L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Par G.N.
,
le 28 novembre 2012
C'est un projet particulier qui est cours de finition à Chaveyriat (Ain) : un ensemble de logements bioclimatiques à vocation intergénérationnelle, permettant d'accueillir à la fois des personnes âgées et des jeunes actifs autour d'un jardin partagé. Une initiative voulue par Jérôme Triquet, le maître d'ouvrage propriétaire du terrain. Explications.
Jérôme Triquet disposait d'un terrain constructible situé au centre du petit village de Chaveyriat, entre Bourg-en-Bresse et Mâcon : "Il s'agit d'une zone rurale. Après quelques échanges avec le maire, nous avons convenu qu'il y avait besoin de logements pour des personnes âgées qui avaient vécu et travaillé là toute leur vie, à l'image de mes parents", nous explique l'initiateur du projet. Rapidement, quatre objectifs émergent : créer les conditions d'une mixité générationnelle, pour maintenir les seniors sur leur lieu de vie, tout en proposant des services d'aide à la personne ; alléger le budget logement des résidents ; concevoir des bâtiments respectueux de l'environnement ; et enfin, faire de cette opération un outil pédagogique et un démonstrateur.
"La Tisanerie" se présente donc comme un ensemble de trois bâtiments, plus un corps de ferme qui abritera le réfectoire et une salle de loisirs, implantés sur un terrain de 4.000 m². En tout, 11 logements seront créés, dont trois dans le premier bâtiment sorti de terre (les deux autres suivront dans une 2e phase ultérieure). "Les études ont été lancées en septembre 2007 avec l'architecte", explique Jérôme Triquet. Les bâtiments seront conçus suivant les principes de la bioclimatique avec une orientation nord-sud, 60 % de surfaces vitrées exposées au sud, protection solaire et végétalisation.
Afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de faire des enjeux environnementaux un moyen de répondre aux objectifs économiques du projet, il s'oriente vers une structure mixte 50 % béton banché, 50 % bois. "Les bâtiments, semi-enterrés, emmagasineront ainsi la chaleur et permettront un déphasage thermique grâce à la masse du béton. Et ce matériau est relativement moins onéreux", poursuit le porteur du projet. Afin d'obtenir le niveau de sobriété énergétique requis, l'isolation et l'étanchéité font l'objet d'une attention particulière.

Niveau élevé d'isolation et d'étanchéité à l'air

"L'ossature bois permet une conception plus souple, plus légère, et autorise une bonne gestion des ponts thermiques et de l'isolation. Les techniques utilisées ne sont pas particulièrement révolutionnaires mais nécessitent un ajustement minutieux", juge le maître d'ouvrage. Ainsi, les parties de béton banché sont isolées par l'extérieur (polystyrène), la structure bois au moyen de fibre de bois, de panneaux OSB et de ouate de cellulose. La couverture en zinc est également isolée grâce à ce matériau. Aucun détail n'est oublié : ouvrants certifiés passifs, traitement des ponts thermiques, adhésif haute performance dans les liaisons, etc. Des tests d'étanchéité donnent des résultats satisfaisants : 0,3 volume/heure à 50 Pa soit la moitié de la valeur minimale requise !
Lire la suite de l'article en page suivante.
La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Objectif : l'autonomie énergétique

Tisanerie
Tisanerie © SCI Tisanerie
Du côté de l'énergie, les trois bâtiments de logements n'auront pas de chauffage conventionnel. Ils feront appel à une VMC double-flux thermodynamique. "Notre fournisseur original n'a pas été en mesure de nous livrer le système en temps voulu. Nous nous sommes donc tournés, en urgence, vers un autre fabricant pouvant assurer l'autonomie énergétique du bâtiment. Mais la machine, de forme et de dimensions différentes a nécessité une reconfiguration et donc, un arrêt du chantier. Du coup, nous avons pris du retard", se désole Jérôme Triquet.
Le système est complété par une installation photovoltaïque sur le toit : 36 modules d'une puissance totale de 4.320 kWc permettront d'alimenter les habitations et même de revendre du courant à EDF. Mais, là encore, le maître d'ouvrage s'est heurté à des difficultés. "Nous sommes tombé sous le coup du moratoire de 2010, avec une chute du prix d'achat. Et il est compliqué de se faire connecter. En gros, il faut deux ans entre le moment où on paie ses modules et le moment où l'on commence à produire... Ce n'est pas un très bon retour sur investissement !"
Mais Jérôme Triquet n'est pas homme à baisser les bras. Et le projet se poursuit, avec la fin de la première phase au printemps 2013. Le coût de l'opération, aidée par l'Ademe et la région Rhône-Alpes à hauteur de 15.750 € (50 €/m²) permettra d'obtenir des logements éco-conçus au prix du marché : 2.000 €/m² (y compris VRD mais hors foncier). La reproductibilité du bâtiment était l'une des conditions d'obtention de ces aides suite à l'appel à projets Prébat 2009. Des professionnels et collectivités sont donc venus visiter le chantier qui devrait passer en phase 2 au cours de 2013.

Fiche technique :

Terrain de 4.000 m²
1.000 m² SHON (trois bâtiments de 315 m²)
11 logements en trois bâtiments ;
2.000 €/m²
Maître d'ouvrage : Jérôme Triquet
Entreprises intervenantes : BEAL (menuiserie bois), B.E.R. (plomberie sanitaire), Berthet (maçonnerie), Brevet (électricité, ventilation), Charrion (couverture photovoltaïque), Favre (menuiserie métallique), LB Charpente (ossature bois), Ordulu (plâtrerie, cloisons), Drexel & Weiss (VMC double flux)
Autres intervenants : Apave (bureau de contrôle et SPS), D.T.M. (tests de perméabilité à l'air)
Financements : Région Rhône-Alpes, Ademe, Crédit Agricole Centre Est, Crédit Foncier de France
Bailleur social : Ain Habitat
Objectif : l'autonomie énergétique

Implantation - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Implantation - La Tisanerie
Implantation - La Tisanerie © SCI Tisanerie
Le projet est situé au coeur du village de Chaveyriat dans l'Ain. Il doit permettre de maintenir sur place des personnes âgées, là où elles ont toujours vécu tout en leur proposant des services d'aides (salle commune, jardin partagé).
Implantation - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Plan masse - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Plan masse - La Tisanerie
Plan masse - La Tisanerie © SCI Tisanerie
La Tisanerie comportera trois bâtiments (soit 11 logements en tout), construits en deux phases, et un corps de ferme rénové. Le verger sera conservé.
Plan masse - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Plan masse R+1

Plan masse R+1 - La Tisanerie
Plan masse R+1 - La Tisanerie © SCI Tisanerie
Le plan du premier niveau d'un bâtiment de la Tisanerie fait apparaître l'attention portée à l'accessibilité des personnes âgées. En moyenne, sur les 3 ou 4 logements d'un bâtiment, un sera occupé par un jeune actif ou par un couple, les autres l'étant pas des seniors. C'est la bailleur social Ain Habitat qui sera chargé de trouver les candidats.
Plan masse R+1

Coupe - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Coupe - La Tisanerie
Coupe - La Tisanerie © SCI Tisanerie
La structure mixte du bâtiment : béton banché (50 %) et bois (50 %). Une solution technique permettant d'apporter de l'inertie thermique à l'édifice tout en maintenant un coût modéré.
Coupe - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Isolation extérieure - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Isolation extérieure - La Tisanerie
Isolation extérieure - La Tisanerie © SCI Tisanerie
Les murs de béton banché semi-enterrés sont isolés par l'extérieur grâce à une épaisseur de polystyrène.
Isolation extérieure - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Isolation intérieure - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Isolation intérieure - La Tisanerie
Isolation intérieure - La Tisanerie © SCI Tisanerie
L'isolation intérieure est assurée par un ensemble de fibres de bois, de ouate de cellulose et de panneaux OSB. Les porteurs du projet ne souhaitaient pas utiliser des laines minérales.
Isolation intérieure - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Ossature mixte - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Ossature mixte - La Tisanerie
Ossature mixte - La Tisanerie © SCI Tisanerie
L'ossature mise en place par grutage, sous la neige, en trois jours.
Ossature mixte - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Etanchéité - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique

Etanchéité - La Tisanerie
Etanchéité - La Tisanerie © SCI Tisanerie
L'étanchéité à fait l'objet d'un soin particulier. Des tests d'infiltrométrie ont révélé que la performance surpassait largement les demandes de la norme passive : 0,3 volume/heure à 50 Pascal.
Etanchéité - La Tisanerie : un projet intergénérationnel écologique et économique
Nous vous recommandons

Les beaux jours seront bientôt là et vous savez que votre envie d'aller piquer une tête sera irrépressible. C'est le moment de concrétiser votre envie de piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic