L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Bien choisir son prêt dédié aux économies d'énergie

Par M.D.
,
le 11 juillet 2007
eco conparateur ademe
eco conparateur ademe © Ademe
Dès janvier 2008, des prêts spéciaux permettront de financer les travaux visant à réduire sa facture énergétique. L'Ademe vient de mettre en place un comparateur pour aider le consommateur à déterminer les prêts réellement intéressants. Décryptage.
Les prêts destinés à financer les travaux d'économie d'énergie se sont multipliés au cours des derniers mois : on en recense actuellement plus de 60. Ils font suite à un arrêté pris en février, qui obligera dès janvier 2008 les banques à transformer le Codévi en Livret de développement durable (LDD). L'Ademe (Agence pour l'environnement et la maîtrise de l'énergie), en partenariat avec Testé pour vous, un spécialiste de la comparaison des produits financiers, vient donc de mettre en place un comparateur de ces différents prêts bancaires.
Disponible sur le site Internet de l'Ademe, cet éco-comparateur est basé sur quatre critères : le taux effectif global, le rapport entre le montant et la durée, la souplesse du prêt (report et différé d'échéance par exemple), et l'étendue des dépenses éligibles (isolation des combles, chauffe-eaux solaire, etc). A chacun de ces critères est attribué un coefficient plus ou moins élevé en fonction de son importance. Le comparateur distingue les prêts visant à améliorer la performance énergétique des logements de ceux aidant à réaliser des travaux uniquement à l'occasion d'un achat.
Verdict : sur les 59 prêts passés à la loupe, seuls 6 sont jugés «bons», la majorité de ces prêts étant jugés «moyens» et certains «insuffisants». C'est la Banque Populaire et le Crédit Mutuel qui arrivent au rang de bons élèves.
A partir du 1er janvier 2008, les banques devront allouer au moins 2% des sommes collectés au LDD, ce qui correspond à un volume de prêts de 1,2 milliard d'euros. Le montant peut aller jusqu'à 50.000 euros, même si les prêts sont plafonnés dans leur grande majorité à 21.500 euros. Rappelons que depuis 2005, l'Etat accorde un crédit d'impôt en cas de travaux écologiques jusqu'à 16.000 euros.
Retrouvez l'éco-comparateur sur le site de l'Ademe
Bien choisir son prêt dédié aux économies d'énergie
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic