de l'article dès la page 2
Rénovation performante et lumineuse pour une maison d'architecte des années 90

Une façade extérieure moderne

Une façade extérieure moderne - Maison Asar Architectes
Une façade extérieure moderne - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
"Cette maison était plutôt moderne par son aspect extérieur, mais horriblement conventionnelle à l'intérieur", se souvient Adrien Royer. Son idée ? Refaire toute les transparences et apporter une réorganisation complète des lieux. Pour cela, il décide de ne rien toucher à la structure, au contraire de la rendre apparente, et de créer un maximum de percements pour éclairer l'habitat.
Une façade extérieure moderne

Une façade vitrée pour la lumière

Une façade vitrée pour la lumière - Maison Asar Architectes
Une façade vitrée pour la lumière - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
"A l'origine, il y avait plein de petites pièces, avec une multitude d'espaces. A l'étage, se trouvaient un grand espace commun, où les enfants pouvaient jouer, mais aussi des chambres à coucher très réduites", nous explique l'architecte. Une réorganisation totale s'imposait donc pour redonner de la spatialité à l'endroit. Ainsi, la maison en R+1 a gagné un niveau supplémentaire grâce au réaménagement du demi-sous-sol qui est devenu une chambre parentale avec salle de bains.
Une façade vitrée pour la lumière

Avant rénovation, des espaces peu fonctionnels

Avant rénovation, des espaces peu fonctionnels - Maison Asar Architectes
Avant rénovation, des espaces peu fonctionnels - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
"Nous avons ôté toutes les opacités", rappelle Adrien Royer. Mais pas question de toucher aux façades et à leurs menuiseries. "C'est une maison moderne, cela veut dire que l'on doit y lire la structure. C'est la raison pour laquelle, nous avons déposé tout ce qui n'était pas porteur et procédé à de nombreux percements", ajoute-t-il. L'objectif principal du maître d'œuvre était de ne surtout pas dénaturer l'existant, pour préserver l'identité de la maison et la patte de l'architecte qui l'a imaginée.
Avant rénovation, des espaces peu fonctionnels

Avant rénovation, un intérieur désuet

Avant rénovation, un intérieur désuet - Maison Asar Architectes
Avant rénovation, un intérieur désuet - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
Un des points importants de cette rénovation, c'est la mise en conformité avec la Réglementation Thermique 2012. Désormais labellisée BBC, la maison a notamment subi de lourds travaux d'isolation. "Il nous était impossible de faire de l'isolation thermique par l'extérieur, aussi avons-nous repris toute l'isolation intérieur, quitte à perdre de la surface", note Adrien Royer. Les planchers ont été doublés en épaisseur afin d'être le mieux isolé possible et limiter au maximum les ponts thermiques. Idem pour les murs. "Nous avons perdu environ 16 cm en périphérie intérieure, constate l'architecte, mais au final, l'ensemble est une boîte thermique plutôt performante".
Avant rénovation, un intérieur désuet

Avant rénovation, des cloisons superflues

Avant rénovation, des cloisons superflues - Maison Asar Architectes
Avant rénovation, des cloisons superflues - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
Côté équipements, l'ancienne chaudière à gaz à condensation a été conservée, le triple vitrage qui datait d'environ 4 ou 5 ans n'a pas été changé, tandis que pour apporter le maximum de confort aux habitants, une ventilation double flux a été installée.
Avant rénovation, des cloisons superflues

Après rénovation : Le jour et la nuit

Après rénovation : Le jour et la nuit - Maison Asar Architectes
Après rénovation : Le jour et la nuit - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
Quant aux nouveaux coloris adoptés pour l'intérieur de la maison, l'architecte a préconisé le blanc et le gris pour leur sobriété et leur durée dans le temps. Les parquets sont en bois massif, conférant un aspect chaleureux à l'ensemble. L'extérieur, pour sa part, subit actuellement une transformation, "histoire d'harmoniser le tout et rendre toute son identité à cette maison", conclut Adrien Royer.
Après rénovation : Le jour et la nuit

Rénovation : Et la lumière fut !

Rénovation : Et la lumière fut ! - Maison Asar Architectes
Rénovation : Et la lumière fut ! - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
Le blanc et le gris, les deux couleurs qui priment dans cet intérieur, entièrement réaménagé. L'entrée de la lumière dans l'habitat était une priorité des clients et de l'architecte.
Rénovation : Et la lumière fut !

Jeu de transparences pour une rénovation réussie

Jeu de transparences pour une rénovation réussie - Maison Asar Architectes
Jeu de transparences pour une rénovation réussie - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
En déposant les cloisons non porteuses, l'architecte a conservé l'existant tout en lui apportant une seconde vie.
Jeu de transparences pour une rénovation réussie

Une structure apparente pour retrouver l'esprit d'origine

Une structure apparente pour retrouver l'esprit d'origine - Maison Asar Architectes
Une structure apparente pour retrouver l'esprit d'origine - Maison Asar Architectes © ASAR Architectes
Ne pas dénaturer les lieux, tel était le leitmotiv d'Adrien Royer, architecte de l'agence parisienne Asar.
Une structure apparente pour retrouver l'esprit d'origine
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic