L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Français rêve de devenir propriétaire

Par Rouba Naaman
,
le 30 mars 2011
A l'occasion du Salon de l'immobilier, qui ouvre ses portes jeudi 31 mars à Paris, deux études sur l'accès à la propriété et la vision du logement ont été publiées. D'après elles, si les Français rêvent toujours de devenir propriétaires, ils sont découragés par les nombreux obstacles financiers qui se dressent face à leur projet.
A la veille de l'ouverture du Salon de l'immobilier à Paris*, les professionnels du logement s'interrogent sur la vision qu'ont les Français de l'accession à la propriété et du crédit. Le réseau immobilier Orpi et l'institut Ipsos sortent une étude sur l'accès à la propriété et le choix du logement. Le site Internet VousFinancer.com et l'Ifop publient, quant à eux, un sondage sur les projets immobiliers rêvés par les Français. Et le tableau dressé est plutôt morose...
Selon l'Ifop, 84% des Français ont au moins un rêve. Et pour un tiers d'entre eux, ce projet fou est tout simplement... d'acheter un bien immobilier ! Si une large majorité estime ce rêve réalisable à terme, le principal obstacle avancé est le manque d'argent. 59% affirment qu'ils achèteraient un bien s'ils touchaient de manière inattendue une forte somme.
* Salon national de l'immobilier, Paris expo Porte de Versailles, du 31 mars au 3 avril.
La suite de l'article en pages suivantes.
Le Français rêve de devenir propriétaire

Un locataire sur deux renonce à devenir propriétaire

immeubles parisiens
immeubles parisiens © Kiko - MAP
L'étude Ipsos confirme que l'argent est le premier obstacle à l'accès à la propriété. Le pourcentage de propriétaires reste proportionnel aux revenus, puisque seuls 27% des Français gagnant moins de 1.250 euros par mois sont propriétaires, contre 66% chez ceux qui gagnent plus de 3.000 euros mensuels. L'âge est également une variable majeure : 27% des moins de 40 ans sont propriétaires et 63% des plus de 40 ans. Les Français accèdent en moyenne à la propriété à 36 ans.
Plus impressionnant : Ipsos affirme qu'un locataire sur deux a renoncé à devenir propriétaire. Dans 75% des cas, c'est par faute de moyens financiers (81% en Ile-de-France). Les prix trop élevés de l'immobilier sont le premier frein à l'accession évoqué (83%), suivi de la peur de s'endetter trop longtemps (54%) et des difficultés pour obtenir un crédit (45%). Des disparités existent en fonction des régions bien sûr, mais la tendance est générale.
La suite de l'article en pages suivantes.
Un locataire sur deux renonce à devenir propriétaire

Devenir propriétaire, un projet inaccessible ?

location
location
Autre obstacle latent, le crédit. D'après Ipsos, deux Français sur cinq souhaitant acheter ne disposent pas d'apport personnel. Cher (pour 86% des Français interrogés par l'Ifop), compliqué (65%) et dangereux (49%), surtout aux yeux des plus jeunes, le crédit n'en est pas moins un passage obligé pour la très grande majorité des propriétaires (70% selon Ipsos, 80% selon l'Ifop).
Au final, en additionnant apport et prêts, les futurs propriétaires disposent en moyenne de 116.494 euros d'après l'étude Ipsos. Une somme dérisoire comparée aux prix des logements dans certaines régions, Paris en tête, et une raison supplémentaire de décourager les futurs accédants.
Pourtant, si l'on en croit le sondage de l'Ifop, 92% des Français préfèrent (ou préfèreraient, s'ils sont locataires) être propriétaires, car ils estiment que l'achat permet de se constituer un patrimoine et de se sentir vraiment chez soi. "La propriété, considérée comme un bouclier contre la précarité pour 84% des personnes interrogées, se révèle en réalité inaccessible pour près d'un quart des Français" affirme l'étude Ipsos.
La suite de l'article en pages suivantes.
Devenir propriétaire, un projet inaccessible ?

Le choix du logement se fait par défaut

appart à louer
appart à louer © Batiactu
Il semblerait qu'aujourd'hui, en France, on ne choisisse plus son logement suivant ses envies, mais par défaut. L'étude Ipsos révèle en effet que 67% des propriétaires ont acheté leur habitation en fonction de son prix ou de sa localisation, et non de sa taille ou de son agencement. Ces contraintes financières se font encore plus sentir chez les moins de 29 ans, qui sont 77% à les subir.
Pourtant, selon l'Ifop, 83% des personnes interrogées se disent heureuses de leur vie actuelle. Des chiffres qui cachent tout de même une insatisfaction majeure chez les propriétaires, qui sont plus d'un tiers à vouloir un logement plus grand, si l'on en croit le rapport Ipsos. Ce ne sont pas moins de 41m² supplémentaires en moyenne que les Français souhaiteraient !
Ce manque latent de place explique peut-être que 65% des personnes interrogées par Ipsos aient l'intention de changer d'habitation principale dans les années à venir ! 25% ont l'intention de le louer, et 40% de l'acheter.
La suite de l'article en pages suivantes.
Le choix du logement se fait par défaut

Les Français rêvent toujours à leur idéal

copropriété logement syndic location
copropriété logement syndic location © MAP
Malgré les obstacles, devenir propriétaire fait toujours rêver les Français, tempère Ipsos. C'est même la deuxième raison invoquée pour déménager (32%), après l'envie de se faire plaisir (39%). Le logement idéal ? Une maison (85% des Français) neuve (65%) à la campagne (60%) selon l'Ifop. Des valeurs qui varient évidemment en fonction des régions, les Parisiens rêvant plutôt d'un appartement ancien.
D'autres éléments importants entrent dans la vision de l'habitation idéale, d'après Ipsos : la superficie pour 44% des Français, la proximité des commerces pour 36% d'entre eux et pour 67% des seniors, la durée du trajet pour se rendre sur leur lieu de travail (30 minutes maximum pour 1 personne interrogée sur 2). Autant de critères qui compliquent l'accession à la propriété !
Les Français rêvent toujours à leur idéal
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic