L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un bâtiment tertiaire reconverti en sept maisons individuelles

Par Carine Lauga
,
le 24 février 2014
A Boulogne-Billancourt, dans les Hauts de Seine, l'agence Goudchaux Architectes & Associés a entrepris la reconversion d'un bâtiment tertiaire des années 1940 en lot de sept maisons individuelles. Toute l'originalité du projet tient dans le passage d'une typologie horizontale à une typologie verticale. Détails avec Laurent Goudchaux, porteur du projet.
Passer de l'horizontal au vertical, tel a été le défi de l'agence Goudchaux Architectes & Associés choisie pour la réhabilitation d'un ancien bâtiment tertiaire situé dans la ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Ce projet privé de rénovation, mené par Concorde Immobilier Investissements, concerne donc un bâtiment en L, situé entre les rues Diaz et Reinhardt, qui abritait jusqu'à récemment une société de production audiovisuelle. Il a la particularité également d'avoir des hauteurs de plafond hors norme au rez-de-chaussée, et de posséder deux petits pavillons attenants.
"Nous avions le choix entre faire un projet de logements traditionnels avec des plateaux, mais nous avons opté pour des maisons individuelles afin de respecter l'histoire et la typologie de cet ancien quartier composé de maisons ouvrières", explique Laurent Goudchaux. L'architecte propose donc une transformation radicale du lieu, se concentrant sur le passage de l'horizontalité à la verticalité, tout en conservant les volumes existants.

Mosaïque de façades

Ce parti pris se caractérise notamment par le travail sur les façades des maisons, qui font alterner briques, zinc, cuivre et béton brut. Ainsi, les maisons 1 et 7 (voir plan en page suivante du diaporama), respectivement situées rue Diaz et Reinhardt, ont une façade en enduit traditionnel, tandis que la maison 2, plus étroite, est recouverte d'un bardage vertical en zinc.
Les maisons 3 et 6 arborent une façade en briques brunes, tandis que la maison 4, en structure bois, est largement vitrée. Enfin, la maison 5 a opté pour une façade en plaques de béton fibré, et est accessible depuis la rue Reinhardt par une allée commune. Cette mosaïque de matières et de couleurs renforcent donc le caractère unique de cet îlot.

Complexité en sous-sol

Mais la principale difficulté de ce projet reste la création du parking en sous-sol, qui a nécessité une reprise en sous-œuvre particulièrement complexe. "C'était en effet assez ouvrageux comme chantier car nous avons dû planter une trentaine de micro-pieux pour soutenir l'ensemble", détaille Laurent Goudchaux.
Au final, et conformément aux règles du PLU, il a été possible de construire un parking commun avec seulement une place par logement, soit 7 places au total. Une contrainte toutefois dans ce quartier résidentiel où les ménages ont bien souvent plusieurs véhicules privés.
Si l'ensemble immobilier ne prétend à aucune certification ou label, il est "écologiquement responsable", certifie Laurent Goudchaux, qui privilégie qualité et bon sens avant tout. Isolants et équipements performants, matériaux recyclables... chacune des maisons offre un standing de qualité. A l'intérieur, les sols sont en parquet massif, le chauffage est électrique à gestion centralisée, les vitrages sont doubles et une VMC simple flux assure la ventilation.
Au final, ce programme apporte une réponse en termes de requalification et de densité urbaines, des thèmes chers à politiques s'il en est...
Découvrez en pages suivantes les photos avant et après de la rénovation.
 
Programme : Transformation d'un bâtiment tertiaire en immeuble de logements de type maison de ville
Lieu : Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Maîtrise d'ouvrage : Concorde Immobilier Investissement
Maîtrise d'œuvre : Goudchaux Architectes & Associés
Mission : Mission de base + OPC
Surface : 1.000 m2 surface plancher
Début des travaux : 2012
Livraison : juin 2013
Un bâtiment tertiaire reconverti en sept maisons individuelles

Plan du rez-de-chaussée

Plan du rez-de-chaussée - Maisons Boulogne Goudchaux
Plan du rez-de-chaussée - Maisons Boulogne Goudchaux © Goudchaux Architectes & Associés
On notera l'implantation en L qui a été conservée pour la construction des maisons individuelles. Les maisons 4 et 7 étaient existantes. Chacune d'entre elles possède son propre jardin ou jardinet, seule la maison 3, qui est en fait une sorte d'atelier, n'en a pas.
Plan du rez-de-chaussée

Le bâtiment avant sa restructuration

Le bâtiment avant sa restructuration - Maisons Boulogne Goudchaux
Le bâtiment avant sa restructuration - Maisons Boulogne Goudchaux © Goudchaux Architectes & Associés
Quelques mois avant sa reconversion, le bâtiment abritait une société de production audiovisuelle. Depuis sa création dans les années quarante, il a connu diverses vies.
Le bâtiment avant sa restructuration

Grande hauteur sous plafond

Grande hauteur sous plafond - Maisons Boulogne Goudchaux
Grande hauteur sous plafond - Maisons Boulogne Goudchaux © Goudchaux Architectes & Associés
Le rez-de-chaussée possède une très grande hauteur sous plafond, ce qui a laissé beaucoup de créativité aux architectes. Les maisons de type T5 ou T3 (maison 2 et 3) disposent d'un rdc et de deux étages.
Grande hauteur sous plafond

Parking en sous-sol

Parking en sous-sol - Maisons Boulogne Goudchaux
Parking en sous-sol - Maisons Boulogne Goudchaux © Goudchaux Architectes & Associés
Le parking sous-terrain commun a été un chantier complexe. Il aura fallu une reprise en sous-oeuvre pour créer un espace qui comprend 7 places, soit une par logement.
Parking en sous-sol

Façades en construction

Façades en construction - Maisons Boulogne Goudchaux
Façades en construction - Maisons Boulogne Goudchaux © Goudchaux Architectes & Associés
"La requalification de ce bâtiment s'est traduite par le travail des façades", explique Laurent Goudchaux, architecte du projet.
Façades en construction

Mosaïque de façades

Mosaïque de façades - Maisons Boulogne Goudchaux
Mosaïque de façades - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
Briques, béton, zinc, verre, cuivre... offrent un mélange éclectique en façade et marquent un parti pris architectural fort dans cet ancien quartier ouvrier de Boulogne-Billancourt.
Mosaïque de façades

Côté rue Diaz...

Côté rue Diaz... - Maisons Boulogne Goudchaux
Côté rue Diaz... - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
Située au nord, la rue Diaz borde une large partie de l'îlot de maisons. Le jeu des façades permet d'identifier aisément le nouvel ensemble immobilier.
Côté rue Diaz...

Une maison, un jardin

Une maison, un jardin - Maisons Boulogne Goudchaux
Une maison, un jardin - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
Chaque maison possède son propre jardin ou jardinet, sauf la maison 3 qui est un atelier.
Une maison, un jardin

Côté jardin... - Un bâtiment tertiaire reconverti en sept maisons individuelles

Côté jardin... - Maisons Boulogne Goudchaux
Côté jardin... - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
Une petite allée permet d'accéder aux maisons 5 et 6.
Côté jardin... - Un bâtiment tertiaire reconverti en sept maisons individuelles

Entrée rue Reinhardt

Entrée rue Reinhardt - Maisons Boulogne Goudchaux
Entrée rue Reinhardt - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
Entrée rue Reinhardt

Intérieur de standing

Intérieur de standing - Maisons Boulogne Goudchaux
Intérieur de standing - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
Parquet massif, menuiserie de qualité et équipements dernier cri équipent toutes les maisons.
Intérieur de standing

Bain de lumière

Bain de lumière - Maisons Boulogne Goudchaux
Bain de lumière - Maisons Boulogne Goudchaux © Eric Sempé
L'exposition des maisons permet de faire entrer un maximum de lumière à l'intérieur de l'habitat. De grandes baies vitrées ont été privilégiées côté sud.
Bain de lumière
Nous vous recommandons

Admirez la possibilité que les ouvertures peuvent apporter à votre quotidien afin que l'extérieur et l'intérieur ne fassent qu'un.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic