L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Guichet unique de la rénovation énergétique : mode d'emploi

Par G.N.
,
le 2 mai 2013
Comment accompagner les ménages dans leurs projets de rénovation énergétique ? Telle est la question centrale que se posent les membres du Plan Bâtiment Durable alors que le président Hollande a demandé la mise en place d'un service national unique d'aide et d'orientation. Eléments de réponse.
C'est la mesure n° 16 du plan Logement annoncé par François Hollande : "D'ici à l'été 2013, mise en place d'un service téléphonique unique et d'un guichet unique pour les propriétaires souhaitant réaliser des rénovations énergétiques". Mais en quoi consistera vraiment ce guichet ? Quel sera le délai de déploiement sur le territoire alors que le premier vient d'ouvrir à Lambesc, ville pilote des Bouches-du-Rhône ? Quelles places respectives prendront l'initiative privée et les élus ? Autant de questions qui ont été posées lors d'une table ronde organisée mi-avril au ministère de l'Ecologie par le Plan Bâtiment Durable et nos confrères du Moniteur.

Un guichet unique, pour quoi faire ?

Répondant à la question de la mission de cette ligne téléphonique nationale unique, Gwenaël Guyonvarch, directeur de l'action générale Nord-Est de l'Ademe, a précisé qu'il s'agit "de mettre à disposition de chaque ménage, un guichet téléphonique pour livrer les premières informations techniques et économiques", dans le cadre de projets de rénovation énergétique. Un concept qui se rapproche de celui des Agences départementales d'information sur le logement (Adil), un réseau de 80 agences qui informent sur le droit et la fiscalité. Une douzaine de ces agences disposent d'espaces "Info Energie" où les conseillers fournissent une aide sur les aspects plus techniques aux propriétaires, bailleurs et locataires.
Pour Alain De Quero, directeur de l'action territoriale de l'Agence nationale de l'habitat : "Le concept de guichet unique a été mis en place depuis longtemps par l'Anah. Ce qui est nouveau, c'est que l'information est plus orientée énergie avec des exigences de résultat. La mise en place du guichet unique national est utile car le réseau local avait des trous et l'information n'était pas uniformément partagée. L'accessibilité à l'information pour tous et d'une qualité uniforme entre bien dans le cadre du Plan national".

De l'importance de la personnalisation du conseil

Interrogé sur le délai de mise en œuvre de ce guichet national, Gwenaël Guyonvarch, a indiqué : "Le calendrier est peu détaillé, mais tout doit se mettre en place sans perdre de temps". Les participants à la table ronde insistent sur le concept de "parcours personnalisé" pour les personnes qui choisissent de faire appel au guichet unique. "Ce qui importe ce sont les choix du ménage en termes de solutions et d'entreprises. L'accompagnement se fera à différentes étapes, le conseiller aidant à faire ces choix mais ne se substituant pas à ses interlocuteurs", a précisé Véronique Sandro, directrice de l'Adil Moselle. "Tout se fait en lien avec un conseiller juriste de l'Adil pour monter le plan de financement. Et il y a également un volet apprentissage des éco-gestes avec un rendez-vous in situ, chez l'habitant, pour montrer les gestes permettant de réaliser des économies d'énergies", a-t-elle ajouté.
Afin de mener à bien cette mission de conseil, Gwenaël Guyonvarch a notamment insisté sur la nécessaire bonne connaissance des acteurs locaux et s'interroge sur le passage du guichet unique national, d'ordre général, vers les plateformes locales.
Lire la suite de l'article en page 2.
Guichet unique de la rénovation énergétique : mode d'emploi

Répartition des rôles

Guichet rénovation énergétique
Guichet rénovation énergétique © Guichet Lambesc
"Les collectivités locales ont un rôle primordial à jouer dans le portage de ces guichets locaux", a de son côté insisté Guillaume Ader, directeur "Performance énergétique" d'Eco Energies Service.
Pour Annie Motte, du conseil régional de Basse Normandie, le dossier de la rénovation thermique est transversal et "touche toutes les collectivités, aussi bien la région, que les communes ou les conseils généraux", rejointe dans cette idée par Gwenaël Guyonvarch (Ademe) qui a martèlé : "Nous avons besoin de tous les échelons ! Le bâti peut avoir des spécificités très locales. A l'inverse, pour le tiers financement, il faut une certaine surface financière et politique, correspondant mieux à une région. Il faut une bonne articulation de tous ces échelons, du plus local au plus général".
La place de l'initiative privée a également été discutée lors de la table ronde. "Les offres privées ont parfaitement leur place dans les Adil", a notamment relaté Véronique Sandro. "Des visites de chantiers sont organisées pour que les conseillers s'approprient les savoir-faire maîtrisés par les différents professionnels". Là encore, Gwenaël Guyonvarch a tenu à rappeler que tous les acteurs de la rénovation énergétique étaient attendus et que personne ne devait être exclu.
L'intensité de l'engagement des élus a été évoquée par lui et jugée "très variable, toutes les collectivités n'ayant pas les moyens de mettre en place des financements et de mettre à disposition des moyens pour porter ce guichet unique".

Vers une labellisation ?

Une labellisation, similaire à celle qui a été mise en place pour les écoquartiers, est une possibilité discutée. Mais Véronique Sandro (Adil 57) s'est dite gênée par une orientation vers certaines entreprises labellisées plutôt que vers d'autres, déclarant finalement que le label n'était pas une priorité.
Au contraire, Jacques Bucki, le maire de Lambesc qui vient d'inaugurer le premier guichet unique de France dans sa commune, s'est dit en faveur de la labellisation "afin de déceler la qualité des entreprises". L'édile a notamment recommandé l'utilisation des CEE, du fonds Feder et la mise en place d'une économie circulaire. Guillaume Ader (Eco Energies Service) a, pour sa part, évoqué l'élargissement du programme "Habiter mieux" de l'Anah.
Il reste donc encore de nombreuses questions en suspens avant la mise en place généralisée de ces guichets uniques de la rénovation énergétique.
Répartition des rôles
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic