L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison performante, source de revenus

Par C. G.
,
le 14 février 2013
Contemporaine, en ossature bois et à énergie positive... La maison de l'architecte Jérôme Bernard, située dans les Alpes-Maritimes, interpelle au premier regard. Mieux, elle joue avec les contraintes de son implantation pour en tirer profit. Visite.
Saint-Vallier de Thiey, un village du moyen pays des Alpes-Maritimes accueille depuis deux ans une maison à l'architecture moderne, alliant de nombreux matériaux et procédés respectueux de l'environnement. L'idée de départ ? "Regrouper une habitation personnelle, un espace de travail et faire de cette maison, une vitrine pour d'éventuels clients", admet Jérôme Bernard, l'architecte des lieux.
Prônant une conception "écologique", ce maître d'œuvre s'est logiquement orienté vers un projet bioclimatique à énergie positive pour son cocon familial de 106 m2 habitables de plain-pied, comprenant trois chambres et deux salles de bains ainsi qu'un bureau (et 106 m2 en sous-sol). Mais voulant sortir des sentiers battus, il a opté pour une façade mêlant bois et enduit. Ce dernier étant induit par le site puisque le territoire oblige d'avoir une couverture en tuile et des enduits en façade. Une contrainte qui ne semble pas avoir gêné l'architecte, au contraire : "Si la maison est en ossature bois, je souhaitais un "mix" en façade pour créer un petit effet", confie-t-il.
Autre obstacle du projet : la pente du terrain qui descendait vers le nord. "Cette difficulté a été résolue en surélevant l'ensemble que l'on voulait de plain-pied et créer un sous-sol afin de capter un maximum de soleil et contrebalancer l'inclinaison", note l'architecte.

Des choix et du bon sens

Performante, l'habitation se caractérise par ses choix de matériaux : les murs sont en ossature bois sur-isolé en laine de bois, la toiture est en terre cuite avec une isolation fibre de bois, et un abri terrasse est couvert de panneaux solaires photovoltaïques. Réalisation bioclimatique oblige, une attention particulière a été portée sur les menuiseries avec du triple vitrages au nord et à l'est et du double au sud-ouest.
A cela s'ajoute la maîtrise du vent et de l'ensoleillement : "Les régions méditerranéennes ont des problèmes de surchauffe l'été, c'est pourquoi il faut contrôler les apports du soleil. Les capteurs en toiture de la terrasse produisent l'énergie, bien sûr, mais apportent également une protection solaire. En effet, le soleil reste bas en hiver et passe sous les capteurs pour chauffer l'habitat par le biais de ses vitrages orientés en majorité au sud", précise Jérôme Bernard.
En outre, l'été, les débords ne suffisent plus à l'ouest et à l'est ; des stores orientables ont donc été posés pour protéger la maison. Enfin, pour obtenir les résultats les plus probants, la ventilation s'appuie sur un puits provençal et une ventilation double flux avec échangeur thermique.

Une maison qui rapporte

Pour que la maison tienne toutes ses promesses en matière d'énergie, il faut souligner une gestion optimale de l'ensemble avec des appareils électroménagers peu gourmands et un comportement adéquat par les occupants. Et le contrat semble rempli par la petite famille puisque la facture de chauffage s'élève à seulement 50 euros par an. De plus, la maison rapporterait 1.700 euros par an (via EDF) aux heureux et vertueux propriétaires. Quant au coût du bien, il avoisine les 190.000 euros hors capteurs solaires et sans l'aménagement du sous-sol, prochaine étape du projet.
Découvrez les photos de la réalisation en pages suivantes.
Une maison performante, source de revenus

Vue générale - Une maison performante, source de revenus

Vue générale - archibionature
Vue générale - archibionature © archibionature
L'architecte Jerôme Bernard a conçu une maison à énergie positive. Celle-ci est à la fois sa propre habitation et son bureau.
Vue générale - Une maison performante, source de revenus

Vue sur le puits canadien

Vue sur le puits canadien - archibionature
Vue sur le puits canadien - archibionature © archibionature
La maison dispose d'un puits provençal et d'une ventilation double flux avec échangeur thermique.
Vue sur le puits canadien

Vue sous la neige

vue sous la neige
vue sous la neige © archibionature
L'architecture du projet mêle en façade un enduit et du bois.
Vue sous la neige

Maison en chantier

Chantier
Chantier © archibionature
"Le site naturel était aussi contraignant : la pente du terrain descendait vers le nord, ce qui n'est jamais l'idéal en architecture bioclimatique où on se ferme voire on s'enterre au nord pour s'ouvrir au sud et bénéficier des apports solaires. Cette difficulté a été résolue en surélevant le projet que l'on voulait de plain-pied et créée un sous-sol, afin de capter un maximum de soleil et contrebalancer la pente", explique l'architecte.
Maison en chantier

Maison en chantier : l'ossature bois

ossature
ossature © archibionature
Murs : ossature bois sur-isolé laine de bois - enduit extérieur chaux et silicate
Maison en chantier : l'ossature bois

Test étanchéité - Une maison performante, source de revenus

test étanchéité
test étanchéité © archibionature
Un test a été effectué en cours de travaux en mettant la maison en surpression.
Test étanchéité - Une maison performante, source de revenus

Salon - Une maison performante, source de revenus

salon
salon © archibionature
L'architecte souhaitait de nombreuses ouvertures afin de profiter de l'éclairage naturel.
Salon - Une maison performante, source de revenus

Maison baignée de soleil

vue salon soleil
vue salon soleil © archibionature
Maison baignée de soleil

Cuisine - Une maison performante, source de revenus

cuisine
cuisine © archibionature
La cuisine est ouverte sur le salon.
Cuisine - Une maison performante, source de revenus

Ambiance - Une maison performante, source de revenus

ambiance
ambiance © archibionature
Ambiance - Une maison performante, source de revenus
Nous vous recommandons

Découvrez cette résidence norvégienne secondaire recourant à un procédé original : le bois utilisé est chauffé avec de l'alcool furfurylique afin de renforcer sa solidité et sa durabilité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic