L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le diagnostic immobilier en pleine croissance

Par C.G.
,
le 24 avril 2008
Diagnostic énergétique
Diagnostic énergétique © MAP
Nouvelles obligations couplées à un contexte favorable : le diagnostic immobilier connaît une forte croissance, selon une étude du cabinet Xerfi. Quels sont les prix pratiqués ? Quelle est l'évolution du marché ? Comment se porte la demande ? Quelles sont les prévisions pour 2008 ? Eléments de réponses.
Amiante, plomb, termites, état des risques naturels et technologiques (ERNT), diagnostic performance énergétique et installation au gaz, tels sont les sept contrôles obligatoires à effectuer lors d'une transaction immobilière. Certaines de ces vérifications concernent également les bailleurs et leurs locations. Deux autres diagnostics vont également s'ajouter à cette liste : l'électricité - dont le décret d'application vient d'être publié - et celui des systèmes d'assainissement autonome, prévus tous deux pour 2009.
C'est dans ce contexte de renforcement de la législation que le cabinet Xerfi a réalisé l'étude publiée ce mercredi. Dans un premier temps, l'enquête fait notamment état de la demande. Elle analyse ainsi l'âge moyen du parc de logements - qui atteint en France 56 ans - soulignant que la plupart des habitations "ont été construites avec de la peinture au plomb, mais également avec des plaques d'amiante." Elle lui confronte ensuite le fait que depuis 2005, on compte un peu plus de 15 millions de propriétaires, "une situation dont tirent partie les spécialistes du diagnostic, les transactions générant en effet un plus gros volume d'affaires pour les opérateurs que les locations." De fait, la demande ne peut être que croissante, selon le cabinet d'études.
Des entreprises florissantes
A demande croissante, chiffre d'affaires des entreprises de diagnostics immobiliers florissant : il est en hausse permanente depuis 2002. Un marché porté également par le niveau élevé des transactions de logements, ainsi que par les nouvelles mises en location. De quelques dizaines de millions d'euros en 1997, le marché des diagnostics techniques immobiliers pourrait atteindre ainsi le milliard d'euros dans les années à venir, indique Xerfi. Et ce succès se confirme également auprès des experts dont le nombre a progressé en un an passant de 6.000 en 2006, à près de 10.000 en 2007.
Des tarifs variables
Côté tarifs des prestations, la variabilité reste de mise. Pour un T3 en région lyonnaise, le prix d'un diagnostic technique classique va de 340 euros à 585 euros. Certaines entreprises facturent à l'acte, d'autres mettent en place des forfaits. Et pour s'assurer de la qualité du service et pour éviter les abus, la certification de chaque technicien est devenue obligatoire depuis le 1er novembre.

Perspectives

Enfin, si 2008 s'annonce moins bonne pour les spécialistes du diagnostic immobilier que 2007, la conjoncture devrait tout de même rester à un haut niveau, notamment grâce au parc de logements actuellement en location. Le chiffre d'affaires des diagnostics devrait également progresser en 2008, profitant de la mise en place des obligations de contrôles pour le gaz depuis novembre 2007 et bientôt de l'électricité. Sans oublier le constat de risque d'exposition au plomb dans les logements en location qui entrera en vigueur au mois d'août.
Le diagnostic immobilier en pleine croissance
Nous vous recommandons

Découvrez cette maison basse consommation qui s’intègre parfaitement dans son environnement marquant sa différence grâce à son esthétisme et en offrant d'excellentes performances énergétiques.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic