L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

A Fort-de-France, une maison créole renaît

Par Yasmina Bennaceur
,
le 21 juin 2012
Quand l'architecte Olivier Compère s'est vu confier la réhabilitation d'une maison créole à Fort-de- France, en Martinique, trois missions lui incombaient. La bâtisse devait conserver son identité, disposer d'un logement privatif contemporain et d'une galerie où le propriétaire, artiste, pourrait exposer ses créations. Avant-après.
C'est dans la Ville basse de Fort-de-France, en Martinique, dans une petite rue d'où l'on aperçoit, au bout, des palmiers, que se situe la maison dont l'architecte Olivier Compère - qui travaille sur l'île depuis 1990 - a eu en charge la réhabilitation.
Cette maison, à l'architecture créole typique de l'archipel des Petites Antilles, constitue le patrimoine de la ville portuaire et fait partie de l'héritage familial de son propriétaire, un artiste âgé d'une trentaine d'années. "Elle est restée inhabitée durant dix ans, le propriétaire y avait réalisé une exposition et vu le potentiel de son architecture. Il a alors décidé d'en faire son logement, mais également sa galerie privée, où il accueillerait les visiteurs", nous raconte l'architecte.

Le charme créole

Construite au début du XXe siècle, la maison, d'une surface de 172 m2, a conservé tout son charme créole : "elle était restée dans son 'jus' mais a nécessité une remise en état complète", relate le maître d'oeuvre. "Le propriétaire souhaitait conserver son cachet mais désirait également avoir une maison avec tout le confort moderne".
Afin de redonner vie aux matériaux qui constituent la maison, et font tout son charme - le bois, la pierre et la brique - Olivier Compère a procédé à une restauration globale, structurelle et esthétique. Ainsi, le bardage en bois a été refait et la charpente ainsi que la couverture restaurées. Les pierres et les briques, "recouvertes d'un enduit épais", ont, quant à elles, fait l'objet d'un gommage global afin de les faire ressortir. Toute la maison a par ailleurs bénéficié d'un traitement anti-termites.
La suite de l'article en pages suivantes.
A Fort-de-France, une maison créole renaît

Charme de l'ancien et contemporanéité

fort de france
fort de france © Olivier Compere
Composée de trois niveaux, la maison conjugue, à chaque étage, charme ancien et contemporanéité. Elle accueille au rez-de-chaussée la galerie d'art, donnant sur une cour intérieure que l'architecte a eu l'obligation de conserver : "A Fort-De-France, les règles d'urbanisme imposent à chaque maison d'avoir une cour intérieure pour laisser entrer la lumière et permettre une bonne ventilation".
Le premier étage, accueille la cuisine, le séjour et une terrasse extérieure en bois : "nous y avons installé un trampoline de catamaran, d'une part pour laisser passer la lumière et d'autre part parce que cela évitait de se retrouver avec des garde-corps donnant sur le vide", précise Olivier Compère. Au deuxième étage, l'architecte a aménagé un petit loft de 45 m2 composé d'une grande chambre ouverte sur une salle de bains.

Des matériaux nobles

"Le client ne voulait pas un m2 de plaques de plâtre", nous confie encore l'architecte. Ainsi, pour le sol des deux niveaux supérieurs, le maître d'œuvre a récupéré les parquets du parc floral de la ville qui ont plus de deux siècles. Pour recouvrir le sol de la salle de bains et des WC, ainsi que le plan de travail de la cuisine, les poteaux de l'ancienne terrasse ont été récupérés et coupés en bois de bouts, offrant ainsi un dessin particulièrement visuel. Les plafonds ont été recouverts d'un bois brut blanchi venant parfaire cette ambiance de maison créole.
"Cette bâtisse fait partie du patrimoine de Fort-de-France qui compte beaucoup d'autres maisons de ce type. Les gens les restaurent en y installant un parquet flottant. Or, avec le propriétaire, nous avons tenu à conserver sa spécificité", explique Olivier Compère. "Cette maison est un petit bijou qui a interpellé tout le monde ici. Peut-être le propriétaire fera-t-il, avec cette restauration, figure de précurseur dans cette ville qui a beaucoup été dépeuplée ces vingt dernières années."
Découvrez en pages suivantes et en images la maison-galerie restaurée.
Charme de l'ancien et contemporanéité

La bâtisse restaurée

La bâtisse restaurée - fort de france
La bâtisse restaurée - fort de france © Olivier Compere
La restauration de la bâtisse a nécessité un an de travaux pour un budget de 250.000 euros.
La maison a désormais retrouvé tout son charme avec une architecture typiquement créole, un riche patrimoine que le propriétaire a souhaité conserver et mettre en avant.
La bâtisse restaurée

La cour avant

La cour avant - maison
La cour avant - maison © Olivier Compere
Inhabitée durant dix ans, la maison est restée quasiment telle quelle avait été construite, il y a 120 ans.
Ici, la cour intérieure du rez-de-chaussée est envahie par les végétaux. Par ailleurs, tous les murs, qui cachent pierres et briques, ont été recouvertes d'épaisses couches d'enduit.
La cour avant

La cour après

La cour après - maison
La cour après - maison © Olivier Compere
La restauration de la cour du rez-de-chaussée a consisté à "gommer" tous les murs afin qu'ils retrouvent leurs matériaux d'origine : la pierre et la brique.
Ils confèrent au lieu un charme évident et apportent une valeur ajoutée à l'habitat.
La cour après

Le rez-de-chaussée avant

Le rez-de-chaussée avant - fort de france
Le rez-de-chaussée avant - fort de france © Olivier Compere
Délabrée, la maison a nécessité une restauration complète, structurelle et esthétique.
Ici, l'intérieur du rez-de-chaussée qui accueillera, une fois réhabilité, la galerie d'art où le propriétaire exposera ses créations.
Le rez-de-chaussée avant

Le rez-de-chaussée après

Le rez-de-chaussée après - maison
Le rez-de-chaussée après - maison © Olivier Compere
Sol en terre cuite noire, plafond et parois en bois brut blanchi à l'aide d'une peinture acrylique poncée, les matériaux choisis répondent aux codes créoles et contemporains.
Le rez-de-chaussée après

Terrasse 1er étage avant

Terrasse 1er étage avant - maison
Terrasse 1er étage avant - maison © Olivier Compere
"Le chaînage des briques s'est complètement révélé durant la restauration, lorsque nous avons décidé d'aller encore plus loin pour rattraper les matériaux d'origine", explique l'architecte.
Terrasse 1er étage avant

Terrasse 1er étage après

Terrasse 1er étage après - maison
Terrasse 1er étage après - maison © Olivier Compere
La terrasse du 1er étage accueille désormais une terrasse en bois et un trampoline de catamaran, celui-ci laisse passer la lumière et offre une écriture originale, qui évite les classiques garde-corps donnant sur le vide.
Terrasse 1er étage après

Une terrasse "cosy"

Une terrasse "cosy" - fort de france
Une terrasse "cosy" - fort de france © Olivier Compere
Rez-de-chaussée et premier étage, chacun des niveaux accueille une cour ou une terrasse intérieures offrant des espaces intimes et chaleureux, abrités de la chaleur des Antilles.
Une terrasse "cosy"

Escalier avant - A Fort-de-France, une maison créole renaît

Escalier avant - fort de france
Escalier avant - fort de france © Olivier Compere
Tout l'escalier a également été restauré.
Escalier avant - A Fort-de-France, une maison créole renaît

Escalier après - A Fort-de-France, une maison créole renaît

Escalier après - fort de france
Escalier après - fort de france © Olivier Compere
Le bois particulièrement présent dans la masion fait partie des matériaux nobles que l'architecte a mis en valeur, à chaque niveau de la bâtisse.
Escalier après - A Fort-de-France, une maison créole renaît

Le 2eme étage avant

Le 2eme étage avant - fort de france
Le 2eme étage avant - fort de france © Olivier Compere
Le deuxième et dernier étage offre un espace particulièrement atypique avec sa charpente visible.
Le 2eme étage avant

Un loft - A Fort-de-France, une maison créole renaît

Un loft  - fort de france
Un loft - fort de france © Olivier Compere
Le deuxième étage, d'une surface de 45 m2, accueille une grande chambre ouverte sur une salle de bains.
Réhabilitée, elle offre une écriture architecturale particulièrement fièdèle au style créole de la maison.
Un loft - A Fort-de-France, une maison créole renaît

La maison avant restauration

La maison avant restauration - fort de france
La maison avant restauration - fort de france © Olivier Compere
Cette bâtisse fait partie du patrimoine de la ville de Fort-de-France, beaucoup d'autres existent mais ne sont pas réhabilitées ou de telle manière qu'elles ne mettent pas en valeur ce riche patrimoine.
La maison avant restauration

La maison après restauration

La maison après restauration - fort de france
La maison après restauration - fort de france © Olivier Compere
Aujourd'hui, tout le quartier apprécie la réhabilitation de cette bâtisse, qui, le propriétaire et l'architecte l'espèrent, ouvrira la voie à d'autres restaurations.
La maison après restauration

Fort-de-France

Fort-de-France - fort de france
Fort-de-France - fort de france © Olivier Compere
Située dans une petite rue de la ville portuaire, la maison restaurée fait revivre le temps où la ville était encore très vivante et peuplée.
Fort-de-France
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic