L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une entrée élargie devient une cuisine toute équipée

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 3 mars 2014
Pour créer une chambre supplémentaire dans un trois-pièces, les architectes de l'Agence Demont Reynaud ont élargi l'entrée existante pour la transformer en cuisine. Par un jeu de contrastes et de hauteurs sous plafond, la pièce est à la fois ouverte sur le salon et visuellement délimitée.
Pour créer une chambre en plus dans un appartement, plusieurs solutions sont possibles : monter une cloison pour diviser une pièce en deux, convertir un bureau... ou transformer la cuisine existante en chambre parentale. Mais alors, où placer l'indispensable cuisine ? Dans le couloir, répondent les architectes et urbanistes de l'Agence Demont Reynaud.
Il faut dire que l'appartement en question a subi une transformation radicale : création d'une salle de bains, rénovation de toutes les pièces, dépôt de plusieurs cloisons pour supprimer les couloirs, etc. Mais c'est bel et bien la création de la cuisine ouverte qui est la modification la plus surprenante...
Découvrez les détails du chantier en pages suivantes.
 
Fiche technique :
Rénovation, réhabilitation et transformation d'un T3 en T4
Localisation : Yvelines (78)
Maîtrise d'œuvre : particuliers propriétaires
Dossier de consultation des entreprises (DCE) : Agence Demont Reynaud
Surface : 75 m²
Budget : 935 €/m² TTC
Une entrée élargie devient une cuisine toute équipée

Une cuisine dans l'entrée, une solution peu courante

Une cuisine dans l'entrée, une solution peu courante - Rénovation d'un T3 en T4
Une cuisine dans l'entrée, une solution peu courante - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
"Un projet de rénovation ne se fait jamais seul, nous explique Hortense Reynaud, l'une des architectes du projet. C'est le fruit de la collaboration entre les professionnels et les particuliers". C'est d'autant plus valable dans le cas de ce chantier, car le travail des architectes s'est limité à la phase de consultation des entreprises (DCE). "Nous avons dû convaincre nos clients de faire certains choix, sans être sûrs qu'ils suivraient nos conseils au final", ajoute-t-elle.
L'installation de la cuisine dans l'entrée, par exemple, a fait l'objet de débats. "Le fait qu'elle ne ressemble pas vraiment à une cuisine les a fait hésiter", se souvient l'architecte.
Une cuisine dans l'entrée, une solution peu courante

Déplacer une cloison pour gagner sur la future chambre

Déplacer une cloison pour gagner sur la future chambre - Rénovation d'un T3 en T4
Déplacer une cloison pour gagner sur la future chambre - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Concrètement, les architectes ont proposé d'installer la cuisine dès l'entrée de l'appartement, en lieu et place d'un couloir étroit qui servait d'entrée. "L'espace étant réduit, nous avons imaginer de déplacer la cloison se trouvant entre cette entrée et la future chambre parentale", explique Hortense Reynaud.
Le compromis : mordre sur la surface de la chambre des parents, qui reste suffisamment spacieuse pour intégrer tout l'équipement nécessaire, de manière à élargir suffisamment le couloir pour y installer la nouvelle cuisine.
Sur le plan de gauche, les cloisons déposées sont présentées en rouge. A droite, sur le plan post-travaux, l'on distingue la chambre (9 m²) et l'espace dégagé pour la cuisine (7,3 m²).
Déplacer une cloison pour gagner sur la future chambre

Le charme de l'ancien mis en valeur

Le charme de l'ancien mis en valeur - Rénovation d'un T3 en T4
Le charme de l'ancien mis en valeur - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
En déposant les cloisons de l'entrée et de la chambre, les architectes ont mis à jour les différences entre les pièces, notamment au niveau du plafond et des revêtements de sol. "Cependant, il n'était pas question de supprimer les traces du passé, en particulier les éléments les plus esthétiques de l'ancien appartement", se souvient Hortense Reynaud.
Ici, l'entrée a disparu, et l'on devine, à droite, les deux portes menant vers les chambres d'enfant et la future salle de bains.
Le charme de l'ancien mis en valeur

Le parquet laisse deviner le passé de l'appartement

Le parquet laisse deviner le passé de l'appartement - Rénovation d'un T3 en T4
Le parquet laisse deviner le passé de l'appartement - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Au sol, notamment, le parquet, ancien et de belle qualité, n'a pas été repris. En résulte une différence de raccord qui est aujourd'hui visible entre le salon et la cuisine, et "qui fait le charme de la pièce" selon les architectes. Une manière, par ailleurs, de délimiter visuellement les deux espaces.
Le parquet laisse deviner le passé de l'appartement

Des moulures rénovées au plafond du salon

Des moulures rénovées au plafond du salon - Rénovation d'un T3 en T4
Des moulures rénovées au plafond du salon - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Autre souvenir du précédent aménagement : les moulures au plafond du salon. Rénovées, elles sont à présent mises en valeur par l'éclairage de la pièce. "Elles sont bien recadrées grâce au faux plafond, devant lequel elles passent, et suggèrent l'espace de circulation de la pièce" nous explique Hortense Reynaud.
Des moulures rénovées au plafond du salon

Trois espaces délimités

Trois espaces délimités - Rénovation d'un T3 en T4
Trois espaces délimités - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
La cuisine est complètement ouverte. Pourtant, visuellement, elle est délimitée de manière astucieuse par des différences de hauteur sous plafond.
Au fond, l'on distingue la porte principale et le "sas" d'entrée.
Trois espaces délimités

Des hauteurs sous plafond variables pour délimiter les espaces

Des hauteurs sous plafond variables pour délimiter les espaces - Rénovation d'un T3 en T4
Des hauteurs sous plafond variables pour délimiter les espaces - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Comme le montre cette coupe, quatre zones se distinguent. L'entrée à proprement parler (à l'extrême droite), c'est-à-dire l'espace entre la porte d'entrée et le début de la cuisine, est moins large. La cuisine (ici, au centre) présente un plafond beaucoup plus bas - une astuce intéressante pour cacher les éléments techniques et encastrer l'éclairage.
Plus à gauche, on distingue une section qui longe le mur de la chambre parentale, dont le plafond est un peu plus haut. Et, enfin, le salon (à l'extrême gauche) est resté tel quel, avec ses belles moulures au plafond.
Des hauteurs sous plafond variables pour délimiter les espaces

Une cuisine comme dans un écrin noir

Une cuisine comme dans un écrin noir - Rénovation d'un T3 en T4
Une cuisine comme dans un écrin noir - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Outre le plafond plus bas, la couleur presque noire favorise le cadrage visuel de la cuisine. "Nous avons eu du mal à convaincre nos clients d'opter pour un plafond noir, car ils craignaient que cela ne tasse l'espace", nous explique Hortense Reynaud. Finalement, les propriétaires jouent le jeu en choisissant une teinte très foncée, qui crée comme un écrin chaleureux autour de la cuisine.
A gauche, le meuble de cuisine encastré dévoile une alcôve qui offre un plan de travail supplémentaire, mais aussi un espace pour disposer des éléments décoratifs - comme pour effacer un peu plus la limite entre cuisine, entrée et pièce à vivre.
Une cuisine comme dans un écrin noir

Une cuisine où blanc et noir se répondent

Une cuisine où blanc et noir se répondent - Rénovation d'un T3 en T4
Une cuisine où blanc et noir se répondent - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Même en élargissant l'entrée, l'espace reste limité. Pourtant, la cuisine est entièrement équipée et ne manque d'aucun élément.
L'électroménager est scrupuleusement caché dans les différents meubles. "Nous avions donné des conseils aux propriétaires, notamment d'opter pour un four le plus discret possible", se souvient Hortense Reynaud.
"Au final, ils ont compris notre démarche, et l'on même radicalisée !" ajoute-t-elle. Le four est blanc, mais la plaque de cuisson aussi, et elle se voit à peine sur le plan de travail en Corian. Même remarque pour la robinetterie, choisie par les architectes, et le four à micro-ondes noir (voir photo précédente).
Une cuisine où blanc et noir se répondent

Un buffet qui relie cuisine et salon

Un buffet qui relie cuisine et salon - Rénovation d'un T3 en T4
Un buffet qui relie cuisine et salon - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Le long de la cloison qui sépare la chambre parentale du salon (ici, à droite), la cuisine se prolonge, par le biais d'un meuble blanc de faible largeur assorti à ceux installés dans l'ancienne entrée. Comme un ultime lien visuel entre les différents espaces de cette pièce à vivre.
"La limite n'est plus physique mais spatiale", explique Hortense Reynaud. En témoigne le plafond, dont la hauteur est plus basse à l'endroit où se trouvait l'ancienne cloison. En suivant l'éclairage encastré, l'on se dirige vers la suite parentale, discrètement intégrée...
Un buffet qui relie cuisine et salon

Une chambre parentale ouverte mais discrète

Une chambre parentale ouverte mais discrète - Rénovation d'un T3 en T4
Une chambre parentale ouverte mais discrète - Rénovation d'un T3 en T4 © Agence Demont Reynaud /PPil
Cachée dans l'alcôve, la chambre parentale a été aménagée dans un espace de 9 m². L'on en aperçoit l'entrée, ici à gauche.
Aussi discrète que la pièce elle-même, une porte coulissante permet de fermer la suite parentale. Mais il est tout aussi intéressant de profiter de la lumière provenant de sa fenêtre pour éclairer encore un peu plus la pièce à vivre. "La porte coulissante permet surtout d'avoir une meilleure amplitude visuelle à partir du salon" nous précise Hortense Reynaud.
Une chambre parentale ouverte mais discrète
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic