L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Colocation : les étudiants détrônés par les salariés

Par Anais Mustiere
,
le 3 avril 2017
Colocation
Colocation © Gary Houlder - Thinkstock
C'est une première, la colocation n'est plus l'apanage des étudiants. Les salariés sont désormais plus nombreux à choisir l'option de la colocation plutôt que le logement seul selon la dernière enquête réalisée par le site Appartager.com. Décryptage.
Le cliché de la colocation réservée aux étudiants est à jeter aux oubliettes. Selon la dernière enquête publiée par le site, Appartager.com, 45 % des salariés optent pour la colocation plus que pour le logement seul. Les étudiants, eux, sont 40 % à choisir la colocation tandis que les retraités représentent une partie infime des colocataires avec seulement 1%.
Pour corroborer l'idée que la colocation est désormais l'affaire des salariés, l'âge moyen des colocataires augmente. Même si les moins de 30 ans restent majoritaires, la part des 31-40 ans a augmenté de 4 points en un seul trimestre et celle des 40 ans de 3 points pour cette même période. La tranche d'âge 21-25 ans représente 37 % des colocataires pour le premier trimestre de cette année, c'est 5 points de moins qu'en 2016.

Un tiers des colocataires ont choisi ce mode de vie

Les personnes interrogées par le site Appartager.com, déclarent être prêtes à mettre 488 euros par mois pour leur loyer de colocation, un budget en baisse. En effet, le budget prévisionnel était de 506 euros au premier trimestre de l'année dernière.
Le loyer moyen, lui, est en hausse de 0,4 % par rapport à la même période en 2016 ce qui représente en moyenne 463 euros contre 461 euros en 2016.
Si ce mode de vie est de plus en plus prisé par les salariés c'est aussi pour des raisons économiques. 42 % des colocataires admettent ne pas avoir les moyens d'habiter seuls. Au-delà du simple aspect pécuniaire, un tiers des répondants avouent que ce mode de vie est avant tout un choix.

Etre en colocation à Paris, plus cher qu'à Toulouse ou Bordeaux

Le lieu de cette colocation reste également un élément important. Paris caracole en tête avec le loyer le plus élevé pour une colocation et l'écart continue à se creuser avec les autres grandes villes. Il est actuellement de 141 euros entre l'Ile-de-France et Lyon, Bordeaux, Toulouse et Nantes. A Toulouse et Nantes, le loyer d'une colocation augmente tandis que Bordeaux et Lyon suivent la tendance inverse. Il faut compter 441 euros à Bordeaux, 408 euros à Toulouse, 402 euros à Nantes, et 507 euros à Lyon.
Colocation : les étudiants détrônés par les salariés
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic