L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Deux chambres en plus pour une maison dans un atelier d'artiste

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 25 mars 2019
Pour créer deux chambres en plus et rendre les 180 m2 de cette maisonnette plus chaleureux, un escalier a été déplacé et l'espace transformé. Découverte de ce chantier pas comme les autres.
A Montmartre, peut-être plus encore qu'ailleurs dans Paris, les mètres carrés sont une denrée rare. Alors, lorsqu'elle découvre ce bâtiment sur trois niveaux donnant sur cour, Céline Boclaud en voit tout le potentiel. La maisonnette, ancien atelier d'artiste tout en longeur, est mal agencée, et ne propose que deux chambres malgré une surface totale de 180 m2.

Pourtant, la bâtisse a un charme indéniable, que l'architecte va tout faire pour mettre en valeur. "La vue était bouchée sur plusieurs murs, mais de longues baies vitrées sur plusieurs mètres offraient une lumière intense et inspirante", raconte-t-elle, interrogée par Maison à part.

Pour une famille avec quatre enfants, Céline Boclaud a repensé les trois niveaux de la maison comme un loft. Création de deux chambres supplémentaires, déplacement de pièces majeures notamment la cuisine, l'architecte lance un chantier massif autour d'un élément : l'escalier, qui devient central et subdivise les étages. Visite en images pour comprendre cette transformation astucieuse.
Deux chambres en plus pour une maison dans un atelier d'artiste

Un escalier, élément central qui délimite les espaces

Plans de la maison avant l'intervention de l'architecte
Plans de la maison avant l'intervention de l'architecte © Boclaud Architecture
L'escalier d'origine, installé le long d'un mur, desservait les trois niveaux. Mais il offrait des surfaces vastes et peu conviviaux, notamment au premier étage, qui abritait un salon froid et tout en longueur.
Un escalier, élément central qui délimite les espaces

Un escalier perpendiculaire au mur pour couper chaque étage en deux

Plans de la maison après l'intervention de l'architecte, avec déplacement de l'escalier
Plans de la maison après l'intervention de l'architecte, avec déplacement de l'escalier © Boclaud Architecture

L'architecte Céline Boclaud choisit de le déplacer pour le positionner perpendiculairement à la façade de la maison, "pour casser la linéarité de chaque niveau", précise-t-elle. Grâce à cette stratégie, elle divise chaque étage en deux zones distinctes. "L'escalier dessert de manière verticale toute la maison, comme un ruban, un fil conducteur", ajoute-t-elle.

Un escalier perpendiculaire au mur pour couper chaque étage en deux

Une cuisine vieillotte et mal positionnée

La cuisine séparée, avant les travaux
La cuisine séparée, avant les travaux © Boclaud Architecture
Le rez-de-chaussée était auparavant composé d'une cuisine séparée, donnant accès à une salle à manger qu'il fallait traverser pour atteindre… une chambre. Une configuration peu astucieuse qui ne permettait pas, dans la pièce à vivre supposée être familiale, de profiter de la baie vitrée qui entoure cet étage.
Une cuisine vieillotte et mal positionnée

Une salle de bains à la place de l'ancienne cuisine

La salle de bains se dresse aujourd'hui en lieu et place de l'ancienne cuisine
La salle de bains se dresse aujourd'hui en lieu et place de l'ancienne cuisine © Boclaud Architecture
En déplaçant la chambre de l'autre côté de l'escalier, la salle de bains dans l'ancienne cuisine, et la nouvelle cuisine à la place de l'ancienne chambre, l'architecte optimise l'apport lumineux et la circulation dans l'étage.
Une salle de bains à la place de l'ancienne cuisine

Une belle verrière pour illuminer la cuisine

Une belle verrière pour illuminer la cuisine - La cuisine, à la place d'une ancienne chambre, profite de la verrière
Une belle verrière pour illuminer la cuisine - La cuisine, à la place d'une ancienne chambre, profite de la verrière © Boclaud Architecture
La cuisine profite à présent d'une belle verrière façon atelier d'artiste. "La pièce à vivre cuisine/salle à manger située à présent à cet étage est le véritable espace familial de la maison, et on y profite d'une lumière à tout moment de la journée", décrit Céline Boclaud.
Une belle verrière pour illuminer la cuisine

Tomette au sol pour une cuisine originale

Au sol, des tomettes pour un côté rétro
Au sol, des tomettes pour un côté rétro © Boclaud Architecture
Au sol de la cuisine, l'architecte installe des tomettes modernes, pour répondre aux envies de motifs des clients.
Tomette au sol pour une cuisine originale

Un ancien salon très grand et peu chaleureux

Au premier étage, le salon était tout en longueur et peu accueillant
Au premier étage, le salon était tout en longueur et peu accueillant © Boclaud Architecture
Au premier étage de cette surprenante maison, s'étendait un salon certes spacieux (près de 60 m2), mais sans âme. Là encore, c'est le nouvel escalier qui rythme le nouvel aménagement du niveau.
Un ancien salon très grand et peu chaleureux

Un salon familial et convivial tout en lumière

Aujourd'hui plus petit, le salon est plus chaleureux
Aujourd'hui plus petit, le salon est plus chaleureux © Boclaud Architecture
Le salon est presque moitié moins grand, mais il est plus chaleureux, sans pour autant être coupé de la lumière.
Un salon familial et convivial tout en lumière

Un escalier coloré qui sépare le salon du coin nuit

L'escalier permet de délimiter le coin nuit de l'espace de séjour
L'escalier permet de délimiter le coin nuit de l'espace de séjour © Boclaud Architecture
De l'autre côté de l'escalier devenu perpendiculaire à la façade, Céline Boclaud crée une chambre d'enfant spacieuse. L'escalier coloré devient ainsi une séparation visuelle entre le coin nuit et le séjour.
Un escalier coloré qui sépare le salon du coin nuit

Une chambre pour accueillir deux enfants

Au dernier étage, une chambre a été conçue pour deux enfants
Au dernier étage, une chambre a été conçue pour deux enfants © Boclaud Architecture
Enfin, au dernier étage de la bâtisse, se trouve une pièce spectaculaire. Pour loger les trois autres enfants de la famille, l'architecte a choisi de transformer un bureau, situé d'un côté de l'escalier, en chambre, mais surtout de transformer l'espace restant en une surprenante chambre double.
Une chambre pour accueillir deux enfants

Deux espaces, deux enfants, une seule chambre

La chambre, réalisée sur-mesure, a été pensée pour être symétrique
La chambre, réalisée sur-mesure, a été pensée pour être symétrique © Boclaud Architecture
Cette chambre, partagée par deux enfants, est surmontée d'une mezzanine. L'aménagement est symétrique de part et d'autre du meuble central, réalisé sur-mesure pour diviser la pièce en deux.
Deux espaces, deux enfants, une seule chambre

Une mezzanine astucieuse pour l'espace nuit des enfants

Une mezzanine sous les toits permet de créer un coin nuit et libérer de la place au sol
Une mezzanine sous les toits permet de créer un coin nuit et libérer de la place au sol © Boclaud Architecture
A l'étage, les deux enfants profitent d'un espace nuit semi-partagé. "A terme, il sera possible de créer une séparation totale de la mezzanine, pour offrir à chaque enfant son intimité" explique Céline Boclaud.
Une mezzanine astucieuse pour l'espace nuit des enfants
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic