L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'éco-rénovation d'un studio

Par Leslie Cottenceau-Mathurin
,
le 25 février 2010
Niché sous les toits d'un petit immeuble parisien, ce studio a tout de suite plu à Coralie. Décidée à transformer radicalement ce vieil appartement très énergivore, elle a fait appel à un architecte pour réaliser une rénovation complète et écologique.
Isolation inexistante, fenêtres vétustes, peintures dégradées et contenant du plomb... tout était à refaire dans ce studio parisien de 40 mètres carrés, situé au dernier étage, sous les combles. Une difficulté qui n'a pas freiné l'engouement de la jeune propriétaire Coralie, écologiste avertie, qui a décidé de faire appel à l'architecte Stéphanie Bertina Minel.
Une nouvelle isolation
Le principal problème était d'ordre thermique, selon Stéphanie Bertina Minel : "Ni les murs, ni les combles n'étaient isolés. Quant aux fenêtres, elles étaient en simple vitrage et elles laissaient passer l'air", explique l'architecte. Sur la demande de la propriétaire, le choix de l'isolation pour les murs s'est porté sur des rouleaux de chanvre de 13 cm d'épaisseur. Pour éviter toute condensation, un pare vapeur a ensuite été ajouté, avant d'être lui-même recouvert par des plaques de plâtre peintes.
Les trois ouvertures ont été remplacées par des fenêtres en double vitrage avec de bonnes performances thermiques et acoustiques : "Il n'était pas nécessaire d'investir dans du triple vitrage pour protéger du froid et du bruit, le studio donnant côté cour et le reste de l'isolation étant désormais suffisant", précise Stéphanie Bertina Minel.
Des matériaux écolos
Côté matériaux, le choix a, là encore, été motivé par une démarche écologique : "Outre le chanvre pour l'isolation intérieure et des menuiseries en bois plutôt que du PVC pour les fenêtres, la rénovation a permis de refaire l'ensemble de la plomberie et de la peinture qui contenaient, l'une comme l'autre, une haute teneur en plomb", souligne l'architecte.
Au sol, la vieille moquette a été jetée. Après avoir refait la totalité de la chape en béton allégé, pour limiter son poids, un parquet en bambou - matériau écologique par excellence pour Stéphanie Bertina Minel - a été posé dans la partie salon. Dans la cuisine, du Marmoleum - une résine naturelle à base de farine de bois et d'huile de lin posés sur un support en toile de jute - a été installé. Ce matériau a obtenu "pas moins de cinq labels de qualité environnementale", signale l'architecte.
A l'origine idéologique, la rénovation écologique de ce studio s'avère au final également économique, selon Stéphanie Bertina Minel : "Les 30.000 euros investis pour les travaux, dont 3.800 euros d'isolation, ont été atténués par l'ensemble des aides couplant crédits d'impôt et éco-prêt". Au final, l'architecte assure que le chauffage n'est allumé que ponctuellement pour une consommation annuelle qui devrait être au moins réduite, de moitié.
Fiche technique :
Rénovation écologique d'un studio
Maître d'œuvre : Stéphanie Bertina Minel
Durée : septembre à décembre 2009
Coût : entre 30.000 et 35.000 euros
L'éco-rénovation d'un studio

Avant - L'éco-rénovation d'un studio

appartement avant travaux
appartement avant travaux © Bertina Minel architecture
Isolation inexistante, fenêtres vétustes, peintures dégradées et contenant du plomb... tout était à refaire dans ce studio parisien de 40 mètres carrés, situé au dernier étage, sous les combles.
Avant - L'éco-rénovation d'un studio

Fenêtre avant - L'éco-rénovation d'un studio

Fenêtre avant - appartement avant travaux
Fenêtre avant - appartement avant travaux © Bertina Minel architecture
"Ni les murs, ni les combles n'étaient isolés. Quant aux fenêtres, elles étaient en simple vitrage et elles laissaient passer l'air", explique l'architecte.
Fenêtre avant - L'éco-rénovation d'un studio

Démolition - L'éco-rénovation d'un studio

Travaux combles
Travaux combles © Bertina Minel architecture
Les cloisons existantes ont été abattues et la moquette au sol retirée.
Démolition - L'éco-rénovation d'un studio

Pose de l'ossature

Pose de l'ossature - Travaux combles
Pose de l'ossature - Travaux combles © Bertina Minel architecture
Outre l'ossature intérieure, la totalité de l'électricité, de la plomberie et du chauffage ont été refaits. Pour ce dernier, le choix s'est porté sur un radiateur électrique à inertie : "l'apport d'une pompe à chaleur était impossible dans la copropriété. Nous avons donc opté pour une énergie déjà présente plutôt que d'acheminer le gaz jusqu'à l'appartement, une démarche qui n'aurait plus été tellement écologique".
Pose de l'ossature

Isolation - L'éco-rénovation d'un studio

Isolation - Travaux combles
Isolation - Travaux combles © Bertina Minel architecture
L'isolation a été refaite par l'intérieur grâce à des rouleaux de chanvre de 13 cm d'épaisseur.
Isolation - L'éco-rénovation d'un studio

Pare-vapeur - L'éco-rénovation d'un studio

Pare-vapeur - Travaux combles
Pare-vapeur - Travaux combles © Bertina Minel architecture
Pour éviter toute condensation, un pare vapeur a ensuite été ajouté sur le chanvre, avant d'être lui-même recouvert par des plaques de plâtre.
Pare-vapeur - L'éco-rénovation d'un studio

Fenêtre - L'éco-rénovation d'un studio

Fenêtre - Travaux combles
Fenêtre - Travaux combles © Bertina Minel architecture
Pour les fenêtres, l'architecte a préféré des menuiseries en bois plutôt que du PVC.
Fenêtre - L'éco-rénovation d'un studio

Cuisine - L'éco-rénovation d'un studio

Cuisine - Travaux combles
Cuisine - Travaux combles © Bertina Minel architecture
Pour l'aération, deux extracteurs ont été installés, le premier pour la cuisine et les toilettes, le second dans la salle de bains : "La ventilation double flux aurait été disproportionnée vue la surface de l'appartement, d'autant que le système choisi permet déjà de renouveler 350 mètres cubes par heure", précise Stéphanie Bertina Minel.
Cuisine - L'éco-rénovation d'un studio

Salon - L'éco-rénovation d'un studio

Salon - appartement écologique
Salon - appartement écologique © Bertina Minel architecture
Après avoir refait la totalité de la chape en béton allégé, pour limiter son poids, un parquet en bambou - matériau écologique par excellence pour Stéphanie Bertina Minel - a été posé dans la partie salon.
Salon - L'éco-rénovation d'un studio

Marmoleum - L'éco-rénovation d'un studio

marmoleum parquet
marmoleum parquet © Bertina Minel architecture
Dans la cuisine, une résine naturelle appelée "Marmoleum" a été installée, un matériau qui a obtenu pas moins de cinq labels de qualité environnementale. Ici en vert, elle existe dans d'autres coloris.
Marmoleum - L'éco-rénovation d'un studio

Déco - L'éco-rénovation d'un studio

vitrail
vitrail © Bertina Minel architecture
Entre la cuisine et les sanitaires, un vitrail a été posé. Outre d'éclairer les sanitaires, cette séparation apporte une touche déco originale dans cet appartement désormais plus écologique.
Déco - L'éco-rénovation d'un studio
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic