L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Par C. Chahi Bechkri
,
le 14 novembre 2013
Arriver à obtenir avec une seule et même réalisation les trois labels les plus exigeants en matière de performances thermiques. Le maître d'œuvre Vincent Kempf a réussi à relever le défi : une première européenne ! Retour sur cet ambitieux projet qui a vu le jour près de Strasbourg.
Si l'on devait noter sur dix ou sur vingt la réalisation du maître d'œuvre Vincent Kempf, fondateur de l'agence de maîtrise d'œuvre K.M.O, il ne fait pas de doute qu'elle obtiendrait une très bonne note. Avec des besoins en chauffage estimés à 12 kWh/m2/an, elle est en effet à la pointe de l'efficacité énergétique.
Depuis le système constructif, jusqu'à l'architecture de la maison, en passant par l'orientation sur le terrain et le choix des équipements et des matériaux, tout a été pensé pour rendre l'enveloppe de la maison parfaitement étanche. De quoi lui permettre d'être complètement autonome sur le plan énergétique. "Les bâtiments passifs sont tellement performants qu'ils arrivent à être agréables à vivre sans chauffage", commente Vincent Kempf, bien placé pour le savoir pour avoir suivi une formation consacrée aux maisons passives.

Conforme aux exigences de trois labels

En combinant une conception bioclimatique à des matériaux performants et en veillant à une mise en œuvre extrêmement soignée, Vincent Kempf a réussi à faire atteindre à la maison des performances thermiques inégalées. Une excellence attestée par l'obtention des trois labels de référence dans le domaine : le Passivhaus (Allemagne), le MINERGIE-P® et le BBC-Effinergie.
Aucune réalisation n'ayant jusqu'ici cumulé les trois labels de certification en Europe, la construction, une maison de 156 m2 construite en Alsace, au nord de Strasbourg, fait non seulement la fierté de son concepteur, Vincent Kempf, mais suscite aussi de nombreuses questions. Quelles astuces et techniques ont été utilisées pour arriver à retenir la chaleur ? Quel complexe isolant a été mis en œuvre ? Combien de temps a duré le chantier ?
Toutes les réponses en pages suivantes....
Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Conception bioclimatique - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Conception bioclimatique - Maison Europassive
Conception bioclimatique - Maison Europassive © Photo Dalgo
Pour arriver à d'aussi bons résultats, Vincent Kempf s'est en premier lieu appuyé sur une conception bioclimatique. La maison a été orientée plein sud et agrémentée d'une grande façade vitrée de manière à ce que les pièces à vivre puissent profiter d'une bonne lumière et de la chaleur des rayons du soleil. "Le premier objectif était de capter la chaleur, le deuxième de la conserver avec, d'une part une bonne étanchéité à l'air et, d'autre part, des isolants performants ; et le troisième de la distribuer aux différentes pièces de la maison afin qu'elle profite également aux chambres, installées en retrait de la façade sud", explique l'architecte.
Conception bioclimatique - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Surface vitrée optimisée

Surface vitrée optimisée - Maison Europassive
Surface vitrée optimisée - Maison Europassive © Agence K.M.O
Le nombre de m2 de surface vitrée a fait l'objet d'un savant calcul. "Pour profiter au mieux des apports solaires, il a fallu réfléchir à la taille de chaque ouverture", précise Vincent Kempf. Par ailleurs, afin de garantir la chauffe de la maison sans toutefois la surcharger en chaleur, un triple vitrage très haute performance a été utilisé. "L'objectif est d'avoir un coefficient de transmission thermique de 0,6 W/m2K et un facteur solaire de 60%", indique l'architecte.
Surface vitrée optimisée

Maison sur pilotis

Maison sur pilotis - Maison Europassive
Maison sur pilotis - Maison Europassive © Agence K.M.O
Pour permettre à la chaleur accumulée de rester dans la maison, Vincent Kempf a fait la chasse aux fuites d'air et, parallèlement, s'est efforcé de limiter les ponts thermiques. Parmi les dispositifs les plus ingénieux mis en place : des pilotis qui servent de socle à la maison.
"Grâce à eux, la maison est non seulement bien stable mais, en plus, elle est isolée du terrain", informe-t-il. "Le système permet de réduire la surface du pont thermique à 0,64 m2, soit 180 fois moins de surface de contact".
Maison sur pilotis

Chasse aux ponts thermiques

Chasse aux ponts thermiques - Maison Europassive
Chasse aux ponts thermiques - Maison Europassive © Agence K.M.O
Vincent Kempf aurait pu s'arrêter là mais, c'était sans compter son souci du détail et son extrême prudence. Il a ajouté un degré de protection supplémentaire en plaçant des platines métalliques au-dessus de chaque piloti. "Ainsi, résume-t-il, les pilotis font tampon entre le terrain et la maison et les platines entre les pilotis et la maison".
Chasse aux ponts thermiques

Astuces secrètes - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Astuces secrètes - Maison Europassive
Astuces secrètes - Maison Europassive © Agence K.M.O
Toujours dans la perspective de supprimer les ponts thermiques, l'architecte dit également avoir accentué les efforts autour des fluides circulant dans les soubassements de la maison. "On a inventé de petites solutions pour les rendre non conducteurs", confie-t-il sans toutefois vouloir en dire plus...
Astuces secrètes - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Vigilance accrue autour des fenêtres

Vigilance accrue autour des fenêtres - Maison Europassive
Vigilance accrue autour des fenêtres - Maison Europassive © Agence K.M.O
Les fenêtres, autres points particulièrement sensibles de l'habitation, ont elles aussi fait l'objet d'une vigilance accrue. Des joints de compression haute performance ont notamment été installés entre les parties fixes et mobiles de manière à minimiser les infiltrations d'air.
Vigilance accrue autour des fenêtres

Ossature bois - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Ossature bois - Maison Europassive
Ossature bois - Maison Europassive © Agence K.M.O
Sur le plan constructif, l'architecte n'a pas hésité longtemps. Il a opté pour de l'ossature bois. "Le bois offre une grande robustesse et il est de loin le matériau qui présente les meilleures performances sur le plan thermique", argumente-t-il.
Autre avantage mis en avant par Vincent Kempf : sa rapidité de mise en œuvre. Grâce à la préfabrication des éléments en atelier, la maison aura été édifiée dans un délai de 5 semaines, un délai très court étant donnée la superficie de la maison : 156 m2.
Ossature bois - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Ouate de cellulose en guise de garnissage

Ouate de cellulose en guise de garnissage - Maison Europassive
Ouate de cellulose en guise de garnissage - Maison Europassive © Agence K.M.O
Les murs ont été garnis de ouate de cellulose, isolant sélectionné pour sa bonne capacité de déphasage, autrement dit pour sa capacité à accumuler la chaleur et le froid et à les restituer pour ajuster au mieux la température ambiante.
Ouate de cellulose en guise de garnissage

Un nom déposé

Un nom déposé - Maison Europassive
Un nom déposé - Maison Europassive © Agence K.M.O
Du point de vue architectural, l'architecte a opté pour une forme ultra-compacte, permettant de limiter les prises au vent. Aucune fantaisie architecturale ni fioriture : la maison est dépouillée, un peu trop d'ailleurs aux goûts de certains...
Un nom déposé

Maison ultra-compacte

Maison ultra-compacte - Maison Europassive
Maison ultra-compacte - Maison Europassive © Agence K.M.O
Pour la distinguer des autres maisons passives, l'architecte a baptisé sa réalisation "la maison Europassive®", un nom déposé pour protéger son concept. Rendu public au début du mois de novembre, ce projet fait en effet d'ores et déjà de nombreux émules. D'ailleurs, l'agence K.M.O travaille déjà à l'élaboration de deux autres maisons suivant le même principe et a même été contactée pour un projet de rénovation.
A noter que la maison est équipée de brise-soleil : ils permettent de se protéger des rayons du soleil sans se couper de la lumière ni de la vue.
Maison ultra-compacte

De l'importance de la VMC double flux

De l'importance de la VMC double flux - Maison Europassive
De l'importance de la VMC double flux - Maison Europassive © Agence K.M.O
Les bonnes performantes de la maison s'expliquent aussi par l'ajout d'équipements performants. Puits canadien, ballon solaire reliés à des panneaux photovoltaïques, VMC double flux.... Ils se combinent les uns avec les autres pour offrir aux occupants le meilleur confort possible.
L'architecte insiste sur l'importance de la VMC double flux : "elle assure une bonne répartition de la chaleur dans toute la maison. Grâce à elle, il n'y a pas d'écarts de température entre les pièces". Pour que toutes bénéficient d'une température agréable, des plans extrêmement précis des réseaux de ventilation étage par étage ont d'ailleurs été élaborés (voir ci-contre). Ils permettent de voir que chaque pièce bénéficie de sa propre bouche d'aération.
De l'importance de la VMC double flux

Performances prouvées - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Photio  Dalgo
Photio Dalgo © Photio Dalgo
Avec une facture énergétique qui s'élève à seulement 300/350 € par an contre 1.200/1.300 € en moyenne dans les maisons traditionnelles, toutes énergies confondues, le propriétaire de la maison a lui aussi de nombreux motifs de satisfaction.
Il a d'ailleurs pu constater les performances de sa maison puisque cet été, alors qu'il faisait près de 35°C à l'extérieur, la température à l'intérieur du logement n'est pas montée au-delà de 24°C.
Concernant le coût de revient d'une telle maison, l'architecte est, quant à lui, limpide sur le sujet : "oui, la maison requiert 25% d'investissement en plus que pour une maison traditionnelle", confesse-t-il. "Mais, ce chiffre est à mettre en perspective avec la faible consommation énergétique du logement. Selon nos calculs, le surcoût de la construction peut être amorti en 16 ans".
Performances prouvées - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Fiche technique - Une maison passive qui vise l'excellence thermique

Fiche technique  - Maison Europassive
Fiche technique - Maison Europassive © Agence K.M.O
Fiche technique :
Lieu : Commune au nord de Strasbourg (Alsace)
Maître d'œuvre : Vincent Kempf (Agence K.M.O)
Surface : 156 m²
Durée du chantier : 6 mois
Nombre de m² de vitrage installé : 43,55 m²
Besoin en chauffage : 12 kWh/m²/an, soit 1872 kWh/an
Consommation énergétique estimée : 350 €/an
(Ci-contre le plan du rez-de-chaussée)
Fiche technique - Une maison passive qui vise l'excellence thermique
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic