L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des correcteurs acoustiques en coton recyclé

Par G.N.
,
le 14 mars 2013
Métisse [eko] baffle
Métisse [eko] baffle © Le Relais
Après l'isolation thermique, Le Relais Métisse s'attaque au marché de l'acoustique grâce aux bonnes performances de leur matériau issu de coton recyclé. Alexandre Obert, le directeur des ventes de la société, nous explique les avantages techniques de la solution [eko] Baffle.
"Nous avons décelé, dans notre laboratoire, que le produit Métisse avait d'excellentes performances en termes de correction acoustique", explique Alexandre Obert, directeur des ventes pour Le Relais, une émanation d'Emmaüs. "Le produit, positionné dans un sac en coton, corrige le son pour les salles de spectacle, les salles de réception, les ERP...". Car le coton se comporte comme un piège à sons et permet d'éviter les effets d'écho produits par la réverbération sur les murs et plafonds. D'où une meilleure audition et une qualité d'écoute accrue.
"Le Métisse [eko] Baffle est le premier produit de ce type à être écologique par nature", souligne Alexandre Obert. "Les produits équivalents sont en laine de roche ou en mélamine, des matières non renouvelables ou qui font appel à la chimie". La composition du produit Métisse - imputrescible - est donc sans impact pour l'Homme et l'environnement, avec zéro émission de COV. L'isolant acoustique en coton présente également d'autres caractéristiques intéressantes, notamment en termes de résistance au feu : classé en catégorie M1 (NFP 92-501), le baffle ignifugé peut ainsi être placé dans tous les bâtiments, y compris les écoles où la réglementation est drastique.

Des coussins suspendus

Métisse [eko] baffle
Métisse [eko] baffle © Le Relais
  D'un point de vue acoustique, l'absorbeur de sons présente un coefficient d'absorption de haut niveau, avec un αw=0,95 (ISO 11654) signifiant que le baffle absorbe 95 % des sons, principalement dans les basses fréquences (inférieures à 250 Hz) mais également dans les moyennes et hautes fréquences (de 250 à 4.000 Hz). "Les baffles réduisent le temps de réverbération et une méthode de calcul permet d'obtenir le nombre nécessaire pour une écoute optimale", détaille le directeur des ventes. Plusieurs facteurs influent sur l'acoustique d'un lieu, dont son volume et la présence de matériaux denses qui réverbèrent les sons.
La mise en œuvre de l'[eko] Baffle s'avère relativement simple, avec une suspension de ces espèces de coussins de 1,20 mètre de long au plafond, par de simples systèmes de câbles de suspension reliés à un tube métallique glissé dans la partie supérieure du produit. "La densité du coton recyclé est plus importante dans le baffle que dans le Métisse isolant thermique : 45 kg/m3 au lieu de 25. Mais le [eko] Baffle reste léger avec seulement 1,7 kg !", précise Alexandre Obert. "Il est juste important de ne pas les coller contre des murs afin de bénéficier des deux faces d'absorption, faute de quoi, il faut multiplier leur nombre dans la salle".

Recherche & Développement

Le Relais, qui n'entend pas en rester là, poursuit par ailleurs ses recherches afin de développer d'autres solutions techniques. "On peut imaginer des dalles de faux plafond où le coton recyclé serait collé sur des plaques rigides de coton compressé", expose le responsable. "Le matériau offre de nombreux débouchés, outre le bâtiment, nous travaillons également avec la matelasserie, l'automobile ou avec l'industrie du plastique afin d'intégrer du coton qui le rendrait moins cassant et plus souple". On n'a donc pas fini d'entendre parler du Métisse.
Pour en savoir plus sur l'isolant à base de vieux vêtements conçu par Le Relais, découvrez notre article dédié.
Des correcteurs acoustiques en coton recyclé
Nous vous recommandons

Des chambres d'hôte dignes d'un hôtel de luxe, et à l'empreinte environnementale réduite, pensées pour offrir un confort optimal.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic