L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

20% de l'eau potable perdue à cause des fuites dans les canalisations

Par R.N.-B.
,
le 27 novembre 2014
Image prétexte
Image prétexte © Fuse - Thinkstock
Selon une étude de l'Observatoire des services publics d'eau et d'assainissement, un litre d'eau potable sur cinq n'arrive jamais au robinet des Français, à cause des fuites dans le réseau de canalisations. Un constat alarmant, aussi bien pour les consommateurs que pour les professionnels.
La sonnette d'alarme avait déjà été tirée par 60 millions de consommateurs, en mars dernier : un litre d'eau potable sur cinq est perdu dans des fuites de canalisations, un peu partout en France. Ce chiffre est aujourd'hui confirmé par une étude de l'Observatoire des services publics d'eau et d'assainissement (Onema).
Si le niveau de qualité de l'eau potable est plus que satisfaisant (supérieur à 99%), l'état du réseau de canalisations est, quant à lui, plutôt mauvais. "A l'échelle nationale, le rendement moyen des réseaux de distribution est de 79,8%", indique le rapport, qui analyse les chiffres de 2011.

Un milliard de m3 d'eau potable gaspillé chaque année

En d'autres termes, chaque année, environ un milliard de mètres cubes d'eau n'arrive jamais jusqu'aux robinets des Français. Or, il s'agit là d'eau traitée pour devenir potable, et c'est aussi un gaspillage financier qui est donc à déplorer.
Comme souvent, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne. En Île-de-France, sur la Côte d'Azur et en Bretagne, le rendement moyen est supérieur à 80%. A l'inverse, en Guadeloupe et dans les Alpes de Haute-Provence, ce sont plus de 2 litres d'eau potable sur 5 qui sont gaspillés dans les kilomètres de canalisations. Autres départements sévèrement touchés : le Vaucluse, le Gard, l'Isère, le Lot, le Cantal, l'Ariège, l'Yonne et la Meuse, dont les canalisations ont un rendement moyen de seulement 60 à 70%.
En cause, l'état des canalisations : "le renouvellement des réseaux présente une dynamique en baisse", -2% du taux de renouvellement du réseau d'eau potable et -3,7% pour l'assainissement, confirme l'étude de l'Onema. L'entretien est parfois retardé par les collectivités, faute de budget.
L'organisation professionnelle Canalisateurs de France regrette d'ailleurs, dans un communiqué, que le projet de loi de Finances pour 2015 prévoie de réduire le fonds de roulement des Agences de l'eau, pour la deuxième année consécutive. Le secteur s'inquiète plus généralement de la baisse de l'offre des marchés de travaux, et des conséquences potentielles sur l'emploi.
20% de l'eau potable perdue à cause des fuites dans les canalisations
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic