L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

En France, l'eau prend la fuite

Par Amélie Pierquin
,
le 20 mars 2014
eau pretexte
eau pretexte © Fotolia
A quelques jours de la journée mondiale de l'eau, 60 millions de consommateurs a dévoilé les résultats d'une étude portant sur le gaspillage de l'eau lié aux fuites de canalisations. Les chiffres sont parlants : un litre d'eau potable sur cinq se perd...
Depuis plus de 20 ans, le 22 mars a lieu la journée mondiale de l'eau. En 2014, le thème de cette initiative lancée par les Nations Unies est "l'eau et l'énergie".
L'objectif de cette journée est de promouvoir la gestion durable des ressources en eau douce. Et de ce côté-là, en France, il reste visiblement des progrès à faire.
Une enquête de 60 Millions de consommateurs révèle qu'un litre d'eau potable sur cinq est perdu dans des fuites de canalisations, l'équivalent de 430.000 piscines olympiques par an !
Ces pertes sont dues en grande partie à la vétusté des 850.000 kilomètres de canalisations d'eau à travers la France. En moyenne, 20 % de l'eau traitée par les usines n'arrivent donc jamais au robinet du consommateur, mais comble du gaspillage, ils lui sont tout de même facturés.

Les mauvais élèves pointés du doigt

Et l'on trouve aussi des préfectures dans lesquelles le taux de fuites dépasse largement les 20 %. A Digne-les-Bains, il s'élève à 54 % ! Bar-le-Duc (48 %) ou Nîmes (37 %), Tulle ou Evreux (36 %), ainsi que Saint-Denis-de-la-Réunion (46 %) se trouvent également dans le bas du classement établi par 60 millions de consommateurs.
Certaines préfectures font tout de même figure de bons élèves, comme le Mans et Rennes avec 4 % ou Orléans avec 7 %. Côté grandes villes, le bilan est raisonnable : Paris intra-muros est à 8,3 %, Lyon 17,8 % et Marseille 15 %.
Si les collectivités devaient entamer la rénovation du réseau, les dépenses seraient pharamineuses : entre 1,5 et 2 milliards d'euros par an pour réaliser les travaux nécessaires partout en France, soit plus deux fois ce qui est engagé actuellement.
Ce problème de canalisation a également un enjeu de santé publique. Le vieillissement des réseaux pourrait avoir un impact sur la qualité de l'eau potable.
 
Le 22 mars, journée mondiale de l'eau
Depuis plus de 20 ans, l'Université des Nations Unies (UNU) et l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) coordonnent la journée mondiale de l'eau. Cette initiative a pour but de sensibiliser la population sur les questions d'économies d'eau et d'amélioration des conditions d'accès à l'eau potable, reconnu comme un droit fondamental par l'ONU.
L'eau et l'énergie sont étroitement liées et interdépendantes. La production d'énergie nécessite l'utilisation d'eau, qu'elle soit hydroélectrique ou nucléaire. 8 % de l'énergie mondiale est utilisée pour pomper, transporter et distribuer l'eau aux usagers.
Les principales célébrations de la Journée mondiale de l'eau seront organisées par l'UNU et l'ONUDI au nom de l'ONU-Eau, au siège de l'UNU à Tokyo.
Site officiel de la journée mondiale de l'eau (en anglais)
En France, l'eau prend la fuite
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic