L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Calfeutrer ses fenêtres

le 26 octobre 2011
Calfeutrer ses fenêtres
Calfeutrer ses fenêtres © Martial Penicaud
Lorsque les ouvertures d'une habitation, portes et fenêtres, laissent entrer de nombreux courants d'air, il est grand temps de songer à les calfeutrer. Découvrez les différentes solutions qui s'offrent à vous...
Préparation de la fenêtre
Commencer par bien nettoyer, avec un produit récurant et une éponge, toutes les parties de la fenêtre à isoler. Insister particulièrement sur le dormant de la fenêtre, partie sur laquelle viendra se fixer le joint. Si l'ancienne couche de peinture s'écaille, la gratter avec une brosse métallique. Le dormant doit être propre et lisse.
Joints en mousse
Les joints en mousse sont autocollants, ils se posent facilement et se présentent sous forme de rouleaux de différentes largeurs.
Appliquer le joint contre le dormant, en retirant la pellicule protectrice de la face adhésive au fur et à mesure. Appuyer fortement lors de l'installation, de telle sorte qu'il ne puisse plus bouger. Faites ainsi le tour complet de la fenêtre, en coupant dans chaque angle avec un cutter le joint à ras, pour reprendre ensuite sur la largeur ou la longueur suivante.
Joints au silicone
Les joints au silicone, qui protègent de l'air mais également de l'eau, s'appliquent au pistolet. Très efficaces, ils ont le gros avantage de s'immiscer dans le moindre recoin. Ils conviennent très bien aux anciennes menuiseries ou à celles qui sont très irrégulières ou abîmées.

Joints métalliques

Les joints métalliques protègent très efficacement des courants d'air et ont une longue durée de vie. En acier inoxydable, ils sont flexibles. Il faut clouer la partie fixe du joint sur la fenêtre avec de petits clous fournis avec le joint et ensuite redresser, avec un tournevis, la partie amovible. Cette partie amovible fait office de ressort. Elle est plaquée, à chaque fermeture de fenêtre, contre la partie fixe du joint assurant ainsi une parfaite étanchéité.

Le truc du pro :

Quelque soit le joint à installer, penser à laisser libre les petits trous de la rainure du bas du dormant. En effet, ce sont eux qui permettent à l'eau de pluie, qui ruisselle le long des carreaux, d'être évacuée.

Fiche technique

Niveau de difficulté : facile
Matériel nécessaire :
- éponge
- produit récurant
- brosse métallique
- cutter
- pistolet pour cartouche de silicone
- marteau
- tournevis
Budget à prévoir hors achat de matériel :
- joints en mousse : de 8 à 12 € le rouleau de 4 m
- cartouche de silicone: de 5 à 6 € la cartouche de 300 ml
- joints métalliques: de 12 à 25 € le mètre
Temps passé : 2 heures par fenêtre, en fonction de la taille de la fenêtre
Calfeutrer ses fenêtres
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic