L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Logement social et bas carbone : des exemples récompensés

Par Pauline Polgar
,
le 23 septembre 2010
Dans l'élaboration de la ville durable de demain, le logement social est l'un des enjeux majeurs du secteur, qui touche autant le neuf que la rénovation. Le concours Architecture bas carbone, organisé par EDF, le met à l'honneur, dans son édition 2010. Découvrez les projets lauréats.
"Tous les projets présentés à ce concours le prouvent : on sait faire du BBC avec de l'électricité pour énergie. Du moins, on sait concevoir de tels bâtiments. Les construire et les financer, c'est une autre affaire..." Françoise-Hélène Jourda, architecte pionnière dans le domaine du développement durable, membre du jury de la troisième édition du Concours Architecture Bas Carbone organisé par EDF, n'a pas perdu de sa fougue et ne s'encombre pas d'un quelconque droit de réserve. Car, ce qui lui tient à cœur, c'est de promouvoir l'architecture durable, d'aller chercher, là où il le faut, les moyens de rechercher, d'avancer, de pousser les architectes à penser autrement, de leur montrer l'étendue des possibles et, avec eux, d'entraîner les maîtres d'ouvrage dans leur sillage.
Françoise-Hélène Jourda, le 21 septembre 2010.
Concours EDF Bas Carbone 2010 © PP - MAP
Françoise-Hélène Jourda, le 21 septembre 2010.
 "Un challenge particulièrement intéressant et surtout, essentiel", F.H. Jourda
Et aborder ce concours qui récompense, cette année, des projets de logements sociaux, est un véritable défi, tant les préoccupations sociales et environnementales sont au cœur de notre société. "Le concours est difficile, reconnaît Françoise-Hélène Jourda, lors de la présentation à a presse des lauréats, Atteindre la basse consommation aujourd'hui, c'est facile, mais avec l'électricité - au coefficient élevé, 2,50 et plus - cela oblige à être encore plus drastiquement à la recherche d'économies d'énergie, de performance énergétique", pour obtenir un bâtiment bas carbone. "Le challenge est particulièrement intéressant et surtout, essentiel." Et d'ajouter, "Faire du BBC aujourd'hui, c'est courant, cela demande certes un budget supplémentaire, mais cela n'est pas compliqué en soi. Utiliser l'électricité, c'est alors atteindre le BTBC, bâtiment très basse consommation." Le concours a été ainsi l'occasion pour les membres du jury d'un débat "vivant", raconte l'architecte autour, notamment, de l'urgence de la rénovation énergétique aujourd'hui et de la place de l'écriture architecturale dans ce mouvement.
D'écriture architecturale, il en est d'ailleurs question dans les projets lauréats de cette édition 2010. Mais pas seulement. Dans la construction ou la rénovation énergétique du logement social, le bailleur social, l'architecte et le bureau d'études doivent travailler main dans la main : le concours récompense donc des équipes.
Trois lauréats dans les 8 sélectionnés sur les 180 dossiers de candidatures
Le projet lauréat dans le neuf, Le Candide, mené par l'architecte Bruno Rollet (avec EDPC/MEBI), montre d'ailleurs le plus bel exemple de cette collaboration. "Nous avons remporté ce projet à la Cité Balzac de Vitry en janvier dernier. Grâce au concours Bas Carbone d'EDF - commencé après, ndlr - nous avons recherché d'autres pistes, d'autres propositions techniques et architecturales pour atteindre le bas carbone, aller plus loin... et le maître d'ouvrage
Les trois architectes lauréats - Ingrid Taillandier, un membre de Tryptique architecture et Bruno Rollet - présentent leur projet.
Concours EDF Bas carbone © PP-MAP
Les trois architectes lauréats - Ingrid Taillandier, un membre de Tryptique architecture et Bruno Rollet - présentent leur projet.
 nous a suivi et nous suit aujourd'hui dans ce sens."
Le projet initial présenté se voit ainsi amélioré, "tout en respectant l'objectif de rester autour de 1.700€/m2 de SHON." Et de poursuivre : " Pour nous, le thème du logement social, c'est aussi beaucoup d'humanité". Quant au maître d'ouvrage, Marc Meunier, il aurait évoqué auprès de l'architecte avec ce projet, "un tournant dans sa carrière", dans la manière de faire son métier.
En rénovation, l'agence ITAR, d'Ingrid Taillendier (avec Franck Boutté consultants), remporte le prix pour un projet à la portée tout aussi essentielle actuellement, puisqu'il touche à la rénovation des grands ensembles, barres ou tours : La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps. Un sujet porteur d'enjeux tant sociaux et politiques, qu'urbains et architecturaux. Re-connection sociale de l'ensemble, transformation de l'image de la tour par la pose de loggias... le projet est riche et n'oublie pas d'impliquer l'usager de la tour lui-même, l'habitant, qui voit son logement revaloriser. Pour cette tour, l'architecte n'a été, en fait, que mandatée pour une réhabilitation simple de l'aménagement intérieur de certains espaces, mais le concours lui a permis de penser le projet plus loin. Et sur le terrain, la démarche fait son chemin et reçoit de nombreux échos positifs, même s'il reste la question des financements.
Enfin, le troisième projet lauréat - un immeuble implanté dans le vingtième arrondissement parisien - est celui de l'Agence Tryptique, qui obtient une mention spéciale "Innovation". Un concours initialement perdu, mais qui trouve ici toute la reconnaissance qu'il mérite.
Remise des prix le 29 septembre, au Congrès de l'USH
Le Concours semble avoir trouvé dans ce thème du logement social et ce jury, une nouvelle maturité. Cédric Lewandowski, directeur Collectivités EDF, confirme d'ailleurs que ces derniers seront normalement conservés pour l'année prochaine. Tout un symbole, les lauréats 2010 recevront officiellement leur prix le 29 septembre prochain, lors du Congrès de l'Union Sociale pour l'Habitat, à Strasbourg.
Découvrez les maquettes ou les perspectives des projets lauréats, en cliquant sur suivant.
Logement social et bas carbone : des exemples récompensés

Le Candide à Vitry-sur-Seine - lauréat catégorie "Habitat Neuf"

Le Candide - Bruno Rollet Architecte, EPDC/MEBI
Le Candide - Bruno Rollet Architecte, EPDC/MEBI © Le Candide - Bruno Rollet Architecte, EPDC/MEBI
Équipe de maîtrise d'oeuvre : Bruno Rollet architecte, BET EPDC / MEBI Maîtrise d'ouvrage : OPH de Vitry-sur-Seine Programme : 29 logements Surface SHON : 2.629 m² En cours de réalisation
"Dans le quartier Balzac, à Vitry-sur-Seine, habitat collectif, individuel et bâtiments industriels se côtoient. Pour retrouver une échelle plus humaine et plus juste, il faut se réapproprier le territoire. 'Je souhaite que cet immeuble conçu comme 'un extrait de
nature' instaure d'autres rapports avec l'autour et provoque une
rupture avec ces géométries d'angles droits vifs et répétitifs', déclare l'architecte. On y trouve donc des angles arrondis, des balcons courbes, une forme douce pour capter la lumière, en opposition avec les angles tranchants actuels."

Performances énergétiques et environnementales

Niveau de performance : BBC Effinergie
Émissions gaz à effet de serre (EGES) : 2,16 kgCO2/m² SHON.an
Consommation énergétique : 51,52 kWhep/m² SHON.an
Prix de revient au m2 hors foncier et VRD : 1.896 euros/m²
Le Candide à Vitry-sur-Seine - lauréat catégorie "Habitat Neuf"

Le Candide à Vitry-sur-Seine - lauréat catégorie "Habitat Neuf"

Le Candide - Bruno Rollet Architecte
Le Candide - Bruno Rollet Architecte © Le Candide - Bruno Rollet Architecte
Équipe de maîtrise d'oeuvre : Bruno Rollet architecte, BET EPDC / MEBI Maîtrise d'ouvrage : OPH de Vitry-sur-Seine
Principales solutions proposées pour un bâtiment bas carbone
Récupération des eaux ; choix d'essences végétales locales ; chauffage du bâtiment, par l'intermédiaire d'une pompe à chaleur dans la nappe phréatique ; présence de lucioles photovoltaïques ; fenêtres d'angle : double exposition pour plus de lumière naturelle ; l'arrosage du potager et des jardins, par le pompage de l'eau de pluie par une éolienne et le tourniquet des enfants sur la terrasse ; panneaux photovoltaïques sur la serre et en toiture qui compensent une partie de la consommation d'énergie des espaces communs intérieurs et extérieurs ; isolation faite par l'extérieur entre deux parois de briques, qui assurent la pérennité de l'enveloppe ; systèmes de comptage des consommations et affichage dans le hall ; éclairage des communs par détecteurs de présence sur interrupteur crépusculaire ; utilisation de la brique, du bois, du métal et des végétaux pour leurs performances thermiques hygrométriques et acoustiques ; ventilation basée sur le concept de l'effet "Venturi" et assistée par soufflage d'air.
Le Candide à Vitry-sur-Seine - lauréat catégorie "Habitat Neuf"

La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps (37) - lauréat catégorie "Rénovation"

La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps
La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps © Itar Architectures
Équipe de maîtrise d'oeuvre : Itar Architectures, Agence Franck Boutté Consultants - Spécialiste HQE, D'ici là Paysagistes, Forgue Economiste Maîtrise d'ouvrage : Val Touraine Habitat OPH Programme : réhabilitation d'une tour de 87 logements et ses abords Surface SHON : 7.599 m²
"L'enjeu est de proposer une nouvelle image du quartier à travers la revalorisation des tours transformant le désenchantement des habitants en plaisir d'habiter ce quartier", explique-t-on chez Itar. Autant qu'"apporter une 'haute qualité d'usage' autant qu'une 'haute qualité environnementale'".
"La forme découpée de ces tours démultiplie les angles et les orientations dans les logements tout en conservant l'avantage de la compacité, avec six appartements par étage en règle générale. La hauteur procure des vues attractives, notamment sur le cours sauvage du fleuve associant confort d'usage, performance thermique et image. Les logements sont prolongés sur l'extérieur, gagnant ainsi en fluidité et agrément. Ces améliorations typologiques s'accompagnent d'une customisation des paliers et d'une restructuration des halls d'entrée. Des éléments boisés rapportés en façade contribuent à mieux accorder les tours à leur nouvel environnement de verdure."
La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps (37) - lauréat catégorie "Rénovation"

La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps (37) - lauréat catégorie "Rénovation"

 Itar Architectures
Itar Architectures © Itar Architectures
Équipe de maîtrise d'oeuvre : Itar Architectures, Agence Franck Boutté Consultants - Spécialiste HQE, D'ici là Paysagistes, Forgue Economiste Maîtrise d'ouvrage : Val Touraine Habitat OPH
Performances énergétiques et environnementales
Niveau de performance : RT existant
Émissions gaz à effet de serre (EGES) : 2,56 kgCO2/m² SHON.an
Consommation énergétique : 69,9 kWhep/m² SHON.an
Prix de revient au m2 hors foncier et VRD : 330 euros/m²

Principales solutions proposées pour un bâtiment bas carbone

Choix du bois pour les balcons et les loggias ; approche bioclimatique, considérant masques, ensoleillement, vents... ; préfabrication des éléments : béton Ductal au sol, acier galvanisé pour la structure et lames de bois en parement ; régulation du chauffage par orientation, service de contrôle des consommations et information individuelle ; isolation par l'extérieur ; gestion des eaux pluviales à ciel ouvert.
La Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps (37) - lauréat catégorie "Rénovation"

Immeuble à Ménilmontant, Paris (20ème) - lauréat mention spéciale Innovation

Projet Triptyque
Projet Triptyque © Triptyque
Équipe de maîtrise d'oeuvre : atelier d'architecture Triptyque, Nidard et Raissi architectes Maîtrise d'ouvrage : SIEMP Programme : 19 logements + commerces Surface SHON : 1.801 m²
"Ce projet d'immeuble neuf original s'appuie sur deux figures essentielles : la lumière et l'air avec des orientations multiples, un éclairage naturel ou encore la ventilation naturelle. 'La recherche du maximum de lumière et du maximum d'air dirige notre projet. C'est notre leitmotiv. Ce qui lui donne forme et ce qui le rythme.', déclare un membre de l'atelier Tryptique. L'ensemble (...)est conçu autour d'une réflexion prospective sur l'enveloppe et l'utilisation technique et architecturale des différents flux hydrauliques, de la chaleur solaire et de la ventilation. Le bâtiment est sculpté par des découpes successives dans la masse et s'articule autour d'une cour intérieure lumineuse et végétalisée."

Performances énergétiques et environnementales

Niveau de performance : BBC Effinergie
Émissions gaz à effet de serre (EGES) : 1,46 kgCO2/m² SHON.an
Consommation énergétique : 46 kWhep/m² SHON.an
Prix de revient au m2 hors foncier et VRD : 1.844 euros/m²
Immeuble à Ménilmontant, Paris (20ème) - lauréat mention spéciale Innovation

Immeuble à Ménilmontant, Paris (20ème) - lauréat mention spéciale Innovation

atelier d'architecture Triptyque
atelier d'architecture Triptyque © Atelier d'architecture Triptyque
Équipe de maîtrise d'oeuvre : atelier d'architecture Triptyque, Nidard et Raissi architectes Maîtrise d'ouvrage : SIEMP
Principales solutions proposées pour un bâtiment bas carbone
Eau chaude sanitaire préchauffée par le serpentin des gardes-corps ; récupération des eaux pluviales et réutilisation pour l'arrosage et l'entretien ; isolation par l'extérieur ; PVC recyclé pour les sols ; peintures à faibles émissions en COV ; plancher bois-béton type lignadal ; Menuiseries bois-aluminium ; pièges à lumière.
Immeuble à Ménilmontant, Paris (20ème) - lauréat mention spéciale Innovation
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic