L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

De la grange abandonnée à la maison moderne familiale

Par Valentin Boudonnet
,
le 10 juillet 2013
Quittant la capitale pour le calme de la campagne, un couple décide de faire construire une maison en Ile-de-France. En attendant que celle-ci soit terminée, ils se sont installés dans une grange qu'ils ont, au préalable, fait aménager par Sylvie Noble, architecte d'intérieur.
Abandonnée, rongée de l'intérieur et insalubre depuis des années, personne n'aurait imaginé que la grange réaménagée par l'architecte d'intérieur Sylvie Noble, puisse reprendre de telles couleurs. Et pourtant ! Elle s'apparente désormais à une charmante maison de 130 m² à l'architecture rustique et à la décoration moderne.
"Les propriétaires souhaitaient depuis longtemps s'installer à la campagne. Toutefois, même s'ils appréciaient la charpente de la bâtisse, ils ne voulaient pas que l'aménagement renvoie uniquement à ce côté un peu rustique" détaille Sylvie Noble. Ce qui explique le choix du béton comme complément au bois et à la pierre, pour amener de la modernité.
Une rénovation de taille
"Cette ancienne grange ouverte ne possédait pas de réelles fondations. Le sol était en terre battue et la charpente très abîmée" raconte Sylvie Noble. Le premier impératif était donc de sécuriser la structure et de la rendre habitable. Ainsi a été décidé de couler une dalle de béton afin de stabiliser l'ensemble et de créer un niveau.
Un studio de 30 m², accessible par un escalier extérieur, avait été aménagé il y a longtemps à l'étage, mais celui-ci, inhabité, était devenu, au fil des ans, insalubre. Plutôt que de réutiliser l'architecture déjà existante mais peu sûre, Sylvie Noble a opté pour la construction d'un étage, sur toute la surface de la grange, accessible de l'intérieur, par un escalier en béton.
Elle a également limité les cloisons et fait installer plusieurs grandes baies vitrées, dont une qui fait office de porte d'entrée. L'architecte d'intérieur justifie ainsi ce choix : "j'aime les réalisations épurées et lumineuses, il fallait donc que je profite de l'ouverture de la grange. Faire entrer la lumière dans la maison, sans la bloquer entre quatre murs, s'avérait être la meilleure solution." Le rez-de-chaussée est donc très fonctionnel puisque Sylvie Noble n'a conservé qu'un seul mur en pierre, semi-ouvert, entre la salle à manger et le salon, pour fluidifier l'espace.
Suite de l'article en page suivante.
De la grange abandonnée à la maison moderne familiale

Transformer sans dénaturer

Transformer sans dénaturer - Rénovation Rambouillet - grange
Transformer sans dénaturer - Rénovation Rambouillet - grange © Christophe Dugied
Utiliser l'architecture existante en faisant oublier sa fonction première, l'idée de Sylvie Noble permet de limiter le coût d'ameublement et de ne pas casser l'harmonie des pièces. Le meilleur exemple est celui de la tête de lit de la chambre parentale, située en-dessous du gigantesque hublot, qui est, en réalité, une poutre en bois repeinte. Se fondant sans problème dans le décor et agrémentée de tons bleu pastel, elle participe activement au look "cabane de pêcheur scandinave".
Accessible depuis l'entrée de la chambre, l'une des deux salles de bains de la maison a été placée dans la même pièce pour "optimiser le volume de l'étage" comme l'explique Sylvie Noble. Le reste de l'étage semble être en adéquation avec la chambre parentale, comme l'illustrent les chambres des enfants : un visuel lisse, pastel, mélangeant béton et bois.
"Allier rustique et industriel"
La cuisine est sans doute la pièce qui a fait le plus consensus entre les propriétaires et l'architecte d'intérieur. Cette dernière parle même de "symbiose". Et d'ajouter "les propriétaires ayant un petit côté chineur, ils ont tout de suite trouvé des équipements correspondant au style industriel que je leur avais proposé." Table et plan de travail en métal, grands tabourets Tolix et des plus petits d'écolier, la pièce a tout du vieil atelier de forgeron. Un style rétro, assez inhabituel, mais qui s'inscrit dans l'aménagement global de la rénovation.
"La maison allie rustique et industriel, mais dans certaines pièces, l'alliance consiste en de petites touches ici et là" précise Sylvie Noble. Le côté rustique peut se retrouver dans les charpentes, laissées apparentes et peintes, ou encore dans le poêle à bois traditionnel, trônant à l'entrée de la salle à manger.
Le chantier aura duré six mois environ et nécessité l'intervention de nombreux professionnels, notamment pour tout le gros œuvre. Il a permis d'exploiter intelligemment une grange que tout le monde pensait inutilisable. Initiative pertinente dans un marché de l'immobilier où l'heure est à la pénurie de logements.
Découvrez en pages suivantes les photos de la réalisation avant et après le chantier.
Fiche technique :
Maître d'oeuvre : Sylvie Noble - architecte d'intérieur - www.sylvie-noble.com
Lieu des travaux : Ile-de-France
Superficie logement : 130 m²
Durée des travaux : environ 6 mois
Transformer sans dénaturer

Grange avant - Vue extérieure

Grange avant - Vue extérieure - Rénovation Rambouillet - grange
Grange avant - Vue extérieure - Rénovation Rambouillet - grange © Sylvie Noble
Entourée de verdure, la grange était complètement abandonnée avant que Sylvie Noble la rénove.
Elle servait d'entrepôt, mais rien ne la prédestinait à accueillir des habitants. Le sol était en terre battue, le toit en bois, vieux et abîmé aurait pu s'effondrer à tout moment et seuls ses murs en pierre pouvaient garantir une bonne isolation.
Cette photographie montre la façade arrière du bâtiment.
Grange avant - Vue extérieure

Grange avant - Vue extérieure

Grange avant - Vue extérieure - Rénovation Rambouillet - grange
Grange avant - Vue extérieure - Rénovation Rambouillet - grange © Sylvie Noble
Cette photographie nous montre qu'une petite partie de la grange a bien été habitée pendant un temps.
On peut voir ainsi l'escalier extérieur qui menait au petit studio de 30 m², les deux fenêtres permettant d'avoir un peu de luminosité et la parabole, témoin d'une présence humaine.
Toutefois, l'architecture de la maison accusait le poids des années et le bois des portes et de l'escalier semblaient souffrir de l'humidité ambiante.
Grange avant - Vue extérieure

Grange avant - Vue intérieure

Grange avant - Vue intérieure - Rénovation Rambouillet - grange
Grange avant - Vue intérieure - Rénovation Rambouillet - grange © Sylvie Noble
A l'intérieur, un constat tout aussi accablant. Les murs en pierre, recouverts de mousse, souffraient de l'humidité permanente.
Grange avant - Vue intérieure

Après : vue de l'extérieur

Après : vue de l'extérieur - Rénovation Rambouillet - grange
Après : vue de l'extérieur - Rénovation Rambouillet - grange © Sylvie Noble
Cette photographie nous montre le travail réalisé par Sylvie Noble et les professionnels qui ont participé au chantier.
Le bâtiment a tout d'une véritable maison et rien ne laisse supposer qu'il ait pu servir de grange dans le passé.
L'escalier a été retiré au profit de plusieurs baies vitrées, puisque l'accès au premier étage se fait désormais par l'intérieur de la maison.
Après : vue de l'extérieur

Après : une chambre parentale au look "cabane de pêcheur scandinave"

Après : une chambre parentale au look "cabane de pêcheur scandinave" - Rénovation Rambouillet - grange
Après : une chambre parentale au look "cabane de pêcheur scandinave" - Rénovation Rambouillet - grange © Christophe Dugied
L'ouverture ronde, les tons bleu pastel, la charpente en bois... Il n'en faut pas plus pour se croire au fin fond de la Norvège !
Même si cet effet n'était pas le premier recherché par Sylvie Noble, elle concède le parallèle. Cependant, elle explique avoir juste voulu créer une atmosphère calme et utiliser la charpente autrement que dans sa fonction structurelle. Le visuel scandinave se serait imposé de lui-même.
Après : une chambre parentale au look "cabane de pêcheur scandinave"

Après : la salle de bains "cube"

Après : la salle de bains "cube" - Rénovation Rambouillet - grange
Après : la salle de bains "cube" - Rénovation Rambouillet - grange © Christophe Dugied
Pensée premièrement comme une mini-pièce faisant partie intégrante de la chambre, la salle de bains imaginée par Sylvie Noble adopte la forme d'un cube.
Cette impression provient avant tout du mur qui sépare les espaces et que l'architecte d'intérieur a conçu comme "une sorte de paravent" pour préserver l'intimité propre à la salle de bains.
L'ajout, ensuite de carrelage et d'un aménagement en béton, a conféré à cette pièce une véritable indépendance. La salle de bains ne dénote pas, cependant, avec le reste de la pièce grâce à sa tonalité grise.
Après : la salle de bains "cube"

Après : une cuisine au look industriel

Après : une cuisine au look industriel - Rénovation Rambouillet - grange
Après : une cuisine au look industriel - Rénovation Rambouillet - grange © Christophe Dugied
Très symétrique, la cuisine a bénéficié d'une conception sur mesure par Sylvie Noble.
Conçue comme un atelier, elle est fonctionnelle puisque tous les équipements se trouvent sur le même plan horizontal. Le plan de travail, la table et les étagères sont en métal, ce qui explique ce rendu très "industriel".
Après : une cuisine au look industriel

Mélange de mobilier chiné et d'objets neufs

Mélange de mobilier chiné et d'objets neufs - Rénovation Rambouillet - grange
Mélange de mobilier chiné et d'objets neufs - Rénovation Rambouillet - grange © Christophe Dugied
La majeure partie des accessoires a été chiné par les propriétaires eux-mêmes.
Mélange de mobilier chiné et d'objets neufs

Après : une pièce à vivre réunissant salon et salle à manger

Après : une pièce à vivre réunissant salon et salle à manger - Rénovation Rambouillet - grange
Après : une pièce à vivre réunissant salon et salle à manger - Rénovation Rambouillet - grange © Christophe Dugied
Au centre de la maison se trouve une pièce à vivre séparée en deux par un mur en pierre semi-ouvert.
La photographie ci-contre nous montre la partie salon, où Sylvie Noble a fait installer un long canapé d'angle, blanc, afin de respecter l'harmonie instauré par le mur en pierre.
Au fond, on peut voir l'escalier pour monter au premier étage.
Après : une pièce à vivre réunissant salon et salle à manger

Après : les chambres des enfants

Après : les chambres des enfants - Rénovation Rambouillet - grange
Après : les chambres des enfants - Rénovation Rambouillet - grange © Sylvie Noble
Sur cette photographie, on peut remarquer que le parquet de la chambre d'enfant ci-contre est identique à celui de la chambre parentale.
Sylvie Noble explique ainsi avoir fait couler une dalle en béton afin de stabiliser et de structurer l'étage, base qui n'existait pas alors à l'époque du petit studio.
Du reste, le mobilier de la chambre d'enfant, s'accorde lui aussi avec les tons de la chambre parentale.
Après : les chambres des enfants
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic