L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Légère hausse du coût des travaux pour l'entretien-rénovation

le 20 décembre 2012
courtier travaux batiment
courtier travaux batiment © MAP
D'après les données statistiques diffusées par le ministère du Logement et de l'Egalité des Territoires, le coût des travaux d'entretien-rénovation a légèrement progressé au 3ème trimestre 2012 : + 0.3 %, comparé au 2ème trimestre. Précisions.
D'après le ministère du Logement et de l'Egalité des Territoires qui vient de publier ses statistiques, l'indice des prix des travaux d'entretien-amélioration des logements (IPEA) corrigé des variations saisonnières (CVS) connaît, au troisième trimestre 2012, la même progression qu'aux deux trimestres précédents. Il s'accroît donc de 0,3 % par rapport au deuxième trimestre.
L'index des coûts correspondant, l'index BT 50, augmente ainsi de 0,7 % au troisième trimestre 2012, après + 0,3 % au trimestre précédent. En glissement annuel CVS, l'IPEA progresse de 1,4 % par rapport au troisième trimestre 2011. Sur la même période, l'index BT 50 est en hausse de 2,5 %.

Des baisses dans deux familles de travaux sur neuf

De plus, les prix de sept familles de travaux d'entretien-amélioration sur neuf ont augmenté au 3ème trimestre 2012 en données corrigées des variations saisonnières et les prix des deux familles de la plomberie sanitaire et de la plâtrerie baissent, poursuit le ministère du Logement et l'Egalité des Territoires.
Les quatre familles de la menuiserie de bois et de PVC, du génie climatique, la couverture - zinguerie et de la menuiserie métallique - serrurerie présentent des hausses plus fortes que celle de l'indice de prix d'entretien-amélioration d'ensemble alors que les secteurs de la maçonnerie, la peinture - revêtements et l'électricité s'accroissent eux moins vite que l'indice moyen.

Méthodologie en bref

Pour rappel, l'indice des prix des travaux d'entretien-amélioration des logements (IPEA) représente un indice trimestriel qui mesure l'évolution des prix hors taxes pratiqués par les entreprises ou les artisans de la construction, pour leurs travaux d'entretien et d'amélioration des logements à la fin du trimestre de constat.
Les évolutions de cet indice reflètent ainsi les effets de multiples facteurs tels que les coûts salariaux, le coût des matériaux, la productivité et l'efficacité des entreprises ainsi que les marges pratiquées. Les index BT du bâtiment ne tiennent compte, quant à eux, que de l'évolution des coûts supportés par les entreprises ou les artisans (principalement salaires et matériaux). Par ailleurs, sur chaque trimestre, environ 3.600 prix sont relevés.
Légère hausse du coût des travaux pour l'entretien-rénovation
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic