L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/après : un couloir supprimé, 13 m2 gagnés

Par E.R.
,
le 12 octobre 2018
Nouveau propriétaire d'un appartement dégradé, il sollicite le concours d'un architecte afin d'optimiser l'espace et d'agrandir les pièces.
A Paris, le nouveau propriétaire de cet appartement haussmannien de 70 m2, dont il était autrefois le locataire, a souhaité le remettre à neuf. Mauvaise desserte, perte de place, dégradations, dues à plusieurs dégâts des eaux, le logement nécessitait réellement d'être modernisé. Pour ce faire, le nouveau propriétaire a requis les services de l'architecte Stéphanie Bertina Minel, qui a su être à l'écoute de ses attentes et saisir ses habitudes quotidiennes.
Libérer une circulation difficile, faire profiter l'espace d'une quadruple orientation exceptionnelle, rare et précieuse à Paris... En collaboration avec la décoratrice Iris Pointud, notamment en charge du choix du mobilier, l'architecte a respecté et tiré atout des caractéristiques esthétiques de l'haussmannien. Elle a mis un point d'honneur à "rehausser l'ancien en le dynamisant avec des touches contemporaines", précise-t-elle.
Six mois ont été nécessaires pour mener à bien la rénovation complète de l'habitat. Suppression d'un couloir sombre et inutile, dépose des cloisons d'une chambre et de celles de la cuisine, agrandissement de la salle de bains, réfection du parquet massif, réaménagement de l'intérieur, remplacement des fenêtres... "Un projet qui s'est déroulé sans accroc", nous confie l'architecte, et remarquablement exécuté.
Rendez-vous en images.
Avant/après : un couloir supprimé, 13 m2 gagnés

Un appartement mal agencé acquiert une circulation fluide

Un appartement mal agencé acquiert une circulation fluide
Un appartement mal agencé acquiert une circulation fluide © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Avant travaux, l'agencement de cet appartement de 70 m2 était confus, et la circulation n'était pas fluide. Un long couloir sombre, synonyme de perte de surface, desservait toutes les pièces. Une chambre était contiguë à l'entrée tandis que l'accès aux espaces communs s'avérait hasardeux.
Après travaux, l'entrée est dégagée et ouvre sur un grand séjour lumineux. Le cloisonnement de la cuisine n'existe plus et la salle de bains a été agrandie, afin de pouvoir accueillir les toilettes, les anciens ayant été déposés (en haut à gauche sur le plan avant travaux).
Un appartement mal agencé acquiert une circulation fluide

Une entrée lumineuse et bien délimitée

Une entrée lumineuse et bien délimitée
Une entrée lumineuse et bien délimitée © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Débarrassée d'un long couloir, inutile, l'entrée est désormais ouverte sur une vaste pièce de vie de 23 m2, très lumineuse. Un faux-plafond, simplement esthétique, délimite l'espace, de même qu'un placard bas (ici à droite de la porte) l'isole un peu plus.
Le parquet en chêne massif est de nouveau apparent. Poncé puis reverni, il a retrouvé son éclat et, "présent partout, hormis la salle de bains et la cuisine, il permet d'unifier le sol", analyse Stéphanie Bertina Minel.
Une entrée lumineuse et bien délimitée

Une pièce de vie polyvalente

Une pièce de vie polyvalente
Une pièce de vie polyvalente © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Peu habitué à faire usage d'une salle à manger, le propriétaire a souhaité que cette large pièce à vivre soit polyvalente. Tantôt séjour, avec ces fauteuils et ce canapé, tantôt salle à manger, avec ces tables mi-hautes, l'espace est hybride. La cheminée, d'origine, ajoute au charme de ce salon.
Les rangements intégrés font souvent défaut aux vieux immeubles. A gauche sur la photo, la découpe étonnante d'un nouveau placard apporte une note graphique au mur blanc. A droite, une niche abrite des étagères et des rangements bas.
Une pièce de vie polyvalente

Un mur jaune pour une pointe de folie

Un mur jaune pour une pointe de folie
Un mur jaune pour une pointe de folie © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Le mur jaune pétillant est une touche de folie parmi des murs blancs. "Il donne une impression d'agrandissement", précise l'architecte Stéphanie Bertina Minel, "et associé à des rideaux bleus, cela dynamise l'espace". Le tapis, quant à lui, illumine et délimite le salon.
Un mur jaune pour une pointe de folie

Une cuisine, petite mais fonctionnelle, ouverte sur la salle à manger

Une cuisine, petite mais fonctionnelle, ouverte sur la salle à manger
Une cuisine, petite mais fonctionnelle, ouverte sur la salle à manger © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Autrefois cloisonnée, la cuisine, marquée par un sol carrelé, est désormais ouverte sur le séjour, et accorde une source de lumière supplémentaire. Petite (le propriétaire cuisine peu) mais fonctionnelle, elle est entièrement équipée. Les tabourets, la hotte chromée, ou encore les suspensions, revêtent un caractère industriel et brut. A droite sur la photo, des rangements sur-mesure montent jusqu'au plafond, et hébergent un ballon d'eau chaude horizontal.
Une cuisine, petite mais fonctionnelle, ouverte sur la salle à manger

Un élégant encadrement de couleur pour marquer le seuil

 Un élégant encadrement de couleur pour marquer le seuil
Un élégant encadrement de couleur pour marquer le seuil © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Dans l'épaisseur du mur porteur, l'encadrement de la baie est élégamment souligné par une teinte noire, qui marque le seuil. La porte intimise cette pièce faisant office de bureau, de salle TV, ou encore de chambre d'amis.
Un élégant encadrement de couleur pour marquer le seuil

Une pièce pour 3 usages

Une pièce pour 3 usages
Une pièce pour 3 usages © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
D'une surface de 16 m2, cette pièce a autant une fonction de bureau que de salle TV. Le canapé, convertible, permet d'accueillir des proches pour la nuit. Le mur de gauche, peint en bleu céladon, contraste avec l'encadrement noir de la porte, et accorde une jolie douceur. De même, il met en valeur les moulures haussmanniennes.
Une pièce pour 3 usages

Une fenêtre en harmonie avec l'architecture

Une fenêtre en harmonie avec l'architecture
Une fenêtre en harmonie avec l'architecture © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Dans cet appartement, toutes les baies ont été remplacées, afin de répondre à une meilleure isolation. Ici, refaite à l'identique, la fenêtre respecte harmonieusement la forme arrondie de la façade. La belle hauteur sous plafond, propre aux immeubles anciens, est, quant à elle, mise en valeur au moyen de rideaux.
Une fenêtre en harmonie avec l'architecture

Une salle de bains chic et agrandie

Une salle de bains chic et agrandie
Une salle de bains chic et agrandie © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
Pour pouvoir accueillir le lave-linge et les toilettes, la salle de bains a été agrandie jusqu'au mur porteur (le mur le long de la baignoire sur la photo), et a gagné en largeur et en profondeur. Pour ce faire, la cloison qui la séparait d'un débarras a été abattue.
Au sol, un carrelage effet béton, assez brut visuellement, a été posé et s'accorde avec le chic d'un camaïeu de gris. Le miroir encastré lisse la surface du mur et est un écho aux petites niches qui surplombent la baignoire.
Une salle de bains chic et agrandie

Une chambre plus spacieuse et un dressing sur-mesure

Une chambre plus spacieuse et un dressing sur-mesure
Une chambre plus spacieuse et un dressing sur-mesure © Bertina Minel Architecture - Iris Pointud Décoration / Photo Emilie Arfeuil
La chambre, spacieuse (15,7 m2), a gagné en place grâce à la dépose des toilettes et de sa cloison (à la droite de la photo). Les tons verts adoucissent la pièce. Un faux plafond accueille des spots qui éclairent le dressing sur-mesure, avec des portes-miroirs pour agrandir.
 
Fiche technique
Projet : rénovation d'un appartement de 70 m2
Lieu : Paris
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Stéphanie Bertina Minel Architecture (www.bertinaminel-architecture.com)
Iris Pointud Décoration (http://irispointud.com)
Superficie : 70 m2
Durée des travaux : 6 mois
Budget : 91.000 € HT
Une chambre plus spacieuse et un dressing sur-mesure
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic