L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Brocante en ligne : et si on chinait toute l'année ?

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 24 septembre 2018
Un étal de brocante à Paris
Un étal de brocante à Paris © A.F - MAP
Une fois la saison des brocantes terminées, on peut chiner... à partir de son canapé ! De nombreux sites proposent une belle sélection de meubles et objets vintage, à dénicher toute l'année. Zoom.
Avec la fin du mois de septembre, s'arrête la période des brocantes, braderies et autres vide-greniers, tant appréciés des amateurs de meubles d'époque et d'objets vintage. La saison phare pour dénicher de belles pièces auprès de particuliers qui se débarrassent de ce dont ils n'ont plus besoin, c'est en effet de mai à septembre.
Alors, faut-il se résigner à attendre le printemps suivant pour chiner de petites pépites pour une misère ? Absolument pas. Depuis quelques années, se développent des systèmes de brocantes en ligne sur lesquels on trouve le meilleur du mobilier, des objets de la maison, et des pièces d'arts de la table, à l'image de Selency (ex-BrocanteLab) qui a lancé le mouvement et est devenu incontournable depuis.

Brocante 2.0 : trouver plutôt que de chercher

D'aucun dirait que le plaisir de la chine - celui de vaquer dans les rues d'un village méconnu, à la recherche de la pièce rare ou du coup de coeur imprévu - en est un peu émoussé. La brocante sur Internet n'est certes pas aussi pleine de surprises, mais elle est peut-être plus efficace : celui qui cherche un objet précis, un meuble en particulier, n'aura qu'à taper son nom, celui du designer ou son époque pour trouver quelques candidats susceptibles de faire son bonheur.
C'est le cas par exemple chez Design Market, qui classe les produits par style (design français, scandinave, industriel, etc.), chez Kocotte, qui propose un tri par designer, ou chez Rêve de brocante, qui a divisé son étal virtuel par pièce (cuisine, chambre, entrée, etc.). La majorité des autres brocantes en ligne classent les meubles par catégorie, de manière là encore à faciliter les recherches.
Encore plus simple : certaines brocantes en ligne se sont spécialisées dans une période ou un style. L'atelier du petit parc se focalise sur les années 50, 60 et 70 ; Zeeloft, sur le design contemporain ; Slavia Vintage, sur celui de l'Europe de l'Est ; etc.

Des chineurs sachant chiner... pour vous

La plupart des sites sont tenus par des amateurs de chine, qui recherchent des pièces rares ou insolites sur les braderies de France et de Navarre, les nettoient, les rénovent parfois, et les revendent sur leur plateforme : Armand & Colette, 20tage, Désuet, La Bruyère, Feeb's little shop, Merci Ginette, etc. Des chineurs qui préselectionnent donc les objets qui pourraient vous plaire.
Pour garder le plaisir de la chine, le partage avec le propriétaire de l'objet tant convoité, qui le cède parfois avec une touche d'émotion, on peut aussi opter pour LuckyFind, qui fonctionne autour de la géolocalisation, et permet de vous permettre en contact avec le particulier qui vend ses objets vintage.

Du vintage partout, par tous

Surfant sur ce qui s'avère définitivement être une tendance, les grands noms du web s'y mettent aussi. Emmaüs, avant tout, puisque l'organisation a associé son nom, bon gré, mal gré, au vintage : le Label Emmaüs permet à tous de chercher la perle rare à partir de son canapé. Le Bon Coin est un incontournable si vous cherchez un produit en particulier. eBay a, pour sa part, lancé un espace "vintage" pour les chineurs. Enfin, sur Etsy, plus connu pour proposer les objets faits à la main par des particuliers et petits artisans, on trouve également de jolies pièces d'époque à chiner.
Reste la question de la livraison, d'un montant parfois un peu élevé... mais qui simplifie, toutefois, le problème du transport, puisque le meuble arrive directement chez vous.
Brocante en ligne : et si on chinait toute l'année ?
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic