L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La vie en immeuble ? Pas si désagréable…

Par L.P.
,
le 23 octobre 2007
Un sondage réalisé par Ipsos et commandé par la société immobilière Loiselet & Daigremont s'intéresse au confort et au bien-être des Français vivant en immeuble. Découvrez les résultats détaillés de cette étude.
Toutes classes confondues, locataires et propriétaires semblent plutôt satisfaits de leur logement. Ils sont 83 % de Français résidant en appartement à se sentir bien dans leur logement. Une tendance générale qui ne doit pas occulter d'autres chiffres révélateurs d'un certain malaise ou inconfort : ceux se rapportant à l'environnement (bruit, voisinage, etc.)
Pour sa troisième année consécutive, l'Observatoire du bien-être dans les immeubles commandé à Ipsos par la société d'immobilier Loiselet & Daigremont s'est adjoint les services du Salon de la Copropriété, du Figaro et de la Chambre des Propriétaires - Unpi Paris Ile de France.

Représentatif

Cet Observatoire se veut un indicateur «de la perception que les habitants ont de leur logement et de leur cadre de vie». Pour atteindre cet objectif, Ipsos a interviewé 800 personnes en respectant la proportion nationale de propriétaires et locataires, ces derniers étant nettement plus nombreux. De même, l'étude a le plus possible essayé de respecter la proportion de répartition pour chaque type de logement : immeubles en copropriété, en mono-propriété, HLM, etc.
Premier constat : les résultats propres aux locataires et aux propriétaires ne sont pas si différents. Alors que les premiers sont limités dans leurs choix, les derniers ont la possibilité d'arranger leur intérieur à leur goût en y effectuant des travaux. Pourtant, leur bien-être dans l'immeuble se révèle comparable, voire similaire.

Un bien-être relatif

Le calme, la tranquillité, les bonnes relations avec le voisinage, la sécurité, le quartier, la situation dans la ville, l'environnement mais aussi la conception de l'appartement sont les raisons évoquées lorsqu'on aborde la question du bien-être dans l'immeuble. Inversement, lorsqu'on parle d'inconfort, on évoque le plus souvent le manque d'insonorisation, la saleté, l'isolation thermique…
Finalement, un équilibre entre des critères positifs et négatifs fait que les Français ne se sentent pas si mal que ça en immeuble. D'ailleurs, seulement 3,4 % d'entre eux préfèreraient une maison. Mais là où le soleil fait parfois défaut, il apparait tout de même que 18 % des Français interrogés trouvent leur appartement trop petit ou trop sombre. On se consolera en apprenant que plus d'un tiers des Français entretient de bonnes relations avec son voisinage.
Voir les résultats détaillés de l'enquête en cliquant sur suivant.
La vie en immeuble ? Pas si désagréable…

Statut d'occupation

Observatoire du bien-être
Observatoire du bien-être © MAP
Statut d'occupation du logement principal.
La part de locataires sur le marché français est largement majoritaire.
Statut d'occupation

Type d'immeuble

Type d'immeuble - Observatoire du bien-être
Type d'immeuble - Observatoire du bien-être © MAP
Type d'immeuble (logement principal)
L'étude de l'Ipsos a essayé de respecter la part de répartition entre les différents types d'immeuble, pour une meilleure représentativité.
Type d'immeuble

Degré de bien-être

Degré de bien-être - Observatoire du bien-être
Degré de bien-être - Observatoire du bien-être © MAP
Degré de bien-être dans les immeubles
Degré de bien-être

Raisons du bien-être

Raisons du bien-être - Observatoire du bien-être
Raisons du bien-être - Observatoire du bien-être © MAP
Raisons principales du bien-être dans les immeubles
Raisons du bien-être

Raisons du mal-être

Raisons du mal-être - Observatoire du bien-être
Raisons du mal-être - Observatoire du bien-être © MAP
Raisons principales du mal-être dans les immeubles
Raisons du mal-être
Nous vous recommandons

Jouer avec les volumes, permet d'obtenir un intérieur à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic