L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Par Rouba Naaman
,
le 28 avril 2011
D'une maison de jardinier, Philippe Barbier et Henry Barton ont fait une véritable demeure, avec une grande extension. Malgré de très nombreuses contraintes techniques et administratives, les architectes ont mené le projet à bien, pour un résultat esthétique et bien pensé.
"Nous avons eu tous les soucis possibles" se souvient Philippe Barbier. L'architecte parisien et son collaborateur Henry Barton ne sont pas prêts d'oublier ce projet de réhabilitation et d'extension d'un bien à la Celle Saint-Cloud, en banlieue parisienne. Coup de cœur de leur client, la maison et son terrain leur ont donné beaucoup de mal... pour un résultat admirable.
Située sur un terrain en pente, cette petite maison de jardinier en pierre date du XIXème siècle. Au dessus du rez-de-jardin d'environ 50 m², se trouve un étage de la même surface et sa verrière. "A l'origine, la pièce devait être une vraie serre, mais elle a été mal rénovée" explique Philippe Barbier. L'accès se fait par une passerelle en béton et métal.

Des contraintes administratives

D'un charme incontestable, le bien est cependant situé sur un terrain qui est difficilement constructible, pour des raisons administratives et - les architectes le découvriront plus tard - techniques. Etant donnée la proximité du Parc de la Jonchère et d'un bois classé, le permis de construire est directement délivré... par le Ministère de l'écologie ! "Ce n'était pas gagné" avoue l'architecte. Et le permis est finalement obtenu en à peine huit mois, grâce à un dossier ultra complet.
Le projet consiste à réhabiliter la verrière de la serre, et à prolonger la construction sous la forme d'un L, pour créer de la place pour la famille de quatre personnes. Encouragés par les Monuments historiques à donner un aspect contemporain à la construction, les architectes Barbier et Barton optent pour un bardage en bois. "La maison d'origine étant une servitude, nous ne pouvions pas dépasser sa hauteur pour l'extension" explique Philippe Barbier. Et ce n'est là que l'un des nombreux obstacles à leur projet...
La suite de l'article et les photos de la maison en pages suivantes.
La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Un terrain pas très conciliant !

Un terrain pas très conciliant ! - Reportage La Celle St Cloud
Un terrain pas très conciliant ! - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Un géologue a d'abord soupçonné la présence de carrières sous le terrain, mais c'est finalement l'apparition d'une source qui sera la difficulté principale du chantier. "Les ouvriers ont commencé le gros œuvre, et le lendemain tout avait bougé d'un mètre !" se souvient Philippe Barbier. En tombant, un arbre mort entraîne la passerelle en béton. "Nous l'avons reconstruite, car c'était le nœud de notre projet" insiste l'architecte.
Le terrain sablonneux embourbe les ouvriers, au point que "l'entrepreneur a failli jeter l'éponge dans les quinze premiers jours". La source capricieuse est finalement intégrée dans les plans, et les travaux reprennent.

Vitrage et bois pour une atmosphère naturelle

Pour prolonger l'aspect visuel de la serre, les architectes optent pour une verrière au-dessus de l'entrée, au niveau de la passerelle reconstruite en bois et zinc. "L'idée s'est imposée comme une évidence, pour apporter de la lumière" se souvient l'architecte. Au départ, cette baie vitrée devait se prolonger jusqu'au mur sud de la maison, mais le projet est abandonné pour un meilleur confort thermique l'été comme l'hiver.
Une autre question taraude les architectes, celle de la conception de l'étage de l'extension. "Nous avons réalisé une cinquantaine de dessins, car nous n'arrivions pas à nous décider sur la manière de relier la verrière à l'extension" explique Philippe Barbier. L'esthétisme est finalement au rendez-vous, avec des baies vitrées au rez-de-jardin et à l'étage, et un harmonieux mélange de bois et de transparence.
Dans l'extension, il a fallu également prendre en compte les différences de hauteur imposée par la passerelle et l'étage. Le salon est donc quelques marches plus bas que la cuisine ouverte, "mais cela permet de ne pas couper l'horizon lorsque l'on est dans la cuisine". Des ouvertures apportent des puits de lumière dès l'entrée.
Finalement, les contraintes imprévues n'ont pas entamé les projets des architectes, et encore moins le moral des propriétaires. "Ils croyaient au projet, et nous ont fait confiance jusqu'au bout de façon presque absolue" insiste Philippe Barbier. "C'est rarissime".
Découvrez les photos de l'extension en pages suivantes.
Un terrain pas très conciliant !

Avant - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Avant - Reportage La Celle St Cloud
Avant - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
La maison de jardinier est construite sur un terrain en pente, avec un rez-de-jardin et un sous-sol. A l'étage, une ancienne serre mal entretenue.
Une passerelle en béton permettait l'accès à l'étage de la maisonnette. Le tout est situé à proximité d'un bois classé.
Avant - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Plan des travaux

Plan des travaux - Reportage La Celle St Cloud
Plan des travaux - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Les architectes ont réfléchi à tous les détails, tant les contraintes du terrain étaient grandes.
La verrière de la maisonnette (en haut) sera reconstruite, et le bâtiment prolongé en L.
Plan des travaux

Travaux - La passerelle

Travaux - La passerelle - Reportage La Celle St Cloud
Travaux - La passerelle - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Pendant les travaux, la passerelle en béton s'est effondrée, entraînée par un arbre à proximité. Cet élément ne devait pourtant pas être détruit !
Ici la verrière de la serre a déjà été démontée.
Travaux - La passerelle

Travaux - Toiture de la serre

Travaux - Toiture de la serre - Reportage La Celle St Cloud
Travaux - Toiture de la serre - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
La toiture a été reconstruite en zinc, et cachera la chambre des parents une fois les travaux finis.
Pendant que les travaux dans la serre avancent, ceux de l'extension stagnent : le terrain est au dessus d'une source ! Les ouvriers s'embourbent dans le sol sablonneux... mais les travaux continuent.
Travaux - Toiture de la serre

Travaux - Extension en L

Travaux - Extension en L  - Reportage La Celle St Cloud
Travaux - Extension en L - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
L'extension en L est en pierre, et accueillera un salon au rez-de-jardin.
Travaux - Extension en L

Travaux - Etage - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Travaux - Etage - Reportage La Celle St Cloud
Travaux - Etage - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
A l'étage de l'extension, se situera la chambre d'amis, au dessus du salon.
Travaux - Etage - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Vue d'ensemble

Après - Vue d'ensemble - Reportage La Celle St Cloud
Après - Vue d'ensemble - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Le résultat est à la fois contemporain, sans pour autant jurer avec la maison d'origine et son aspect ancien.
Après - Vue d'ensemble

Après - Vue du Sud

Après - Vue du Sud - Reportage La Celle St Cloud
Après - Vue du Sud - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
La maison est bardée de bois, avec de grandes baies vitrées. A l'étage, seul manque un deck en bois.
Après - Vue du Sud

Après - Dos de la maison

Après - Dos de la maison - Reportage La Celle St Cloud
Après - Dos de la maison - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Au dos de la maison, le parallèle entre les deux parties de la maison est mis en évidence. Bois et pierre se rencontrent au niveau d'une étonnante verrière...
Après - Dos de la maison

Après - Puit de lumière

Après - Puit de lumière - Reportage La Celle St Cloud
Après - Puit de lumière - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Voici l'entrée de la maison, qui se fait par le dos de celle-ci.
Une ouverture au dos de la maison rejoint la verrière, côté face, juste en dessous de la passerelle... qui a été reconstruite ! L'endroit sert de lieu de réception.
Après - Puit de lumière

Après - Passerelle - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Passerelle - Reportage La Celle St Cloud
Après - Passerelle - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
La passerelle a été reconstruite en bois, et est le centre de la maison.
A l'origine, la verrière devait s'étendre jusqu'au bout de l'extension.
Après - Passerelle - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Cuisine - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Cuisine - Reportage La Celle St Cloud
Après - Cuisine - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
Sous la passerelle, une cuisine ouverte a été aménagée. La hauteur de plafond du salon est en décalage avec celle de la cuisine, à cause de la passerelle, et pour ainsi gagner de la hauteur sans couper la vue.
Après - Cuisine - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Salon - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Salon - Reportage La Celle St Cloud
Après - Salon - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
La salon est aménagé presque comme un jardin d'hiver, grâce à la grande baie vitrée qui donne sur le jardin.
A gauche, une partie vitrée permet d'apporter un autre horizon au regard.
Après - Salon - La périlleuse extension d'une maison du XIXème

Après - Terrasse du salon

Après - Terrasse du salon - Reportage La Celle St Cloud
Après - Terrasse du salon - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
L'été, la baie vitrée s'ouvre sur la terrasse en bois, pour créer une continuité entre le salon et le jardin.
Après - Terrasse du salon

Après - Chambre des parents

Après - Chambre des parents - Reportage La Celle St Cloud
Après - Chambre des parents - Reportage La Celle St Cloud © Atelier d'architectes Barbier Barton
La chambre parentale a été installée sous la serre réhabilitée. La salle de bains est surélevée et la douche totalement transparente.
Après - Chambre des parents
Nous vous recommandons

Mise au goût du jour dans un esprit campagne chic, cette demeure a retrouvé lustre et cachet.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic