L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Carrousel des métiers d'Art et de la Création : cinq jeunes talents à suivre

Par Augustin Flepp
,
le 4 décembre 2014
A l'occasion de la 8ème biennale des Métiers de l'Art et de la Création, organisée au Carrousel du Louvre, dix jeunes artisans sont mis en lumière pour leur création originale. Innovantes, design, high-tech, leurs pièces témoignent de la diversité des métiers d'Art et du savoir-faire unique des créateurs. Découvrez en images quelques-uns de ces jeunes talents.
Lampe en béton, bureau musical, vitrail décoratif... Ces drôles d'objets ont tous le point commun d'être exposés dans l'espace "Prix Jeunes Talents" du Carrousel des Métiers de l'Arts et de la Création. La Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat d'Ile-de-France récompense des jeunes artisans d'art ayant moins de deux ans d'activité en leur y offrant un stand. Jusqu'au 7 décembre prochain, les 10 lauréats ont la possibilité d'exposer leurs pièces, souvent uniques, au grand public.
La 8ème édition de la biennale des Métiers de l'Arts est l'occasion pour les visiteurs de découvrir la richesse et la diversité du travail des artisans et des créateurs franciliens.
Cette année, en effet, plus de 300 exposants d'Ile-de-France sont attendus dans le domaine de l'habitat, des objets et de la mode. De l'objet de décoration au mobilier design en passant par la pièce de joaillerie, les créations témoignent d'un savoir-faire ancestral combiné à des techniques modernes.

Informations pratiques :

Carrousel des métiers d'Art et de la Création
Accès piéton par le 99 rue de Rivoli, Paris 1
Jusqu'au 7 décembre 2014
Vendredi et samedi : 10h - 20h
Dimanche 7 décembre : 10h - 19h
Entrée gratuite
Découvrez en pages suivantes, quelques-uns des jeunes talents du Carrousel des Métiers de l'Art et de la Création...
Carrousel des métiers d'Art et de la Création : cinq jeunes talents à suivre

Iota Element : un bureau design et musical

Une table design et musicale
Une table design et musicale © IOTA Element
Derrière cette table design et high-tech se cachent de jeunes designers chevronnés. "Cette oeuvre est peu notre banc d'essai", confie Antoine Bourdon, ingénieur diplômé de l'école des Arts et Métiers. Son collectif, Iota Element, est le fruit d'un projet lancé avec des amis d'enfance, deux ébénistes, Claude Hordé et Julien Roqueplan, qui ont décidé de s'associer pour créer un concept de mobilier traditionnel et technologique.
Leur "banc d'essai" est un bureau de style années 50 qui intègre des haut-parleurs dans son coffrage en noyer. Depuis son ordinateur branché en wifi aux enceintes, l'utilisateur écoute ses musiques favorites tout en bénéficiant d'une table de travail alliant bois et cuir. Le charme des matières et de leurs finitions est sublimé par l'élégance et la sobriété de ce design contemporain.
Pour profiter d'une ambiance sonore immersive, deux réflecteurs inclinables ont été disposés au niveau des angles du bureau afin de répartir de manière optimale l'audio.
Très impliqué dans la préservation de l'environnement, le collectif importe du bois chez des d'exploitations forestières respectueuses des normes écologiques et s'attache à recycler les chutes et produits usagés.
Iota Element : un bureau design et musical

Emilien Lavice : des luminaires bétonnés

Une lampe en béton
Une lampe en béton © Emilien Lavice
Emilien Lavice est un amoureux du béton. Ce jeune architecte de 33 ans présente sa première collection de luminaires en béton, une matière généralement utilisée dans le domaine de la construction.
Diplômé de l'Ecole National Supérieur d'Architecture et de Paysage de Bordeaux, Emilien Lavice a d'abord travaillé le béton sur des projets de grande envergure comme la construction d'une bibliothèque universitaire ou le chantier de restauration du nouveau Ministère de la Défense.
Il se forme par la suite au design de mobilier aux côtés d'artisans et d'éclairagistes qui alimentent son quotidien depuis son salon-atelier à Paris. Ses nombreuses collaborations l'ont incité à se lancer dans la fabrication artisanale de luminaires en utilisant une matière peu familière, le béton. "J'aime sa couleur, le champ des possibles qu'il ouvre et les lignes fluides des contours d'un objet aussi léger que possible", explique Emilien Lavice. La particularité de ses pièces réside dans leur fabrication : les lampes sont réalisées à partir d'un moule qui est partiellement détruit conférant à ces lampes un caractère unique.
Utilisés en applique ou en simple lampe à poser, ces luminaires ont été conçus à partir d'une famille de mortier ultra haute performance (MUHP). Pour refléter la lumière sur la finition brute ou argentée de la lampe, le concepteur a inséré un cachet noir à l'intérieur de l'ampoule. "Ces appliques invitent l'utilisateur à mettre en scène sa lumière et à les utiliser comme des objets de décoration lumineuse".
Emilien Lavice : des luminaires bétonnés

Saperlipopup : une table basse modulable

Une table basse modulable
Une table basse modulable © Saperlipopup
Le studio Saperlipopup et ses deux fondatrices Elodie Thibault Cussigh et Lauranne Lavernia, présentent un mobilier innovant et évolutif. "Les particuliers ont de plus en plus envie de moduler facilement leur habitat selon leurs envies et leurs besoins", explique Lauranne Lavernia. A partir de ce constat observé auprès de leurs clients, les deux femmes ont eu l'idée d'une table basse personnalisable : elle est constituée de lattes autonomes qui, par un simple jeu de mouvement, peuvent être changées ou remplacées par une autre. La modularité de ces lattes en cuivre, bois ou cuir permet de varier les couleurs, les matières et le revêtement de la table. Incroyablement astucieux !
Saperlipopup : une table basse modulable

Pascal Rieu : des vitraux modernes et décoratifs

Vitraux créatifs de Pascal Rieu
Vitraux créatifs de Pascal Rieu © Pascal Rieu
Pascal Rieu est un vitrailliste créatif. Graphiste d'origine, le jeune trentenaire a lancé en 2013 son propre atelier de vitrailliste à Paris. Si la plupart des vitraillistes sont chargés de rénover les vitraux de monuments anciens comme les églises, ces techniciens du verre sont également de véritables artistes qui interviennent aussi sur des maisons individuelles. Dans les deux cas, ils confectionnent des pièces complexes à partir de verre, bois et métal. "Il faut penser le vitrail comme un puzzle. Chaque élément d'un vitrail est une pièce découpée", raconte Pascal Rieu. Les vitraux qu'il réalise sur mesure pour des architectes, syndics de copropriété et plus rarement pour des particuliers sont destinés aussi bien à des entrées d'habitation, des salles de bains ou à des couloirs. Ce passionné d'arts visuels compose la matière, dessine les formes et associe les couleurs en s'inspirant d'un univers qui lui est cher, la nature, le végétal et les animaux.
Pascal Rieu : des vitraux modernes et décoratifs

Julie Bergeron : des arbres sculptés en céramique

Sculpture en forme d'arbre
Sculpture en forme d'arbre © Julie Bergeron
Julie Bergeron fabrique des arbres. Une série d'arbres pour une décoration d'intérieure inspirée de la nature. Québécoise d'origine, cette céramiste débarque en France en 2002 en apportant dans ses bagages un peu de son pays, ses forêts omniprésentes et son extrême diversité. Graphiste de formation, elle se passionne pour les grandes pièces réalisées à la main à partir de faïence ou de grès, ses matières fétiches. Ses sculptures en forme d'arbre et ses grands vases aux formes généreuses reproduisent la texture du bois et des écorces d'arbres dans une déclinaison de couleurs vives ou plus sobres.
Elle applique une dernière couche de terre brute, noire ou blanche qu'elle retravaille à la main pour ajouter le moindre détail et imiter parfaitement l'aspect du bois. "J'essaie de reproduire une forêt intérieure à travers des pièces irrégulières et uniques", indique Julie Bergeron qui conseille de placer ses "arbres déco" au sol ou sur une table basse.
Julie Bergeron : des arbres sculptés en céramique
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic